Articles

Vous êtes ici › ArticlesInterviews › NEGATIVA - Interview avec le groupe.

Ce document est lié :
 - aux groupes / artistes Gorguts, Negativa

NEGATIVA - Interview avec le groupe.

par Powaviolenza › vendredi 21 décembre 2007

Cette interview est assez spéciale, car date de Juillet dernier ! Certaines réponses sont donc obsolètes – le groupe a depuis fait d’autres concerts, et surtout un cinquième membre a intégré NEGATIVA : Roxanne Constantin (Augury, Quo Vadis). Voici le communiqué de Steeve Hurdle à ce propos : « Ici Big Steeve! C'est avec une joie immense que nous vous présentons notre chanteuse Roxanne Constantin, qui a travaillé par le passé avec Quo Vadis et Augury. Avec sa voix empreinte d'émotion, son amour et sa connaissance de la musique, Roxanne ajoutera de toutes nouvelles couleurs à notre son. Nous sentions qu'il était temps pour nous d'explorer de nouvelles avenues, et nous avons décidé d'apporter des changements significatifs à notre approche musicale. Nous composons maintenant à quatre, ce qui donne à notre son une dimension beaucoup plus large en raison des influences de chacun. Notre musique devient ainsi de plus en plus expérimentale, progressive et ambiante. C'est une évolution naturelle pour nous d'élargir notre son vers d'autres horizons, et nous avons très hâte de partager notre création avec vous tous. En juin dernier, le groupe est retourné au Studio Wild pour enregistrer la version instrumentale de trois nouvelles pièces: Deepen the mystery (9:46); The loss (14:56); …And the unknown (6:52). NEGATIVA sera de retour en studio au début de l'an prochain pour y enregistrer la portion vocale. » Anyway… Interview tout de même très intéressante même si j’aurais aimé y aborder la question du chant féminin ! Enjoy.

 

01. Salut à vous, messieurs ! Quoi de neuf récemment ? Pourriez-vous nous présenter Negativa, et faire un bref historique de ce groupe, de sa création à aujourd'hui ?

Miguel (Basse) : Bien, bonjour à toi !! En ce moment nous nous préparons pour notre deuxième apparition live qui aura lieu le 2 septembre au ''club soda '' à Montréal dans le cadre d'un festival de 3 jours qui célèbrera les 25 ans du métal au Québec. Aussi, nous avons pratiquement fini la composition de l'album et nous sommes très contents des résultats jusqu’à maintenant.

Steeve (Guitare, Chant) : Le groupe a commencé en novembre 1994 sous le nom de THY CEREMONY, et l’orientation était plus Black-métal. A l’époque le groupe n’était qu’un duo, moi et Steeve McDonald (RIP). En 1997 j’a changé pour NEGATIVA, alors qu’à l’époque je jouais avec Patrick Robert (qui a enregistré OBSCURA). Donc le groupe a été actif inactif durant un bon moment. Jusqu’en 2005, octobre où j’ai décidé de recommencer pour de bon. Mes problèmes personnels derrière moi et réglés. J’ai rencontré Etienne par l’entremise de Dominique Lapointe. Et aussi Miguel Valade qui nous a joint en février 2006. Et quand Luc a mis fin à GORGUTS je lui ai demandé si il voulait être avec nous dans ce nouveau projet, il a accepté tout de suite.

02. Pourriez-vous nous faire un petit studio-report de votre récente session au Studio Wild ?

Miguel : Bien sûr, nous avons encore eu la chance de retourner à cet havre de paix en compagnie de Jean-Yves Thériault (BLACKY) (NDLR : From VOIVOD !), en pleine forêt sur le bord d'un lac... Nous avons eu droit à 2 jours de rêve pour enregistrer notre pré-prod de 3 pièces qui figurera sur notre album. Le tout s'est très bien déroulé, nous étions tous bien préparés, l'ambiance de cet endroit est très inspirante et ne laisse personne indifférent. La première journée nous nous sommes concentrés sur les prises de son, ce fût une journée chargée mais tranquille.. La deuxième journée débuta avec un méga expresso et à 10h00am la session d'enregistrement s'amorca. Ce fut une journée assez chargée, il n'y avait pas de place aux imprévus. La session s'est terminée vers 3h40 AM...

 

03. A quoi peut-on s'attendre musicalement sur ce nouvel opus ?

Miguel : Ce que je peux vous dire pour le moment c'est que le nouveau matériel sera beaucoup plus différent que le MCD… Je ne veux surtout pas tomber dans le cliché en disant cela alors je vais m'expliquer un peu pour vous éclaircir un peu, question d'être moins chiche! Ce que vous avez entendu sur le MCD sont des morceaux qui datent de1997 à 2001. (en 97 je ne jouais pas de basse hehe). A cette époque, la formation que nous sommes actuellement était loin d'être envisagée. Il est sûr que Luc, Étienne et moi (Miguel) avons ajouté une touche nouvelle aux morceaux de Steeve (chaos in motion, taedium vitae, rebellion...*l'éloge de l'ombre*,*omniférium*). Cependant il reste que ces pièces étaient déjà structurées depuis longtemps. Et au départ le MCD était supposé être un outil de promotion afin de se dénicher un label et aussi de sortir de l'ombre afin de faire entendre notre musique aux gens qui avaient entendu parler de notre projet. Évidement, nous avions en tête d'inclure ces piéces à l'album, mais c'est lorsque nous nous sommes mis à écrire le nouveau matériel que nous nous sommes vite aperçus que nous ne pourrions le jumeler au contenu du MCD dans un même album car il y aurait eu à notre avis un trop grand contraste. Les nouvelles pièces sont beaucoup plus allongées ce qui laisse maintenant beaucoup de place pour des moments planants, le nouveau matériel est aussi plus progressif que ce que nous avons tous expérimentés dans le passé. Le but de notre musique n'est pas de faire de prouesse ''technique'' avec un picking ultra rapide de la mort, d'effectuer une rafale de notes ou bien d'implanter des polyrythmies chirurgicales hypercalculées à la racine carrée. Nous recherchons plutôt une musique minimaliste, texturale, aérée et progressive qui laisse place aux émotions et qui met de côté l'ego. Attendez vous aussi à entendre de nouvelles couleurs du côté du vocal. Voila ce que je peux vous transmettre pour l'instant.

Etienne (Batterie): Le style de musique respire beaucoup plus, et a été composé dans une optique très différente du MCD, car nos nouvelles compositions sont le fruit de notre imagination présente. Le MCD fut, d’une certaine façon, notre initiation pour jouer ensemble…

Steeve : Les nouvelles pièces sont très différentes. Beaucoup plus ambiantes et progressives, aussi plus modernes. Nous en sommes très fiers. Vous pouvez oublier le style du MCD, ça ne sera pas une suite logique. Nous avons maintenant des morceaux beaucoup plus longs, 12, 17 et même 27 minutes. Êtes-vous prêts ???

Luc (Guitare / Chant) : Les pièces du MCD ont été comme un terrain d’apprentissage pour nous quatre à écrire ensemble. Steeve ayant composé tout le matériel du MCD, mon rôle était de composer ma ligne de guitare. En s’étant donné comme rigueur de ne jamais faire de doublure de voix dans les instrument. Aucuns unissons. Alors chacun des instrumentistes y trouve sa voix propre, son caractère, son articulation, son expression. Alors ayant passé par cette expérience…la dynamique n’était plus la même en écrivant du neuf.

04. Rétrospectivement, comment a été reçu globalement le mini-cd ?

Miguel : Les opinions sont très partagées, il y en a qui sont déçus, qui s'attendait d'entendre Obscura à la puissance 4, je ne sais trop quoi, et d'autres qui l'ont bien reçu. Je ne crois pas que notre genre peut plaire a tout le monde et si certains n'aiment pas tant pis, cela ne m'empêchera pas de dormir. Mais en général les critiques du MCD sont très positives je n'ai pas lu beaucoup de mauvaises critiques.

Etienne : Les commentaires sont bons… Je pense que la plupart des gens n’ont pas été trop déçus.

Steeve : Sur certains forums les gens ont détesté, sur d’autres adoré… Que dire de plus ?? Si ça plait aux gens tant mieux et si non tant pis. Il y aura toujours des critiques négatives, ça fait partie du jeu. Les critiques négatives font partie intégrante de faire partie d’un groupe, alors faut savoir vivre avec. Sur notre blog j’en ai placé quelques unes que j’ai trouvées.

Luc : Très, très bien….mais encore beaucoup d’allusions à OBSCURA. L’intention première n’a jamais été de faire Obscura no.2. Nous sommes qui nous sommes. C’est comme si vous reprocheriez à Depardieu d’avoir un accent Français. Attendez d’entendre le nouveau matériel, les gens vont sûrement dire que nous avons perdu notre identité et que c’était mieux avant ????

05. Vous avez fait quelques concerts. Comment se sont-ils passés ?

Miguel : Nous n’avons fait qu'un seul concert jusqu’à maintenant qui était pour le lancement du MCD, Nous avons préféré nous concentrer sur les compositions plutôt que de se lancer dans des séries de spectacles, chaque chose en son temps ;)

06. Que peut-on attendre d'un show de Negativa ?

Etienne : Pendant nos spectacles, l’énergie est palpable, le but étant de partager nos émotions avec les spectateurs.

Steeve : Notre but est de rendre notre musique au public avec émotion, se laisser aller à ressentir les sons et textures, les ambiances…. Partager l’émotion est notre priorité.

Luc : Livrer nos créations avec integrité, émotion, d’avoir un contact amical avec la foule.

 

07. Parlez nous de votre label, ProDisk. Comment se passe votre collaboration avec eux ?

Steeve : Rémi de ProDisk est un ami de longue date, alors c’était facile de travailler avec lui. Nous avons eu une très bonne relation.

08. Pourriez-vous nous expliquer le concept autour des lyrics de Negativa ?

Steeve : Les thèmes sont la recherche intérieure, la méditation, et surtout le passage obligé de certaines expériences négative pour arriver ensuite au positif. L’introspection est le mot clé et central du message que Negativa véhicule.

09. Quels groupes vous ont marqués et influencés dans votre démarche créative ? Je pense en particulier à votre jeu de guitare très personnel - celui la même que Luc présentait sur Guitar.com à l'époque de "From Wisdom To Hate"...

Luc : À l’époque j’étais très influencé par Chuck, Trey, Suffocation… Je dois te dire que maintenant, après avoir mis ma guitare de coté pendant quelques années, j’ai le profond sentiment que nous nous influençons les uns les autres… En ayant cette communion de composer ensemble. Je ne crois pas que nous faisons allusion a qui que ce soit en composant… C’est la matière sonore qui nous intéresse.

 

09,5. De quelle manière est composé un titre de Negativa ?

Miguel : Bien souvent, Steeve arrive avec la première idée de départ et la structure avec Étienne. Alors que moi et Luc ajoutons ce que nous entendons par rapport à l'idée de Steeve et de fil en aiguille cela devient une espèce de toile collective où chacun y ajoute ses couleurs pour obtenir un tout. Nous optimisons plus sur une organisation orchestrale harmonique plutôt que d'être tous sur la même note en même temps. Je ne sais même pas quelles sont les notes que Steeve ou Luc utilisent et vice versa, notre instinct et nos oreilles sont nos seuls guides. Dans notre processus de composition nous avons tous carte blanche, zéro restriction, jusqu’à maintenant cette manière de procéder fonctionne à merveille.

10. Steeve et Luc, comment en êtes vous arrivés à ce "style Obscura", Gorguts ayant d'abord été un groupe de death-metal relativement "classique" ?

Steeve : Nous nous sommes simplement laissés aller, avec la conscience de ne pas vouloir répéter ce qu’on avait fait ou entendu dans le passé. Nous avons fait le vide. La première composition (Rapturous Grief) a été plutôt longue a accoucher, 3 semaines environ, le temps de s’adapter au style de chacun. Ensuite tous les autres morceaux ont été écrit en deux jours. Nous avons fait confiance à notre jugement et à nos oreilles.

Luc : Nous nous sommes laissés aller dans la rigueur que nous nous avions fixé de ne pas marcher dans les mêmes sentiers que nous connaissions déjà. Avec le temps nous sommes devenu à l’aise dans les zones d’inconfort que nous nous sommes imposées.

 

11. "Condemned To Obscurity" : ce morceau d'"Erosion Of Sanity" pose en quelques sortes les bases de ce que deviendra le Gorguts d'"Obscura", puis Negativa... Luc, comment ce morceau a-t'il été reçu en 1993 ?

Luc : Le morceau a été très bien reçu à l’époque, mais à mon opinion ‘’Condemned to Obscurity’’ n’a rien à voir avec Obscura.

12. Steeve, comment as tu finalement intégré Gorguts? Comment fut reçu "Obscura" à l'époque? Avez-vous des anecdotes marquantes à propos de cette époque?

Steeve : J’ai fait la tournée européenne pour ‘’Erosion of Sanity’’ en tant que guitariste session, mais en revenant de tournée, les choses avec mon groupe de l’époque (Purulence) n’allaient pas très bien, il y avait de sérieuses frictions. Et avec GORGUTS j’avais aussi connu un vrai esprit de groupe, ce que je ne retrouvais pas au sein de PURULENCE. Donc j’ai offert mes services à GORGUTS et la chimie créatrice a été spontanée, notre création a explosé. Comment a été reçu OBSCURA ?? Hum, les labels n’étaient pas enthousiastes du tout face a notre son, ça a pris tout près de 4 ans (NDLR : !!!!!!!!!!!!!!!) à se trouver un label prêt à croire en nous. Par la suite, quand le CD est sorti, les critiques ont été assez bonnes, sans plus ! Certains adoraient, d’autres détestaient !

13. Quelles sont les raisons de ton absence sur "From Wisdom To Hate" ?

Steeve : J’ai quitté le groupe en juillet 1999. Je n’ai pas envie de ressasser les vieilles histoires d’il y a 9 ans…

14. Même si l'évolution est bel et bien là, le parallèle entre le Negativa de 2006 et le Gorguts de 1998 est inévitable. Comment le vivez-vous ?

Steeve : Personnellement j’en ai un peu ras le bol des comparaisons. A mon avis ce que vous retrouvez sur notre MCD est différent de ce qui a été fait sur Obscura. Nous avons poussé les textures à un niveau supérieur et aussi les voix des instruments sont tellement différentes, chose que l’on ne retrouve que très peu sur Obscura. Mais bon c’est normal que les gens comparent. Chose certaine, finies les comparaisons avec nos nouvelle pièces. Moi et Luc pouvons tourner la page…enfin !!

Luc : L’individualité de timbres et de « ’voicing », l’invention et l’intention texturale en tout temps n’est aucunement présente sur OBSCURA. OBSCURA est conçu en riffs joué constamment à l’unisson. NEGATIVA dans son écriture est anti-doublures à 99%. NEGATIVA va dans le micro détail et la recherche de nouveaux timbres constamment.

15. Avez-vous des side-projects? Pourriez-vous nous les présenter ?

Steeve : J’ai un side project qui s’appelle SERPENTUM FIXATION, qui donne dans l’electro ambiant. (www.myspace.com/serpentumfixation) J’ai aussi un autre projet ambiant avec Kevin Gamble (Ex- Rune), Unio-mysteria, nous n’avons pas de page encore, mais sûrement bientôt.

16. Miguel, qu'est-ce qui t'a poussé à quitter Ion Dissonance ? Que penses-tu de l'évolution du groupe à partir de "Solace" ? Comment en es-tu venu à jouer dans Negativa ?

Miguel : Hé bien j’ai du quitter Ion Dissonance parce qu'ils le désiraient ainsi, j'ai été mis à la porte, les gars voulaient un autre genre de son plus metallique avec un pick, je jous avec les doigts depuis que je joue de la basse et jamais je ne me foutterai ca entre les doigts, ils en avaient aussi sûrement marre de me voir constamment saoul en tournée, heureusement je n'ai plus ce problème, ma motivation n'était plus la même qu'au début, les conditions de tournés étaient assez extrêmes, on se partageait 10$ US par jour pour manger (2$ par personne) et à la fin de chaque spectacle nous demandions aux gens si ils pouvaient nous héberger car se payer un motel chaque fois dans des conditions pourrites nous aurions fait banque route, y’a pas de doute. (ça y'est me voilà qui fais des rimes ) Financièrement je n'étais pas en santé, quand je revenais de tournée je devais me trouver un emploi minable à chaque fois et le plaquer aussitôt que nous avions une tournée de bookée. Cela faisait partie de nos petits sacrifices, notre but était de travailler le moins possible... Mais financièrement rien n'allait pour moi. Donc lorsqu'il a été question de me foutre dehors, je n'ai pas rouspété, j'aimais mieux finir ca en bons termes plutôt que de terminer mon périple avec Ion avec un échange explosif de violence verbale. Je suis toujours en bons termes avec les gars et on continue à se parler. Malgré tout les 2 années que j'ai passées avec Ion font partie de mes plus beaux souvenirs. Il y avait déja 2 piece de composées pour « Solace » quand j'ai quitté, ''She Strychnine'' et « O.A.S.D ». Honnêtement je n'ai pas accroché sur toutes les chansons. Mais les pièces que j'ai accrochées je les écoute encore dans mon lecteur assez régulièrement. Gab a une voix d'enragé sur cet album. J'ai beaucoup plus accroché sur 'Minus the Herd' que « Solace ». Les structures sont plus fluides, les grooves sont très accrocheurs, c'est un excellent retour en force et je leur souhaite la meilleure des chances avec cet album. Dominic ''Forest'' Lapointe était bassiste pour Negativa avant moi et lorsque Dominique a décidé de ne pas poursuivre avec eux il m'a référé a Steeve. Par la suite Steeve est entré en contact avec moi via Myspace et je ne m'attendais surtout pas à ca. Je n'avais même pas en tête de retourner jouer de la musique avec un band pour moi c'était rayé et je passais à autre chose. Ma basse décorait mon garde-robe et j'avais déménagé de Montréal. Donc. vous imaginez un peu ma surprise? Mais quand j'ai lu le mail de Steeve, disant qu'il voulait me rencontrer pour éventuellement jouer dans Negativa, je n'ai pu m'empêcher d'accepter. J'avais la chance de jouer de la musique avec des musiciens qui m'ont hautement influencé alors il n'était pas question pour moi de manquer le bateau après avoir été jeté pardessus bord !!!! héhé (sans rancune)

 

17. Etienne, tu es récemment revenu au sein d'Augury. Comment se présente le futur de cet autre groupe hors-normes ?

Etienne : Et bien pour le moment, nous en sommes à plus de la moitié de composé, l’album aura probablement 9-10 titres… Je dirais que les morceaux sont un peu plus techniques en général… Et il n’y aura pas autant de vocale féminins non plus… Mais je crois que la participation d’une chanteuse est très probable. Nous travaillons fort pour être prêt pour entrer en studio en Novembre pour faire la batterie.

 

18. La scène metal Québécoise a toujours été extrêmement productive de groupes assez uniques au style souvent avant-gardiste. Quels groupes actuels trouvez-vous les plus intéressants au sein du Québec ?

Miguel : Il y a bien sûr le groupe Unexpect signé sur The End Records qui vaut vraiment la peine d'être entendu. Imaginez une troupe de cirque sous l'effet du L.S.D en plein délire psy-chaotique. C'est ce que procure l'expérience Unexpect, à découvrir absolument (http://www.myspace.com/unexpect). Je pourrais aussi vous parler du groupe Vengefull qui a signé sur Disconcert Music, un nouveau label Québécois dirigé par 2 amis à moi dont Stéphane Paré (vocal-Quo Vadis)... (http://www.myspace.com/disconcertmusic). Vengefull nous offre un Death Brutal qui ne laissera personne indifférent, je vous le garantis, amateur de vocal gras vous serez servis. Dans leur premier album intitulé ''Karma'', il y a une apparition d'Alexandre Pelletier (Despised Icon) sur quelques morceaux. À ne pas manquer. (http://www.myspace.com/vengeful1) Je ne peux certainement pas passer par dessus ce band non plus... Point Blank Rage qui vient de signer avec Galy records, nous présente du death metal avec la bonne vieille recette old school avec des riffs très accrocheurs en présence d'Alex de Neuraxis au vocal (ex-Atheretic). (http://www.myspace.com/pointblankrage) Sans oublier aussi Empathy Denied un band de brutal death-grind de montréal, toujours à la recherche d'un label, mais sûrement pas pour longtemps. Steven Henry (ex-membre fondateur de Neuraxis) a décidé de revenir en force avec une musique plus directe, plus crue que ce qu’il a fait au paravant. Déconseillé aux oreilles vierges.. (http://www.myspace.com/empathydenied) On dit aussi que la mode revient tous les vingt ans et bien Reanimator sont là pour réanimer le bon vieux thrash metal des années 80, casquette de cuir capitonée, chemise à carreau. froc de jeans... Ce quintet signé sous l'étiquette Galy records ont même réussi à séduire les membre du groupe Exodus lorsqu'ils ont fait leur première partie, ça vaut le détour... (http://www.myspace.com/reanimatorthrash)

Etienne : Pour moi, c’est sûr que UNEXPECT sont mes préférés, suivi de MARTYR et NEURAXIS. Mais question originalité, il ne faut pas oublier LONGING FOR DAWN, un groupe Doom très très intéressant. J’aime beaucoup ION DISSONANCE aussi. .

Steeve : J’aime beaucoup LONGING FOR DAWN, TOWARDS DARKNESS, deux groupes doom.

Luc : J’aime DESPISED ICON, MARTYR, ION DISSONANCE,NEURAXIS.

 

19. La drogue a-t'elle influencé votre processus créatif d'une quelconque manière ?

Miguel : Étant le seul stoner du band je dirais que l'influence de la drogue dans un processus de composition est plus nuisible qu'autre chose, la concentration manque à l'appel. Pour ce qui est de l'exploration c'est autre chose on peut trouver des sonorités ou des couleurs qu'étant à jeun on ne trouverait pas. Mais de toutes façons avec Negativa nous composons généralement tôt le matin. J'aime mieux manger un gros déjeuner « chez Lafayette » et avoir le ventre plein plutôt que de m'allumer un tarpet avant d'aller rocker, ça partirait très mal la journée. Même pour en studio je ne fume pas pour être le plus lucide possible, étant le dernier à avoir enregistré la dernière fois vous pouvez être sûr qu'à 3h42 AM j'avais un deux papier de roulé héhé !!!! Donc la drogue n'a pas vraiment sa place au sein du groupe, les gars respectent le fait que j'aime faire la fête de temps en temps et aussi j'ai passé le stade où je me saoulais jusqu’à ce que je vide mes tripes. ewww !! Et il n'est pas question de boire où de fumer avant un spectacle. La fête après le boulot !!!

Etienne : Moi j’ai fait mes expériences dans le passé, maintenant, je suis très sage. Les drogues, surtout musicalement, resteront à jamais un souvenir pour moi.

Steeve : A l’époque d’Obscura je ne jurais que par le cannabis… Mais les choses ont bien changé depuis. Je crois que les drogues ne sont qu’une béquille. Je crois que le corps est son propre temple et que tout y est pour créer de façon naturelle. Je ne juge pas ceux qui utilisent les drogues pour créer mais aujourd’hui, je ne crois plus aux effets de certaine substance pour enflammer la création et l’imaginaire.

Luc : Mon inspiration et la camaraderie que nous avons entre nous et ce que je chérsi plus que tout !!! Ajoutez-y une bonne dose de bonne humeur et le tour est joué !!!!! Camaraderie + bonne humeur = Evil music !!!!!!!!

20. Qu'est devenu Steve Cloutier (bassiste de Gorguts)? Fait-il toujours de la musique ?

Steeve : Je n’en ai aucune idée, je ne l’ai pas vu depuis les 5 dernières années.

Luc : Je n’ai plus de ses nouvelles non plus.

21. Envisagez-vous de faire une tournée européenne un jour ? Ce serait tout bonnement génial!

Miguel : Non pas vraiment, les bons vins, les bons fromages, les bonnes pâtisseries, Amsterdam et j'en passe ça ne nous branche pas nous sommes vendus à l'Amérique!!!... CANULAR !!!! Mais bien sûr que oui !!!! Je n'ai jamais mis les pieds en Europe et j'aimerais vraiment aller faire un tour de votre côté. J'entends tellement de bons commentaires sur l'Europe dont la manière et l'accueil que vous réservez aux bands, ça serait vraiment un rêve de venir en europe. Ca serait le pied !!!!!! Et je pourrais mourir tranquille. héhé

Etienne : Depuis que je suis venu jouer avec ABORTED l’automne passé, j’ai pas arrêté d’y penser, en Europe, la scène est super… Si la vie nous le permet, il n’y a aucun doute que nous allons y jouer.

Steeve : Je l’espère bien, j’adore l’Europe, les fans sont fidèles et dédiés !!

Luc : J’y suis allé qu’une fois……Il n’y a rien de plus génial, de parcourir le monde par la musique qu’on a crée nous mêmes.

22. Qu'est-ce qui tourne dans votre chaîne hifi en ce moment ? Quels sont les groupes, metal ou non, qui vous ont marqué ces derniers temps ?

Miguel : Exactement en ce moment j'écoute l'Heptade d'Harmonium, un vieux groupe Québécois des années 70 avec Serge Fiori à la voix, Je ne me lasse pas d'écouter ce chef d'oeuvre du rock progressif Québécois. Les groupes qui m'ont marqué ces derniers temps sont nombreux donc je vais les nommer et je vais laisser passer la description, donc les curieux feront leur propre recherche. Genghis Tron, Jesu, Mogwaï, Gaza, The end, Neurosis, Red sparrow, Made out of babies, Battle of mice, Dan Weiss trio, Ahleuchatistas, Ass cofee, Kobong, Samo, Akerckoke, Behold the arctopus, Daniel Bélanger, Antigama, Cult of luna, Tool, Mars volta... j'en passe sûrement !!

Etienne : Moi, je suis devenu un fan des groupe que l’on qualifie de Sludge, comme CULT OF LUNA, ISIS, MOUTH OF THE ARCHITECT, JESU, aussi par ailleurs, NILE, THE FACELESS, SPASTIC INK, JSCARVE, MESHUGGAH…. Mais pour moi… TOOL sont les maîtres.

Steeve : J’écoute beaucoup le nouveau RADIOHEAD, MARK HOLLIS, TALK TALK, BATTLE OF MICE, JESU, THE FLYING LUTTENBACHERS, NYIA, KOBONG, ANTIGAMA, BEHOLD….THE ARCTOPUS, SAMO….

Luc : Slipknot (the subliminal verses), The End, Arvo Part, Penderecki, Dim Mak, Stone Sour, Portishead, Marin Marais…

22. Quelles sont vos activités extra-musicales ?

Miguel : Je suis un maniaque de cinéma. J'adore aussi le plein-air, faire du camping sauvage ou des excursions de canot-camping. Je n'ai pas eu la chance encore d'en faire cet été dû au travail mais l'été n'est pas terminé !! (NDLR : Snif…) Est-ce qu'aller voir des shows c'est extra-musical ça ?? Hehe. J'aime bien aussi faire la fête avec des copains ou préparer une bonne grosse bouffe, j'adore cuisiner!!!

Etienne : Je donne quelques cours de batterie de temps à autre, je passe l’été à travailler dehors dans un champs Biologique.

Steeve ; Je travaille comme gardien de nuit dans un centre de thérapie pour toxicomane/schizophrène, j’aime beaucoup ce travail. Je suis à préparer un recueil de poésie.

Luc : J’ai un atelier d’ébénisterie ou je fais beaucoup de sculpture d’enseigne, créations de meubles sur mesure etc…

23. Merci beaucoup pour votre temps, vivement la sortie du nouveau Negativa et la tournée européenne ! Avez-vous quelques mots à ajouter?

Miguel : Cela nous a fait un grand plaisir d'avoir pris le temps de répondre à vos questions. Nous sommes impatients de vous faire entendre notre nouveau matériel, nous somme trés fiers du résultat jusqu’à maintenant. Nous espérons très fortement venir vous rendre visite pour vous présenter notre prochain ouvrage !! Restez attentif, nous allons prochainement présenter un extrait de ce que nous avons enregistré en juin au Studio Wild sur notre page Myspace!!! Sur ce je voudrais remercier les fans d'avoir lu cette entrevue et de nous supporter. Sans vous nous ne sommes rien !!! Merci de démontrer de l'intérêt à notre égard. Nous ne serons jamais assez reconnaissants !!!! À la revoyure !!!

Steeve : Merci beaucoup pour l’entrevue, j’ai bien hâte d’aller vous visiter, vivement le métal !!!

Luc : Merci pour votre intérêt envers NEGATIVA.

 

Mots clés : negativa, gorguts, augury, ion dissonnance, death metal, québec, luc lemay, steeve hurdle, etienne gallo et miguel valade

Dernière mise à jour du document : vendredi 21 décembre 2007

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre