Articles

Vous êtes ici › ArticlesInterviews › Zweizz - Entretien avec Zweizz

Zweizz - Entretien avec Zweizz

par Powaviolenza › jeudi 12 juillet 2007


01. Hail Svein Egil..! Que fais tu de beau musicalement ces jours-ci..?
Ce weekend, je joue à un festival d'Oslo du nom de "Happy Days" avec Homo Vinter & Zweizz, une sorte de fest de musique contemporaine ayant lieu dans un magasin du centre-ville, "Oslo City". Le truc qui craint, c'est que j'ai été convié à jouer pour l'after du festival, et elle ne se trouve pas au magasin... Malgré tout je pense que ça va être un bon concert ! Je suis aussi en train de finaliser quelques prochaines sorties : un 7'' avec Umoral, un 7'' avec Fleurety et un album avec Pronounced "Sex".

02. Si tu le veux bien, faisons une rétrospective de tes projets musicaux respectifs, en commençant par Fleurety. Comment as tu rencontré Alexander Nordgaren?
On était à l'école ensemble, donc Alex et moi, on se connait presque depuis qu'on à 10 ans. On jouait alors dans la même équipe de foot, et quand on a tous deux réalisé que nous allions devenir des êtres humains conscients, on a quitté l'équipe de football et fêté ça; puis on a formé notre premier groupe en 1991.

03. Depuis la première démo jusqu'à "Department...", Fleurety n'a jamais été un projet très facile d'accès. Comment la démo "Black Snow" fut reçue au sein de la scène? Cette réaction a-t'elle beaucoup évolué avec le temps?
Dès mes débuts dans le black metal, j'ai cultivé l'idée qu'un groupe se doit d'être original et innovant. J'ai découvert le black par le biais d'Helvete, le magasin tenu par Euronymous. Il écoutait toutes sortes de musique, et était très enthousiaste à l'idée de nouveaux groupes ayant leurs propres conceptions de la musique. La raison pour laquelle le death-metal l'énervait (lui et les autres), c'est que trop de groupes sonnaient pareil. Les groupes américains avaient tous une prod Morrisound, et les groupes suédois avaient tous une prod Sunlight. Euronymous devint une sorte de maître à penser de la façon dont j'ai commencé à concevoir comment le black se devait d'être : si tu ne joues pas un truc unique, tu ne sers à rien. Et ça a toujours été la philosophie de Fleurety. La démo "Black Snow" s'est vendue à peu près à 500 exemplaires, si je me rappelle bien. Certains n'ont pas aimé la voix, d'autres ont pensé que nous faisions du "faux black metal", mais ça a beaucoup changé depuis. A un moment, on était plutôt impopulaires, mais c'était il y a plus de dix ans maintenant. On a récemment réenregistré un titre de notre première démo, et cette fois ci on a Hellhammer à la batterie et Necrobutcher à la basse. Donc j'imagine qu'on s'est plutôt bien intégrés à la scène désormais. En automne, on va sortir un 7'' avec deux morceaux réenregistrés. L'un date de 1993, et l'autre de 1995. Nous avons aussi un nouveau morceau qu'on a enregistré sur un vieux quatre-pistes - exactement la technologie utilisée sur la première démo. Il s'appelle "The Animal Of The City", et c'est le titre le plus primitif que l'on aie jamais composé.

04. Dans un recent email, Nordgarden m'a confié qu'un nouvel album était dans les starting-blocks... Que sommes nous en droit d'attendre de ce futur bijou?
Je pense que le but est de faire un album de black sonnant plutôt "old school", mais je ne suis pas sûr de comment ça risque de tourner... Aucun titre n'a été encore composé, donc c'est dur de dire comment ça va sonner ! Alex vit en roumanie ces jours-ci, donc on va sûrement enregistrer quelque chose là bas. Ca risque d'être cool, je pense. La prochaine étape après le nouvel album sera bien sûr un opus taré et avant-gardiste, comme d'hab.

05. On dirait que vous avez fait des concerts avec Fleurety - j'ai vu une photo de Carl Michael jouant la basse dans Fleurety sur le profil de Nordgaren.. Peux tu m'éclairer sur ce sujet?
On a fait deux concerts dans le coin où on a grandi, à Enebakk, 30 kilomètres au sud d'Oslo. Je pense qu'on a fait un seul concert avec Carl Michael à la basse et Vicotnik à la guitare en plus du line-up habituel. C'était dans un stade de sport local, en 1995 ou 1996. Je ne me rappelle pas vraiment. On a joué des morceaux de "Min Tid Skal Komme", deux ou trois peut-être.

06. Parlons maintenant de ton projet principal ces jours-ci, Zweizz. Le premier album sort bientôt chez Vendlus, et ça claque. Quelles sont tes espérances à propos de "The Yawn Of A New Age"?
J'espère que des gens vont aimer, mais je ne sais pas combien. Ce n'est pas de la musique facile d'accès, et je ne suis pas sûr de pouvoir me représenter les gens qui vont se l'acheter. J'espère aussi qu'il va faire réagir, mais je ne suis pas sûr non plus du genre de débat qu'il va causer... J'ai déformé les règles du black metal jusqu'à le rendre méconnaissable, et je pense que beaucoup ne vont pas trouver ça metal du tout. Et ils auront raison, mais le black metal n'a jamais été nécessairement totalement "metal", ou tout du moins la vision que j'ai du black metal. Le black metal est plus une question d'atmosphère que de metal : c'est comme ça que je le sens. J'espère que l'album va m'ouvrir de nouveaux horizons et me donner des opportunités, telles que jouer hors de la norvège, que ce soit seul ou sous la forme de duo avec laquelle je me produis actuellement, Zweizz & Homo Vinter.

07. Tu t'es produit sur scène récemment : que peut on attendre d'un concert de Zweizz?
C'est presque impossible de répondre à cette question. Mon but est de rendre chaque concert différent du précédent, mais je ne suis pas sûr de la façon dont on va gérer ça dans le futur. Dans tous les cas, quand je me produis sur scène, je ne joue pas en tant que Zweizz, et je ne joue pas les morceaux de l'album. Zweizz en concert n'est pas Zweizz, c'est un duo du nom d'Homo Vinter & Zweizz, et ça se présente plutôt sous forme de performance. La dernière fois, Homo Vinter jouait via son mixeur à aliments (NDLR : !!!), et j'utilisais un portable. J'avais en plus des chiottes sur scène que j'utilisais comme pied de micro : je devais donc foutre ma tête dans les toilettes pour pouvoir chanter. Mais on a déjà fait ça, donc maintenant je ne sais pas... J'imagine qu'on va revenir avec autre chose.

08. Il y a beaucoup d'invités sur "The Yawn Of The New Age". Peux-tu m'en dire plus à ce propos, en particulier sur la collaboration avec Czral?
Il y a deux guests : Czral joue de la gratte sur un des morceaux. En 2004, j'ai eu une période pendant l'été où je me sentais réellement sans inspiration, et j'avais besoin de créer par un moyen différent de l'habituel travail derrière l'écran que je faisais depuis des années. J'ai donc ramené mon portable chez Czral, puis je lui ai fait pondre un petit truc. C'était plutôt bizarre et pas vraiment inspirant sur le coup, mais quand je suis rentré et que j'ai réécouté, j'ai fini par apprécier certains trucs que j'ai donc utilisés dans un morceau.

09. Que peut-on attendre du futur pour Zweizz? J'ai lu des trucs à propos d'une collaboration avec Abigor, une avec Joey Hopkins Midget Factory, et des remixs de Solefald..?
Je ne sais pas trop où en est cette histoire de collaboration pour Abigor... Aux dernières nouvelles, ils étaient occupés à ajouter les touches finales sur leur album. Et il sort la semaine prochaine, je pense. Donc je suppose qu'ils vont bientôt rebosser sur cette coopération...A propos de celle avec Joey Hopkins, j'ai plutôt glandé ces derniers temps. J'étais en train de m'organiser pour passer le plus de temps possible hors du boulot à faire de la musique, mais j'ai soudain eu une offre d'emploi que je ne voulais pas refuser. Ca a donc foutu le bordel dans mon emploi du temps. Mais Joey m'a envoyé beaucoup de samples que je vais travailler. J'ai fait une base de chanson qui sonne plutôt bien selon moi, et il a fait des très bons trucs aussi. Donc nous verrons comment cela va évoluer. Je suis toujours opérationnel pour le remix de Solefald. J'espère qu'ils en veulent toujours.

10. La collaboration avec Abigor sera-t'elle dans la lignée de ton travail au sein de DHG?
Je n'en suis pas sûr. Je viens d'envoyer quelques fichiers aux mecs d'Abigor, et ils s'occuperont du reste. Mais je ne pense pas du tout que cela sonnera comme DHG. Plus électronique, je pense. Mais j'espère qu'ils en feront quelque chose de totalement différent de ce que j'aurais pu faire.

11. Avec quels artistes comptes tu collaborer dans le futur?
Je vais faire un remix pour Manes. A part ça, rien à l'horizon...

12. Quelles sont les principales influences de Zweizz?
D'habitude, je cite Burzum, Karlheinz Stockhausen, Merzbow, Aphex Twin et Eric Satie comme mes premières influences et sources d'inspiration. Il y en a d'autres, mais cette liste regroupe les principaux artistes qui m'ont vraiment influencé. Ces noms sont plus représentatifs d'idéaux musicaux et artistiques que j'essaie d'incorporer dans mon travail que d'influences musicales à proprement parler.

13. Zweizz, Umoral... Tu sors beaucoup de trucs via Vendlus Records. Pourquoi ce label en particulier?
Vendlus est le genre de label avec qui j'aime bosser, ils me laissent plus ou moins faire tout ce que je veux pour mes sorties. C'est aussi un label qui me laisse contribuer sur les aspects que je maitrise. De plus, on passe beaucoup de temps à débattre des choses, à propos de mes sorties, du label et de plein d'autres trucs. Donc nous mêlons en quelque sorte business et amitié. Peut-être que ce n'est pas la meilleure chose à faire, mais je m'en fous. Pour nous, cela porte ses fruits, et j'aime faire partie d'un label qui représente plus que du business. Une de mes principales raisons de faire de la musique est que cela me met en relation avec d'autres gens. C'est donc logique que je travaille avec Vendlus.

14. Ok, parlons d'Aphrodisiac. Peux tu me dire tout ce qu'il y a à savoir à propos de ce projet assez confidentiel? C'est plutôt introuvable, penses-tu que ce sera réédité?
Rien en vue en ce qui concerne Aprodisiac. Ce groupe était actif il y a 10 ans, et l'on peut dire de façon sûre que rien n'arrivera plus jamais avec ce projet. J'encourage tous ceux qui voudraient ressortir un bootleg de l'album d'Aphrodisiac à le faire - sur vinyl, si possible.

15. A propos d'Umoral... Que peut-on attendre de ce projet black metal froid as fuck? Ca a l'air de plutôt tuer...
C'est du black metal plus ou moins direct. Le groupe se compose du guitariste / bassiste Teloch (Nidingr, 1349), du batteur Hellhammer (Mayhem et des centaines d'autres groupes), et de ton serviteur au chant. Pour l'instant, on a enregistré un EP 7", avec deux titres, et ça sortira sur Vendlus cet été, Juillet, je pense. J'ai toujours voulu participer à un projet de black sans prise de tête, pour faire du black sans prise de tête. Et avant que nous formions Umoral, j'ai toujours été dans des groupes expérimentaux, jouant toutes sortes de trucs expérimentaux. Donc j'imagine que la réponse, c'est ça : Umoral, c'est du black sans prise de tête. Aucune idée de ce qui se passera après la sortie du 7". On a encore rien prévu à ce sujet.

16. Et à propos de Pronounced Sex?
C'est un groupe composé de Kim Solve et moi. On fait ce truc depuis 2002, depuis 5 ans. On a enregistré quelques trucs en 2002/2003, et après quelques années, cela a atteint son stade de maturation. Nous cherchons donc un label pour sortir ça. On a fait un album, c'est plus ou moins fini, et ça sonne plus ou moins "soft noise". Une mixture d'ambient et de noise. Ha, et on a reçu une requête de la part d'un réalisateur nommé Bruce LaBruce qui voulait utiliser notre musique dans un film de zombies homos. Ca donne plus ou moins une idée générale de l'atmosphère qu'inspire cette musique.

17. Ok, parlons maintenant de DHG. Que penses tu de tes collaborations avec ces cultes super-vilains? "Satanic Art" et "666 International" ont traumatisé tout le monde; avec l'électronique, les parties de piano et le traitement sonore comme principales raisons de kiffage - pour ma part, en tous cas...
Je pense que ces album sont vraiment bons, et je suis très fier d'y avoir participé. Vers 1998/99, tout le monde disait qu'il était impossible de concilier claviers et black metal, que ça sonnerait moins grim avec un synthé. Je me suis donc arrangé pour utiliser les claviers de façons à ne pas rendre la musique moins black metal, et je pense que j'y suis parvenu. Selon moi, "666 International" est le premier album de l'histoire du black metal où l'usage du synthé rend l'album encore plus grim qu'il n'aurait été sans lui. Beaucoup de claviéristes pensent toujours que les instruments artificiels à vents ou à cordes sont une voie à creuser. Je ne peux pas être moins d'accord.

18. Et pourquoi n'as tu pas participé à "Supervillain Outcast"? A propos, que penses tu du DHG d'aujourd'hui?
Le problème avec DHG, c'est que Yusaf (Vicotnik) veut toujours le contrôle absolu du groupe. C'est donc plutôt marrant qu'ils appellent cet album "Supervillain Outcast", et je ne suis pas sûr que le titre décrit réellement comment marche le groupe. La plupart des supervilains, tels que Skeletor, Dark Vador ou Sauron, ont plein d'esclaves autour d'eux qui répondent à chaque nécessité du supervilain. Je ne pense pas que ce soit une très bonne façon d'organiser un groupe. Ca me dérangeait pas quand j'avais 20 ans et que j'avais toute la vie devant moi, et quand DHG était un groupe qui répétait deux fois par an. Mais après cette période, Yusaf a voulu que DHG devienne un groupe sérieux et professionnel qui répète trois fois par semaine. Donc j'ai dit : si tu veux que je passe tout ce temps dans le groupe, je veux plus d'influence sur la musique. Et comme Yusaf voulait garder son contrôle sur tout, je ne voyais plus de raisons de rester dans le groupe. Je ne veux pas être un accessoire. L'autre raison, c'est que je ne trouve pas que cet album nécessite beaucoup d'effets et de bidouilles digitales, et quand j'écoute l'album, je ne pense pas que les arrangements qui ont fini sur l'album sonnent très bien. Je préfère les enregistrements rehearsals... Enfin, pas totalement, car je trouve que Kvhost, le nouveau chanteur, est très bon; bien meilleur qu'Aldrahn dans ses derniers jours.

19. Que penses tu de la scène musicale actuelle, et en particulier de la scène black metal?
Je pense qu'elle se porte carrément bien. J'entends tout le temps de nouveaux groupes intéressants. Et maintenant qu'on a Myspace et tous ces trucs, je n'ai plus à m'arracher la peau du cul pour acheter des timbres et rester en contact avec tous les gens de la scène. Donc je pense que c'est mieux maintenant que ça l'aie jamais été depuis plus de 10 ans.

20. As tu des nouveaux et futurs projets encore inconnus?
Ces jours ci, je passe la plupart de mon temps à finir tous les projets que j'ai commencé. Donc pour l'instant, non. Je veux avoir tout fini pour cet automne.

21. Et à part faire de la musique, tu fais quoi?
J'écris, je lis, et je vais désormais boire et fumer un peu moins que l'année passée, car ça me crève.

22. Merci beaucoup pour ton temps Svein Egil, et je te souhaite le meilleur pour Zweizz etc! Si tu as d'autres mots à rajouter...
Merci pour l'interview.


Mots clés : zweizz, dhg, dodheimsgard et fleurety

Dernière mise à jour du document : jeudi 12 juillet 2007

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre