Articles

Vous êtes ici › ArticlesInterviews › NEGURA BUNGET - Interview avec Negru (batterie)

Ce document est lié :
 - au groupe / artiste Negura Bunget

NEGURA BUNGET - Interview avec Negru (batterie)

par Nicko › dimanche 29 octobre 2006

Après un "'N crugu bradului" sortie en 2002 et acclamé par le public et la presse, les roumains de Negura Bunget revienne à la charge 4 ans plus tard avec un "OM" encore plus poussé et atmosphérique. Rencontre avec le batteur et fondateur de la formation, Negru, qui va nous en dire plus sur ce nouvel opus.

logo

1/ Bonjour, bienvenu sur Guts Of Darkness ! Votre nouvel album, "OM", doit sortir dans quelques jours. Il était prévu pour 2005. Pourquoi a-t-il été si retardé ?

Negru : Salut ! (NDLR : en français dans le texte) Honoré d'être là ! Effectivement, l'album était initialement prévu pour 2005, et même pour le printemps 2005 ! Nous avons eu énormément de retard de par la complexité du projet, et nous ne voulions compromettre aucun aspect de l'album pour le simple fait de le sortir plus tôt. Le DVD nous a particulièrement prit de temps, de l'enregistrement à la post-production en passant par l'édition et jusqu'au mix en 5.1, et ce pour la totalité du DVD. De plus, nous l'avons réalisé entièrement par nous-même, avec simplement quelques amis qui nous ont un peu aidés. Je suis assez confiant car nous avons fait du très bon boulot, surtout aux vues des circonstances (pas mal de gens spécialisés dans le mix 5.1, mais personne pour l'interprétation d'un DVD si complexe...). Bien que la musique ait été terminée et enregistrée en mai 2005, nous avons été incapables de finir le reste plus tôt. C'est pourquoi ce nouvel album ne sort qu'à présent...

2/ Ce nouvel album semble être le plus varié ainsi que le plus folklorique de vos albums, avec une plus grande utilisation d'éléments traditionnels et plus de chants clairs selon moi. Es-tu d'accord avec cela ?

Negru : Je dirais que c'est une opinion juste. Je pense qu'il y a plus de chant clair sur cet album, ainsi que de parties folkloriques. Mais je ne pense pas que cela rende l'album plus soft dans son ensemble parce qu'il y a encore beaucoup de parties agressives. Nous avons toujours aimé explorer différents moyens d'expression, avec le contraste entre l'agressivité et la mélodie étant l'élément clé, et cet album ne fait pas exception à la règle.

3/ La production et le son d'"OM" sont bien meilleurs que ceux de vos précédents travaux. Où avez-vous enregistré ce nouvel album ? Comment s'est déroulé l'enregistrement ?

Negru : Nous avons enregistré, mixé et masterisé l'album nous-même, dans notre propre studio. Nous avons pris tout le temps nécessaire, et quand nous n'étions pas satisfaits par quelque chose, on le refaisait tout simplement. Et de cette manière, quand tout était enregistré, nous avons passé beaucoup de temps à mixer le tout et à ajouter de petits détails pour terminer l'album. C'est aussi une raison pour laquelle cela nous a pris beaucoup de temps pour terminer l'album. D'un autre côté, nous étions capables ainsi de travailler avec plus ou moins aucune pression, de la manière dont nous voulions, et de ce fait, nous avons pu énormément expérimenter. La limite se situait simplement au niveau de notre technique et de nos équipements (qui ne sont pas du tout mauvais).

4/ Pourrais-tu nous expliquer le processus de création d'un album de Negura Bunget ?

Negru : Ce n'est pas un travail facile... hé hé ! On commence généralement d'une partie musicale seule, ou d'une idée que nous pensons être sympa à transposer en musique. Ensuite, nous ajoutons des parties, nous en enlevons, en changeons, en supprimons, en lions entre elles, nous discutons de ce qui serait le plus approprié au morceau, nous méditons sur la manière dont le morceau devrait sonner... jusqu'à ce qu'à la fin nous atteignions un morceau dont nous soyons tous pleinement satisfaits.

5/ Pourrais-tu nous expliquer la signification du titre de l'album, "OM" ?

Negru : "OM" signifie l'homme (l'être humain) en roumain. Mais en même temps, "OM" est un symbole principal dans l'ésotérisme traditionnel, très proche de l'élévation de l'esprit humain. Je trouve que le titre va très bien avec le contenu de l'album.

Le groupe dans les hauteurs de la Roumanie

6/ Est-ce que "OM" est un album conceptuel ?

Negru : C'est un album conceptuel d'autant plus qu'il y a un concept derrière cela. Et "OM" est un concept tellement riche... "OM" part de la nature, ses occupants, les montagnes et les rivières, les lieux et les bases que chacun a et que chacun utilise. Il construit une réflexion intérieure sur l'évolution de l'esprit humain - en roumain, OM signifie l'HUMAIN - son élévation à travers la méditation, dans une histoire d'ésotérisme traditionnel, où le symbole principal "OM" permet à l'esprit individuel de passer le voile et d'entrer dans un état transcendantal, au-delà du rêve, jusqu'au silence de la conscience.

7/ Revenons à l'album précédent, "'N crugu bradului". J'ai entendu parler qu'il s'agit d'un album conceptuel sur les quatre saisons d'une année. Pourrais-tu nous en dire plus sur ce concept ? Et la raison pour laquelle vous avez choisi un tel concept ?

Negru : "'N crugu bradului" était un album au sujet de la spiritualité locale, vue plus ou moins d'un seul bloc. Nous nous sommes focalisés sur la spiritualité des lieux situés dans les hautes montagnes et sur les communautés pastorales parce que ce sont les endroits où les anciennes croyances et les anciennes pratiques religieuses continuent d'être réalisées, et sont de ce fait les plus réfractaires aux influences du monde moderne. Nous sommes assez chanceux d'avoir encore ce genre d'endroits chez nous, et comme Negura Bunget est plus ou moins dans ce genre d'éléments depuis nos débuts, nous sentions que cet album DEVAIT être fait. Nous avons choisi ce concept des quatre saisons car il nous a aidé à donner une perspective globale de la spiritualité locale. Nous avons essayé de représenter symboliquement les choses telles qu'elles apparaîtraient sur une durée d'une année...

8/ Pourquoi n'avez-vous pas choisi de "vrais" titres pour les morceaux de cet album ? Pourquoi "I", "II", "III" et "IV" ?

Negru : Comme chacun des morceaux représente symboliquement une saison, nous pensions qu'il serait trop simple de les appeler par le nom des saisons. Donc à la place, nous avons opter pour ces nombres et par cela nous avons permis aux auditeurs de trouver eux-mêmes quel morceau représente quel saison... Je peux te dire que certains se sont vraiment pris au jeu, et que différentes personnes ont trouvé des morceaux différents pour représenter la même saison... hé hé !

9/ Cet album est sorti dans un magnifique Digipack au format A5. Etait-ce votre choix de sortir un tel objet ?

Negru : Ce n'était pas seulement notre idée de faire un Digipack de ce format, mais nous avons réalisé tous les exemplaires nous-mêmes. Et ce fut réellement un travail très difficile, crois-moi ! Néanmoins, cela valait le coup parce que le Digipack te donne le visuel que nous espérions au départ...

10/ Au sujet de beaux éléments visuels, vous avez réalisé un clip vidéo pour le morceau "Vazduh", contenant de magnifiques paysages roumains, et vous avez l'un des plus beaux site Internet de groupe de black metal (http://www.negurabunget.com). Est-ce que l'aspect visuel est aussi important que l'aspect musical dans Negura Bunget ? Espérez-vous continuer à développer le côté visuel dans le futur ?

Negru : Oui, je dirais que l'aspect visuel est assez important pour nous. Dès le départ nous pensions que tous les aspects comptent, donc vous avons essayé de nous occuper du mieux possible de chacun des aspect d'un disque, de les faire se connecter afin de transmettre certaines atmosphères. Je pense que l'aspect visuel du nouvel album est aussi assez complexe et élaboré (et cela inclut le livret, l'artwork du Digipack, les nouveaux vidéo-clips sur le DVD, une nouvelle mise à jour du site ainsi que le marchandising autour de l'album, les t-shirts, etc) et nous continuerons à travailler sur cet aspect dans le futur bien entendu.

Negru

11/ Presque toutes vos paroles sont écrites en roumain, est-ce important pour vous de chanter dans votre langue maternelle ?

Negru : Je pense que d'écrire les paroles en roumain est quelque chose de totalement naturel pour nous. Ecrire en anglais représente toujours un effort supplémentaire pour des résultats moins probants car il est très difficile d'exprimer les mêmes sentiments dans une langue étrangère. Le roumain convient naturellement avec ce que nous essayons d'exprimer à travers nos paroles. On ne fait pas cela pour nous rendre plus intéressants. Nous allons aussi avoir une traduction en anglais des paroles d'"OM", de la même manière que nous en avions pour "'N crugu bradului".

12/ Pourrais-tu nous parler un peu de la scène black metal en Roumanie ?

Negru : La scène black metal n'est pas beaucoup développée par ici. Il y a quelques groupes comme Vokodlok, Darken My Grief, Argus... Récemment les choses ont commencé à aller dans la bonne direction, avec plus de concerts, festivals, magazines... Etrangement, il n'y a aucun autre groupe roumain de black metal qui est intéressé par l'exploration de l'héritage local. C'est assez paradoxal finalement.

13/ Etes-vous satisfaits par le travail de Code666 ?

Negru : Nous n'avons pas à nous plaindre de leur travail jusqu'à présent. Ils nous soutiennent beaucoup, ne se sont jamais plaints à chaque fois que nous leur annoncions que nous étions en retard avec l'album, et maintenant ils ont commencé une campagne de promotion très importante pour l'album. Ils sont vraiment professionnels dans leur boulot.

14/ Quels étaient vous influences musicales quand vous avez commencé le groupe ?

Negru : Nous avions des influences assez classiques dans le genre quand nous avons fondé le groupe : Emperor, Burzum, Immortal, Satyricon.

15/ Quels groupes écoutes-tu ces jours-ci ? Quels ont été pour toi les meilleures sorties de l'année 2006 jusque là ?

Negru : J'écoute beaucoup de musique, pas seulement du black metal, mais toutes sortes de styles, de Dead Can Dance à la musique traditionnelle roumaine. La meilleure sortie de 2006... mhhh... Je pense que l'album de Tenhi "Maaet" devrait être la meilleure sortie de l'année à ce jour, peut-être avec celui d'Enslaved, "Ruun", et celui de Kampfar, "Kvass".

16/ Un concert est prévu à Paris en décembre prochain. Y'a-t-il d'autres dates de prévu ? Ferez-vous une tournée européenne ?

Negru : Nous avons quelques dates de prévues en Roumanie pour la fin du mois d'octobre et le début du mois de novembre. A part Paris, on devrait aussi jouer à Lyon en décembre et nous allons probablement faire 2-3 concerts en république Tchèque et en Hongrie... Ensuite nous ferons une tournée européenne complète au printemps de l'année prochaine. Et comme la Roumanie aura rejoint l'Union Européenne à ce moment-là, nous n'aurons plus besoin de visas, donc j'espère que nous pourrons aller en Grande-Bretagne et en Irlande cette fois-ci aussi.

17/ Merci d'avoir pris le temps de répondre à l'interview. Je te laisse les derniers mots ! Salut !

Negru : Thank you too for the support ! I hope some will join us in the "OM" elevation.

Mots clés : black metal, Roumanie, Nicko, Negru, Negura Bunget, atmosphérique et Code666

Dernière mise à jour du document : dimanche 29 octobre 2006

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre