Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFrancis Poulenc (1899-1963)Dialogues des Carmélites › Vos commentaires

Francis Poulenc (1899-1963) › Dialogues des Carmélites

vos commentaires

résultats 1 à 6 sur un total de 6

Francis Poulenc (1899-1963) - Dialogues des Carmélites
Arno › mercredi 13 décembre 2017 - 03:51 Envoyez un message privé à Arno...

J'ai vu cet opéra pour la première fois sur scène... Un choc absolu.

Note donnée au disque :       
Francis Poulenc (1899-1963) - Dialogues des Carmélites
Arno › jeudi 29 octobre 2015 - 13:31 Envoyez un message privé à Arno...

Il est dispo à la médiathèque... Je viens de le rendre...

Note donnée au disque :       
Francis Poulenc (1899-1963) - Dialogues des Carmélites
taliesin › jeudi 29 octobre 2015 - 08:33 Envoyez un message privé à taliesin...

Tiens, il faut absolument que je m'en empare ! Je suis en train de terminer l'intégrale des oeuvres de Bernanos - et cela finit justement sur ce 'Dialogue'...

Francis Poulenc (1899-1963) - Dialogues des Carmélites
Arno › mercredi 28 octobre 2015 - 21:48 Envoyez un message privé à Arno...

Je vous signale, que, dans cet opéra, y a une bonne dizaine de bonnes sœurs décapitées... Si ça vous fait pas envie... Essayez de choper le récent DVD du Théâtre des Champs Elysées... Mise en Scène par Olivier Py, dirigé par Rohrer, avec Patricia Petitbon, Véronique Gens, Sandrine Piau et Sophie Koch... C'est de la bonne...

Note donnée au disque :       
Francis Poulenc (1899-1963) - Dialogues des Carmélites
Arno › vendredi 28 décembre 2012 - 08:52 Envoyez un message privé à Arno...

Cet enregistrement est inclus dans l'intégrale Poulenc en 20 CD's EMI... (sans le livret évidemment... mais bon, c'est trouvable sur odb...)

Note donnée au disque :       
Francis Poulenc (1899-1963) - Dialogues des Carmélites
Arno › samedi 30 septembre 2006 - 12:47 Envoyez un message privé à Arno...
La musique du 20ème siècle semble tellement étouffée par les Viennois que cet opéra est un pur moment de bonheur (si je puis dire...)... Comme tu le dis, c'est dans la tradition Verdienne: la musique au service du drame... Et ce thème fabuleux de 4 notes, qui revient comme un leitmotive... J'ai découvert aussi Honegger y a pas longtemps... (Milhaud aussi, mais j'aime moins)... Ces gars-là forment un monde à part, comme une bouffée d'oxygène dans la musique du vingtième siècle...
Note donnée au disque :