Articles

Vous êtes ici › ArticlesInterviews › IMPALED NAZARENE - interview avec Mika Luttinen (chant)

Ce document est lié :
 - au groupe / artiste Impaled Nazarene

IMPALED NAZARENE - interview avec Mika Luttinen (chant)

par Nicko › vendredi 16 septembre 2005

1/ Depuis la sortie de votre dernier album en date, "Nihil", il y a eu quelques changements de line-up. Peux-tu nous en dire un peu plus là-dessus ?

Mika : Notre ancien bassiste, Jani Lehtosaari, voulait se concentrer à fond sur son label, Solardisk. Alexi Laiho, de Children of Bodom, n'était jamais là pour nous donc on a décidé de se séparer et de trouver un remplaçant. Il était trop occupé avec Synergy et Children of Bodom. On a utilisé beaucoup de guitaristes de sessions, cela devenait vraiment très chiant pour nous, mais nous restons quand même de bons amis. Maintenant, Mikael Arnkil devient le nouveau bassiste et Teemu Raimoranta, de Finntroll, le nouveau guitariste... Et ils sont tous les 2 mauvais ! (rires)

2/ Plus tôt cette année vous avez sorti une édition limitée à 2000 exemplaires de "Suomi Finland perkele" + "Motörpenis".

Mika : Vraiment !! T'es sûr ? (rires)

3/ Qui a eu cette idée et pourquoi ?

Mika : Osmose ! Et ne me demande pas pourquoi ?? C'est si bête, cela date d'il y a environ 2 ans, mais nous n'avons vraiment rien à voir avec cela. C'était l'idée d'Osmose, d'ailleurs, on retrouve les mêmes erreurs de frappes dans le livret que dans celui de "Suomi Finland perkele" !!!

4/ Venons-en au nouvel album, "Absence of war does not mean peace", peux-tu nous dire ce à quoi on peut s'attendre ?

Mika : Même merde avec une pochette différente !!! (rires) Oui, bien sûr, il est si fantastique que pas un seul fan de heavy-metal de la planète ne peut vivre sans lui ! (encore rire général !)

5/ J'ai entendu qu'il aurait dû y avoir des invités sur ce nouvel album, Timo Tolkki de Stratovarius, Ville Valo de Him. Pourquoi finalement n'y en a-t-il aucun ?

Mika : C'est exact ! Ville Valo était supposé chanter sur le titre finlandais "Nyrkillä tapettava huora", mais il y a eu tellement de mauvaises réactions à l'annonce de cette collaboration de la part de nos fans qui ne voulaient pas le voir chanter sur notre nouvel album, ce que nous comprenons, que nous n'avons pas donné suite à sa proposition de figurer sur notre album. Pour nous, la principale raison de ne pas l'avoir sur cette chanson, c'est parce qu'elle parle de mon ex-petite amie. C'est une chanson très personnelle donc cela aurait été stupide qu'il chante pour une fille qu'il ne connaît même pas ! Dans le même temps, Timo Tolkki était censé faire un solo de guitare sur la même chanson, mais il a finalement décidé de ne pas le faire. Il nous l'avait promis et je n'aime pas les gens qui ne tiennent pas leurs promesses, donc Stratovarius n'est dorénavant plus mon groupe préféré !

6/ D'où te vient l'inspiration et comment procédez-vous pour écrire des chansons ?

Mika : On ne va pas en répétition pour écrire les titres comme les anciens groupes, comme une unité solide et compacte. Cela n'arrive pas. Tout le monde reste chez soi et chacun compose dans son coin. En ce qui me concerne, par exemple, j'ai écrit 3 titres pour le nouvel album dans un plan strictement musical. Je les ai faites alors que j'étais tout seul avec une guitare. Je jouais, je jouais, je jouais... et alors, je réalisais que tel riff allait avec tel autre riff et enfin, voilà une chanson ! C'est comme cela que ça marche avec nous ! Il s'agit de notre septième album et nous n'avons jamais, mais vraiment JAMAIS, écrit une chanson tous ensemble. Parce que c'est tout simplement impossible, nous avons chacun des influences très différentes, nous venons tous d'un milieu différent, donc chacun écrit à la maison et arrive au studio avec sa chanson et c'est à ce moment-là que l'on dit, par exemple, qu'au lieu de jouer ce riff 3 fois, faisons-le 2 fois, puis passons au refrain, et refaisons la même partie, etc... Et c'est en fait le seul moment où l'on créé ensemble, mais la chanson est déjà écrite. Absolument !

7/ Vous avez connu beaucoup de problèmes en France durant votre carrière, par exemple avec "Suomi Finland perkele" et la dernière fois lors de votre tournée française "Assault the weak french tour". Peux-tu nous dire ce que tu penses à propos de ces différents événements ?

Mika : C'est vraiment complètement stupide ! Je ne peux vraiment pas le comprendre ! Pourquoi toujours nous ? En Finlande, c'est la même chose. Quand il y a un reportage à la télévision sur les néo-nazis, les satanistes ou le black-metal, ils montrent toujours Impaled Nazarene ! Ils disent que nous sommes néo-nazis, que nous sommes ceci, et cela. Je ne comprends pas ! En Finlande, il y a beaucoup de groupes de black-metal qui sont ouvertement néo-nazis "extrêmes". Alors pourquoi est-ce que les gens ne vont pas les voir, eux ? Mais non, ils vont toujours aller voir Impaled Nazarene ! J'en suis venu à une conclusion. A mon avis, je pense que si on est toujours pointé du doigt, c'est parce que nous jouons avec nos vrais noms, on n'utilise pas de corpsepaint et notre message est très fort. Si tu vas à la télévision en parlant de Satan et de tous ses dérivés de cette manière, c'est très sérieux. C'est très différent de la situation où tu y vas avec des corpsepaint, là, les gens vont se moquer de toi et dire : "Qu'est ce que c'est que cette plaisanterie ?". Le côté théâtral du maquillage est vraiment nul. Je peux me tromper, mais c'est ce que je pense. C'est vraiment pour cela qu'ils s'acharnent sur nous. C'est aussi peut-être pour cela que la police française vient à nos concerts.

8/ Ce qui est bizarre, c'est qu'Impaled Nazarene est l'un des seuls groupes internationaux à avoir de genre de problèmes.

Mika : Je n'ai pas de réponses à cela ! Bien sûr, d'un côté je suis flatté qu'ils nous accordent autant d'attention !

9/ Viendrez-vous quand même jouer en France lors de la prochaine tournée ?

Mika : Bien sûr ! C'est stupide ! Nos concerts en France ont été vraiment excellents. Pourquoi ne reviendrions-nous pas ? La France est un super pays pour nous, et si la police veut encore venir à nos shows, elle est la bienvenue ! (rires !) Même à Montauban, on ne pouvait pas annoncer de titres comprenant le mot "Satan" sur scène !!! C'était vraiment ridicule ! A ce moment-là, j'en avais vraiment marre de tous ces problèmes. Mais bon, cela fait maintenant presque 2 ans. Cela en devient une plaisanterie maintenant. Mais c'est clair : Nous allons revenir en France bien sûr ! De plus, il s'agit de l'un de nos meilleurs marchés en ce moment.

10/ L'année dernière vous avez sorti "Decade of decadence" qui comprend vos démos, EP's et divers titres inédits. Quel est ton sentiment à propos de ce que tu as accompli avec Impaled Nazarene jusqu'à présent ?

Mika : Je me fous de nos albums, ce n'est que de la musique ! Mais ce dont je suis le plus fier, c'est d'avoir joué en Nouvelle-Zélande. Il y avait déjà eu des groupes finlandais qui avaient joué en Australie, mais personne avant nous, aucun artiste finlandais n'avait joué auparavant en Nouvelle-Zélande. Donc nous avons été les premiers de Finlande à jouer en Nouvelle-Zélande, tout style de musique confondus. Et est-ce que les journaux finlandais ont soulignés cela ? Non bien sûr, rien, personne !

11/ Et vous avez même d'ailleurs eu des problèmes là-bas.

Mika : Juste quelques petits problèmes. Mais les gens ont mal compris. Ils pensent qu'on n'aime pas l'Australie. Seulement un show a été annulé, les autres ont tout simplement été géniaux. Nous avons joué là-bas l'un de nos meilleurs show de toute notre carrière, les fans étaient complètement fous ! D'accord, on a eu un show d'annulé, mais on a aussi eu 9 shows excellents. Donc 9 contre 1, tu t'en fous un peu à la fin ! C'est la même chose en Nouvelle-Zélande, on a fait de supers concerts, à Auckland, et à Christchurch, alors si tu mets tout cela sur une balance... Tu finis par oublier les mauvais moments.

12/ Vous avez sorti en octobre 1999 un split-EP avec Driller Killer. Que penses-tu de ce type de concept où chaque groupe doit jouer un nouveau morceau et reprendre un titre du répertoire de l'autre ? Aussi, es-tu satisfait du résultat final de cet EP ?

Mika : C'était intéressant à faire. A propos de notre nouveau morceau, "Impotent mankind", je crois qu'il s'agit d'un des pires titres d'Impaled Nazarene ! C'est un morceau de notre ancien bassiste, Jani. Il nous l'avait déjà proposé en 1998, et c'était à l'époque une bonne chanson, mais il l'a changé, et changé, et il l'a même changé au moment où on est allé au studio, juste avant de l'enregistrer. Et quand je l'ai écouté, j'étais là : "Haha !!", l'originale était excellente, et maintenant, ce n'est pas très bon. J'ai fait de mon mieux, mais cela n'a pas suffit pour sauver la chanson. Ce n'est pas un bon titre, mais par contre, je suis très fier de ma performance sur le titre de Driller Killer. Je pense qu'il s'agit d'une très bonne reprise, spécialement avec les solos d'Alexi, ils sont incroyables. La reprise de "Ghettoblaster" par Driller Killer est absolument géniale. Je l'adore ! Et bien sûr, j'aime le résultat final, à part notre titre "Impotent mankind" qui aurait pu être meilleur !

13/ Serais-tu d'accord pour refaire cette expérience ? Si oui, avec quel groupe ?

Mika : Oui ! Avec Iron Maiden !!! Avec Bruce Dickinson qui chanterait "Sadogoat -- Masogoat" (tiré du morceau "Sadogoat" !), cela serait super !

14/ Et quelle chanson d'Iron Maiden reprendrais-tu ?

Mika : "Aces high" ! Parce que, pour moi, il s'agit de la meilleure chanson de heavy-metal des années 80. Si tu parles de heavy, pas de thrash, speed, death, etc..., il s'agit d'"Aces high" ! C'est pour moi l'hymne ultime du heavy-metal ! Aussi, par la même occasion, j'aimerais bien la chanter de la "vraie" manière, et bien, mais bon, je connais mes limites !!! (rires)

15/ Impaled Nazarene a été créé à la fin de l'année 1990, il a donc près de 11 ans. Que penses-tu de l'évolution du metal extrême à travers les ans ?

Mika : Beaucoup de personnes me posent cette question, mais en fait, je m'en fiche complètement ! Peu importe le registre musical, ce qui est bon, je l'écoute, et le reste, je m'en fous ! A propos de l'évolution du metal, tout marche par cycle, au début, il y avait le speed-metal, puis le thrash, puis le death, et le black, etc...

16/ Quels sont tes goûts musicaux actuels et anciens ?

Mika : En ce qui concerne les groupes actuels, et cela va te surprendre, j'écoute The Offspring ou des groupes comme Pennywise, du punk. D'ailleurs, les chansons que j'écris pour Impaled Nazarene sont très influencées par le punk.

17/ Mais l'album "Rapture" est un album très punk justement !

Mika : Oui, et c'est d'ailleurs pour cela que je trouve qu'il s'agit du plus mauvais album d'Impaled Nazarene ! (rires) Après sa sortie, je le trouvais bon, mais maintenant, plus vraiment ! En ce qui concerne les anciens groupes, si tu veux une liste, j'aime beaucoup de groupes comme Sodom, Kreator, Anthrax, The Exploited, Sex Pistols, les 2 premiers albums de Metallica seulement, Destruction ou Saxon justement ! (NDLR : L'interview s'est déroulée juste après le concert de Saxon à Paris.)

Mots clés : Impaled Nazarene, Mika Luttinen, interview, Nicko et punk metal extrême

Dernière mise à jour du document : vendredi 16 septembre 2005

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre