Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSwansThe Great Annihilator › Vos commentaires

Swans › The Great Annihilator

vos commentaires

résultats 1 à 20 sur un total de 91 • page 1 sur 5

Swans - The Great Annihilator
dariev stands Envoyez un message privé à dariev stands...
avatar

sorti le 23/1/95 d'après internet, mais les versions promo envoyées à la presse sont datées de 94 (comme souvent à l'époque, les press release étaient bien en avance sur la sortie, c'était l'époque pré-téléchargement)

Swans - The Great Annihilator
Dun23 Envoyez un message privé à Dun23...

Ceci dit, c'est marqué 94 dans la jaquette, en tout cas, de mon exemplaire.

Swans - The Great Annihilator
(N°6) Envoyez un message privé à (N°6)...
avatar

Et ça va encore gueuler pour les TOPS !;) Rectifié (y a effectivement des promos sortis en 94, mais la sortie officielle de l'album c'est 95). Donc ceux qui ont voté l'année 94, vous pouvez corriger vos tops. Merci du signalement (je laisse les deux coms pour la visibilité pour l'instant)

Swans - The Great Annihilator
Fryer Envoyez un message privé à Fryer...

Discogs et RYM précisent une date de sortie en 95 et non 94 comme le précise la chro, possible de changer ? https://www.discogs.com/fr/master/8887-Swans-The-Great-Annihilator (commentaire pouvant être supprimé ;) )

Note donnée au disque :       
Swans - The Great Annihilator
Raven Envoyez un message privé à Raven...
avatar

Me souviens bien des deux concerts lyonnais mentionnés par Dariev. Je suis sensible au volume, en général ça sature vite (parce qu'à partir d'un certain niveau le son est comme recouvert d'un sifflement uniforme, du coup je distingue plus la musique), et avec Swans j'ai assez vite fini par débouchonner et suivi ça sans désagrément, c'était même assez cosy avec leur espèce de demi-centaure de batteur frappant tout ce qui est à sa portée clochettes incluses. Pour Killing Joke dans les mêmes années, c'était plus agressif de mémoire.

Note donnée au disque :       
Swans - The Great Annihilator
Shelleyan Envoyez un message privé à Shelleyan...
avatar

ça c'est clair, quand tu vois les mecs qui matent leur portable durant un concert des Swans (mais les exemples sont multiples), on se dit que le concert a perdu une de ses vocations de changer ta vision du monde...J'espère que la pandémie=pénurie de concerts rappellera qu'un concert, c'est pas un salon mondain à la gestuelle planifiée d'avance...

Note donnée au disque :       
Swans - The Great Annihilator
surimi-sans-mayo Envoyez un message privé à surimi-sans-mayo...

Moi jdis que majoritairement la peuplade des concerts n'incite pas à la bienveillance.

Swans - The Great Annihilator
Damodafoca Envoyez un message privé à Damodafoca...

Le volume, on peut pas dire que ce soit du mépris du public : tu viens en connaissance de cause. Pour des artistes comme ça, comme Swans, comme chez Dälek (c'est clairement une volonté !), The bug, MBV, ou le dub en général, le volume c'est un moyen d'accéder à autre chose, une puissance, de nouvelles résonnances, un aspect physique, des vibrations, que tu ne peux pas capter autrement. Je suis complètement OK avec Cinabre. Je vois pas le truc de jouer fort pour jouer fort, mais quand c'est une proposition de l'artiste à part entière, faut l'intégrer. Un groupe, une formation, un artiste, n'est pas là, en théorie, pour servir la soupe. C'est comme les gens qui vont voir Massive Attack en espérant entendre Teardrop pendant 1h20 et qui font la gueule quand les mecs entament le set par united snakes et son infrabasse dégueu. Et bien c'est aussi ça MA, c'est des punks (?) qui font ce qu'ils veulent. Après, le volume peut être fort mais soigné. Du vrai volume fort mais bien traité, c'est utilisable et diffusable. Tu te fais plus mal avec tes écouteurs d'iphone et ta musique compressée qu'avec un concert à 110db. Et un concert où ça devient physique, c'est quand même une putain d'expérience.

Swans - The Great Annihilator
Procrastin Envoyez un message privé à Procrastin...

Ya que toi qui s'énerve, hein! :)

Note donnée au disque :       
Swans - The Great Annihilator
(N°6) Envoyez un message privé à (N°6)...
avatar

Non mais faut se calmer deux secondes, si maintenant taper la discute et accepter de prendre des photos avec les gens qui viennent te voir jouer ta musique c'est du mépris, c'est juste le monde à l'envers.:) On peut être misanthrope et s'acquitter de taches sociales sans rechigner (voir avec un certain plaisir), en particulier au sein d'un rapport d'échange artistique (ou autre d'ailleurs). Personne t'oblige non plus à aller au stand de merch après le concert (on va quand même pas leur reprocher de vendre leur came, si ?). Après, que Gira soit un tyran avec ses zicos et un connard IRL, c'est autre chose qui n'a rien à voir (c'est pas le seul).

Swans - The Great Annihilator
dariev stands Envoyez un message privé à dariev stands...
avatar

Ah, ça pour ce qui est du mépris, y'en a surement (mais bon,il suffit de lire les paroles des Swans depuis le tout début), d'ailleurs c'est marrant moi j'en vois plus dans le fait de faire un come-back hype en faisant des selfies au stand de merch, que dans le fait de jouer trop fort (à ce compte là, les Who ont inventé le mépris, ce qui serait pas trop raccord avec la réalité). J'sais pas, une vague sensation que les selfies au stand de merch, c'était, comment dire, pas obligatoire pour bien apprécier le concert, quoi. Et accessoirement, ridicule et risible venant d'un groupe qui suinte la misanthropie (plus que n'importe quel autre).

Swans - The Great Annihilator
taliesin Envoyez un message privé à taliesin...

Je les ai vus pour la 1ère fois en live il y a deux ans, au Botanique à Bruxelles, grandiose, un de mes plus beaux concerts... Gira plutôt sympa avec le public mais j'avoue qu'à 2-3 moments, s'il avait eu des mitraillettes à la place des yeux, au moins un de ses musiciens serait mort lol... Et le bouchon d'oreille était plus que conseillé !

Note donnée au disque :       
Swans - The Great Annihilator
Procrastin Envoyez un message privé à Procrastin...

"Aucun mépris du public chez Swans" Euh, vu comment Gira fait le tyran avec ses zikos sur scène et comment il se prend pour Jesus après... Ça ne sent pas vraiment l'attitude désintéressée, mais plutôt une sorte de complexe de gourou. Ceci dit peu importe, si ça avait été aussi bon qu'annoncé ; mais ce fut décevant (en live à Helsinki). Et c'était tout à fait supportable sans bouchons, ce qui m'arrange (p'tet bien des histoires de normes à respecter, ceci dit).

Note donnée au disque :       
Swans - The Great Annihilator
dariev stands Envoyez un message privé à dariev stands...
avatar

pour les avoir vus 2 fois (dans les années 2010), ça se justifie.Bien plus que pour tant de groupes (dalek par exemple, j'suis pas hyper certain que ça soit une démarche artistique de tout foutre à blinde). C'est vraiment du boulot de dingue les Swans sur scène. Quoi qu'on pense de gira et de leurs albums studios récents, je sépare nettement les 3 choses...

Swans - The Great Annihilator
Cinabre Envoyez un message privé à Cinabre...
avatar

Pour un peu plus de 100 reu, tu peux te faire fabriquer des protections auditive qui ne gâche pas le plaisir. Jouer à ces volumes peut parfaitement être une démarche artistique. Les basses deviennent des sensations physiques concrètes que l’on ressent dans tout le corps. C’est pas de la malveillance si on est correctement protégé. Les musiciens, eux, se protègent, pourquoi pas leur public?

Si Sunn0))) avait eu la liberté de jouer à fond la caisse à ce concert, N. 6, je pense qu’il l’aurait fait mais c’est parfois difficile de trouver des salles qui sont autorisées à dépasser les 115 decibels. J’ai eu la chance de les voir dans des bonnes conditions et c’était vraiment un déclic pour moi. Complétement mystique.

Les Swans ont une approche similaire, je trouve. Surtout dans leur début et depuis leur comeback, ça me paraît tout à fait pertinent. Public castration is a good idea a probablement été joué à un volume de dément, m’est avis.

Et on parle pas de Things Viral de Khanate. Pour générer du feedback sans disto faut pousser les amplis à fond la caisse dans une grande pièce et porter des protections auditives de chantiers. Répassez le un coup et écoutez comme la guitare et surtout la basse vibrent et oscillent de manière étrange, presque chaotique. Ce ne sont plus les musiciens qui vont vibrer la corde, mais le son lui-même. Ils ont juste un impact sur la fréquence de cette oscillation en modulant la distance et l’orientation des cordes par rapport au speaker.

Jimi Hendrix s’est aussi démarqué grâce à la maîtrise de cette technique avec sa fameuse wah wah devant une pédale de disto. Lever sa guitare en direction de l’ampli, c’était pas pour avoir l’air cool qu’il le faisait, ça avait un impact sur le son.

Merzbow au début de sa carrière enregistrait des tout petits sons et poussait le mixer à fond pour faire ressortir des harmoniques intéressantes que notre oreille ne capterait pas autrement, un peu comme prendre une photo de quelque chose que l’on ne peut observer qu’au microscope.

L’amplification, c’est la plus grosses révolution musical depuis les règles d’harmonies et de compositions développées par Bach et ses sucesseurs. Sans elle, pas d’enregistrements, pas de rock, pas de punk, pas d’électro, etc. Guts n’existerait pas. Que des artistes tentent de se l’approprier pour rendre leur message plus pertinent, moi je trouve ça carrément cool.

Swans - The Great Annihilator
saïmone Envoyez un message privé à saïmone...
avatar

En France la seule façon de vivre un concert à volume démesuré, c'est de le faire dans un squat. Où ni Sunn ni Swans ne jouent de toute façon... et où l'expérience physique du son (dont on a seulement un avant goût chez nous, donc) est plus importante que la musique (quelle musique ? Gira chante sur deux notes et le reste c'est un tapis). à 105 db tu sens que ça vibre mais c'est vivable sans bouchons. à 120db tu changes d'avis (et tu vomis)

Note donnée au disque :       
Swans - The Great Annihilator
(N°6) Envoyez un message privé à (N°6)...
avatar

Je crois qu'aujourd'hui la pratique des bouchons est quand-même devenue une norme (je dis ça, j'en mets jamais et j'ai sans doute tort). Après, tout est aussi question de perception, j'avais raconté comment le son d'un concert de SunnO))) m'avait semblé pas si fort que ça, voir même un peu tapisserie (et du coup j'étais pas rentré dedans). Bon Swans à la base c'est pas de la musique "bienveillante" de toute façon (même si elle fait du bien, c'est mon plus grand souvenir de concert), surtout dans la période indus des débuts.

Swans - The Great Annihilator
vigilante Envoyez un message privé à vigilante...

Très certainement, je comprends ton argument (et expérience) mais démolir sciemment le capital auditif de tes fans, ou les obliger à se coller des bouchons (qui assourdissent le son, quoi qu'on en dise surtout si il est censé se déployer), la démarche n'est pas bienveillante ?...

Swans - The Great Annihilator
(N°6) Envoyez un message privé à (N°6)...
avatar

Le volume des concerts de Swans fait partie de l'expérience, comme la densité du son. Les gens sont informés de ce fait (ahhh, la petite affichette qui fout la pression à l'entrée de la salle). Avec des bouchons d'oreille c'est tout à fait gérable (perso je les ai vu deux fois, sans bouchon, c'est parfois limite mais c'est comme tout, faut connaître ses limites et savoir se protéger en conséquence). Les mecs font des concert de deux heures trente, Gira tape la discute et fait des selfie avec les gens après (certains lui auront assez reproché dans le passé, pas assez trve tavu), alors non, y a aucun, mais aucun mépris du public chez Swans aujourd'hui (je dis pas que c'était la même ambiance y a 25 ans, mais je ne doute pas que le volume faisait déjà partie de l'esthétique à part entière).

Swans - The Great Annihilator
vigilante Envoyez un message privé à vigilante...

Au lieu de m'exciter sur certains albums qui font l'unanimité sur ce forum, je m'avoue humblement que l'indus c'est pas mon truc au final, après des années de tentatives d'approche et de conseils de gens avisés. Eux la goutte d'eau a été aussi d'apprendre qu'ils jouaient à un volume inadmissible en live. D'autres l'ont fait avant, d'autres le feront après... Je pense que c'est un profond mépris du public plus qu'une démarche artistique.