Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDiabologum#3 › Vos commentaires

Diabologum › #3

vos commentaires

résultats 1 à 20 sur un total de 75 • page 1 sur 4

Diabologum - #3
Raven › mercredi 18 mai 2016 - 00:07  message privé !
avatar

"Bonjour je m'appelle

(ressorti tout récemment aussi...avec deux Programme dans la foulée)

Note donnée au disque :       
Diabologum - #3
Klarinetthor › mardi 17 mai 2016 - 22:08  message privé !

Fauve dans 15-20 ans c'est un peu pareil aux mendel and co. Le bruit noir m'a fait penser a daniel darc aussi (pour egayer un peu le portrait).

Note donnée au disque :       
Diabologum - #3
Dioneo › mardi 17 mai 2016 - 20:46  message privé !
avatar

Je pourrais te répondre : "On va tous mourir, puissante découverte !"... Mais ce serait à mon tour faire preuve d'une mauvaise foi - qui n'est pas la mienne (vu que les question de "foi" sont pas plus que ça mon affaire, aussi) -, d'un mauvais esprit un peu approximatif, disons... Espérons que ce que je veux dire transparaisse un poil là-dedans, toutefois.

Note donnée au disque :       
Diabologum - #3
(N°6) › mardi 17 mai 2016 - 20:09  message privé !
avatar

Ce que je peux comprendre, de ne pas y adhérer. Par contre, on ne m'enlèvera pas de l'idée que "Mon fils reste dans le néant, je t'évite un aller-retour", est d'une lucidité terrible, c'est à propos de celle-là que j'ai pensé à Cioran la première fois.

Diabologum - #3
Dioneo › mardi 17 mai 2016 - 20:05  message privé !
avatar

Non mais si, l'humour noir je le vois bien... Chez les deux hein. (Enfin bon... "De l'inconvénient d'être né", je trouve que c'est en effet une meilleure punchline que n'importe laquelle, de ce que j'en ai entendu, du mec masqué). Après comme tu dis, leurs "visions" - comme celle de Houellebecq que tu citais ailleurs il me semble à propos de Fuzati, d'ailleurs - eh bien... Certes, je n'y adhère pas, et je ne les tiens pas tellement comme suprême lucidité.

Note donnée au disque :       
Diabologum - #3
(N°6) › mardi 17 mai 2016 - 19:45  message privé !
avatar

Y a trop d'humour noir, y compris sur lui-même, pour qu'on puisse l'accuser de complaisance. Et non, je pense pas du tout qu'il considère que c'est une sorte de courage moral ni qu'il se dédouane du tout par sa propre verve. Faudrait pas le confondre avec Maiwenn (j'me comprends). Bon, mais tu me tends une perche car j'allais balancer Cioran à son propos, et je suis un gros fan de Cioran qui arrive à me dérider quelque soit la situation en piochant au hasard. Donc c'est cohérent que tu sois pas client non plus (je dis "client" exprès. ;) ). Ceci dit, le père Emil disait aussi "Soyons terriblement léger.", peut-être que tu sous-estimes la part d'humoir noir de ces deux-là, même si le fait de partager leur vision des choses aide sans doute à rentrer dedans, au-delà de la forme (qui est plus aléatoire chez le Fuz que chez Cioran, même si "Non-père" reste un texte bouleversant de lucidité).

Diabologum - #3
Dioneo › mardi 17 mai 2016 - 19:33  message privé !
avatar

Ben le truc c'est que ni toi ni moi n'en savons rien, en vrai, de sa sincérité ou pas... Après, si tu préfères, je trouve qu'il se vautre assez complaisamment dans le "on est tous des petites crooooottes de toute façon (mais moi un peu moins, parce que le dire est une dérisoire amorce de rédemption ou de conscience)" en faisant passer ça pour une espèce de courage moral... C'est en partie ça qui me tape sur le nerfs. Mais bon, encore une fois c'est une impression perso, hein. Le même truc qui fait qu'en littérature Gombrowicz voire Cioran vont me les briser assez vite. ("Rien ne vaut, tout est MERDE, nous sommes MERDE - mais au passage vise mon style, t'as vu"). Enfin bon, je schématise, évidemment ! Comme dit mainte fois, donc, ici et ailleurs : ce type - Fuzati - m'agace sans qu'il se passe trop rien d'autre, donc je m'attarde jamais chez lui pour y trouver le proclamé génie, quoi).

Sinon pour Fauve et cie, je vois bien ce que tu veux dire mais... Dans un sens ça revient un peu à se priver d'écouter Led Zep à cause de Scorpions (sur la fois de Stairway to Heaven => Still Loving You, en gros et même grossier mais c'est l'idée) ; ou les Buzzcocks parce que Green Day (idem pour la finesse) ; ou Boogie Down parce que Booba ; enfin, etc.

Note donnée au disque :       
Diabologum - #3
(N°6) › mardi 17 mai 2016 - 19:06  message privé !
avatar

C'est pas Fauveégalbarré le son de l'époque ? …...

Fuzati est le contraire d'un publicitaire du dégout, au passage. Je comprendrai jamais cette accusation de "petit malin" d'ailleurs. C'est au contraire terriblement pragmatique et sincère, et plus les années passent et plus ça me semble évident. Connais pas plus que ça Diabologum, mais ce que ça a engendré probablement à son corps défendant (les Fauve suscités ou même AFD), fait que je suis encore un peu réticent.

Diabologum - #3
Klarinetthor › mardi 17 mai 2016 - 18:48  message privé !

si si, je confirme (et c'est pas bruit noir qui change la donne; allez je ferai amende honorable s'ils arrivent a me retourner debut juillet)

Note donnée au disque :       
Diabologum - #3
Dioneo › mardi 17 mai 2016 - 18:47  message privé !
avatar

Oh... C'est rien de plus qu'un vague souvenir/une première impression viteuf - et qui date, hein - disais-je. (J'avais pas du tout insisté... J'avoue que là tout de suite j'ai pas spécialement envie de vérifier, ceci-dit, eh (eh)).

Note donnée au disque :       
Diabologum - #3
M-Atom › mardi 17 mai 2016 - 18:43  message privé !

ben non c'est pas chiant mendelson :-)

Diabologum - #3
Dioneo › mardi 17 mai 2016 - 17:52  message privé !
avatar

Non mais oui, y'a ça aussi... Je trouve - en y revenant - que c'est très, TRÈS différent de Fuzatt' et autres publicitaires du désespoir et du dégoût, justement (et je ne dis pas ça seulement à cause de son job alimentaire, quoi que j'en pense, hein, de ce gâte-pain là). Diabologum, on peut trouver ça "trop intello" - c'est peut-être même presque ça qui m'est arrivé, au moment où ça m'avait saoulé - mais c'est pas "petit malin" comme l'autre, toujours. C'est ça qui fait qu'au moins ça va au bout du truc, je trouve, ce petit degrés de moins qui fait que ça sonne pas "non mais de toute façon, ça ou autre chose.../Achetez-moi car je suis comme vous : je nous déteste/Nous sommes un sale con". (Mendelson, j'ai très peu écouté, sinon... Je me rappelle seulement que j'avais pas insisté parce que très vite trouvé ça... Ben chiant, quoi).

Note donnée au disque :       
Diabologum - #3
Klarinetthor › mardi 17 mai 2016 - 17:21  message privé !

et puis pour une plate retranscription telle qu'elle de l'epoque on a deja Mendelson,... La on a bien depassé ce stade. La limite est parfois difficile a mettre, et variable (cf Fuzati qui enchante ou bien degoute).

Note donnée au disque :       
Diabologum - #3
Dioneo › mardi 17 mai 2016 - 16:10  message privé !
avatar

Bon voilà... Je l'avais beaucoup, BEAUCOUP écouté, ce disque, un temps. Au point, venu le point, de m'en dégoûter. Un truc dans les voix, la diction, qui avait fini par m'écœurer. L'impression que ce débit atone annonçait dix ans d'avance la blasitude à venir, celle qui nous a collé ensuite, qui continue peut-être bien, depuis la décennie de plus, le cynisme même du il-est-trop-tard-il-n'y-a-plus-rien-à-faire courant, pauvre fausse excuse... Et puis ce temps de plus écoulé, l'idée m'est venue d'y revenir, pour voir. Eh bien... J'avoue : je m'étais trompé de A jusqu'à Z, je m'étais foutu le doigt dans l'œil ! En soupirant à mon tour, je veux dire, des vanité-vanité ! En réalité, la pertinence de ce disque, son côté visionnaire, sont bien plus effrayants que ça. C'est notre putain d'époque, que ça raconte, d'où ça voulait déjà sortir - comme une poignée d'autres à peine après-guerre voulaient au plus vite sortir-du-vingtième-siècle, cet autre temps, quand tous les autres, élites et masse qu'elles voulaient envoûter juraient que Progrès Modernité C'Est Déjà Demain (et vienne-la-gueule-de-bois n'étant pas mentionnable). Putain de musique bruitée, brillante, incandescence déguisée en simple-rock - ou pire ou mieux, en post. (Oh que non, oh les strates, oh les riffs, oh le fuzz, oh les trous d'électronique avec voix qui flotte, oh piano derrière l'autre bourgeoise éplorée-bourrée et qui abdique...). Putain de textes qui font comme s'ils lâchaient la rampe alors qu'ils balancent tout. Bref... Bonne mandale-accolade-et-que-sais-je-d'autre, à la retrouvaille ! Ouais.

Note donnée au disque :       
Diabologum - #3
M-Atom › jeudi 7 avril 2016 - 17:55  message privé !

Perso la voix ne me pose pas de soucis...au casque avec les textes sous les yeux ça passe bien. Trip assuré dans mon cas !

Diabologum - #3
Klarinetthor › jeudi 7 avril 2016 - 16:42  message privé !

C'est plus facile a dire qu'a faire que sur Mendelson.

Note donnée au disque :       
Diabologum - #3
Cinabre › jeudi 7 avril 2016 - 12:32  message privé !

N'écoutez pas les voix mais ce qu'elles racontent. *La maman et la putain* <3

Note donnée au disque :       
Diabologum - #3
Fryer › jeudi 7 avril 2016 - 08:17  message privé !

Essayé plein de fois, jamais pu passer outre ce "chant"

Note donnée au disque :       
Diabologum - #3
Klarinetthor › jeudi 7 avril 2016 - 00:14  message privé !

la voix est penible, apres derriere il se passe des choses (je juge juste a partir du debut)

Note donnée au disque :       
Diabologum - #3
M-Atom › mercredi 6 avril 2016 - 12:53  message privé !

Ah...pourtant je trouve l'ensemble assez facile d'accès bien qu'assez radical dans l'approche. Justement le bon équilibre entre expérimentation et facilité d'écoute