Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGongGazeuse ! › Vos commentaires

Gong › Gazeuse !

vos commentaires

résultats 1 à 10 sur un total de 10

Gong - Gazeuse !
Dioneo › mercredi 6 janvier 2021 - 20:19  message privé !
avatar

Blake, les deux premiers - Crystal Machine et Blake's New Jerusalem - sont vraiment bien cool, je trouve qu'ils ont mieux vieilli que plein d'autres trucs issus du même "terreau", sans doute en grande partie parce que ça se détache plus franchement du côté rok du space-rock pour oser franchement le tout-synthés/machines, ou en tout cas en faire l'élément central. C'est à peu près l'époque où il était aussi dans Hawkwind et y'a des trucs qui se retrouvent de ses trucs solo à son travail dans le groupe (Hawkwind jouaient même son Lighthouse en concert, qui est sur New Jerusalem en version studio)... Y'a des moments où ça sonne carrément proto-Legendary Pink Dots, je trouve, chez lui ! Bon, ensuite je trouve que ça se gâte pour tirer parfois du côté pouet de la mé (mais comme plein de groupes qui étaient précurseurs de ça hein, Tangerine Dream et compagnie, dont on a l'impression que du jour au lendemain ils ont perdu l'oreille et choisissent leurs sons de synthés au hasard, les plus moches possibles du moment que ça avait l'air "nouveau"... Enfin, je schématise).

Note donnée au disque :       
Gong - Gazeuse !
Coltranophile › mercredi 6 janvier 2021 - 19:24  message privé !

Tiens, les Tim Blake solo, un manque dans ma discothèque. Je vais aller y faire un tour. D’accord pour les Hillage, je ne connais « bien » (et encore!) que les deux premiers (le poisson et L, de mémoire). Jamais poussé beaucoup plus loin sur les suivants mais j’ai souvenir de quelques trucs en forme d’odes aux libellules et aux fleurs de Lotus qui me parlaient de très loin.

Note donnée au disque :       
Gong - Gazeuse !
Dioneo › mercredi 6 janvier 2021 - 16:02  message privé !
avatar

Eh eh, oui, il m'avait semblé - je me rappelle un peu vos échanges de com avec Doc Justice sur Return to Forever... Pour ma part, pas du tout mordu du style en général, au départ, mais m'étant décrispé là-dessus depuis quelques années, ça m'arrive maintenant de tomber sur des trucs que trouve vraiment cool. (Idem pour "le prog" d'ailleurs - comme de par hasard).

Quant à Hillage, c'est sûr que c'est pas le même jeu ! J'aime bien quand il se lâche dans Gong - et sur You spécialement, oui - et j'aime bien certains autres trucs de lui après, genre ses trois premiers solo mais pour le coup je trouve qu'il lui arrive aussi de donner carrément dans un certain kitsch newage qui a l'air parfois à peu près sans recul, et qui fait que certains trucs accusent (et pas toujours bien) leur âge ! (Alors que par exemple les deux premiers Tim Blake solo font beaucoup moins ça, à mon oreille, que je n'ai pas eu d'abord à m'habituer à une esthétique/une prod/un son un peu vieillots, délavés, à mon goût, par les années passées entre).

Note donnée au disque :       
Gong - Gazeuse !
Coltranophile › mercredi 6 janvier 2021 - 15:28  message privé !

@Dioneo D'une oreille l'Autre. Il n'est, en effet, pas virtuose-friendly pour pondre un néologisme pourri (dailleurs Gong pouvait l'être d'une certain façon- sur "You", Hillage est en roue libre à certains moments et j'avoue ne pas m'en plaindre). "Mireille" me plait bien, comme je le disais pour la deuxième partie de l'album dans son ensemble. Mais j'ai du mal à trouver une réelle articulation dans tout ça. Après, quand on parle de jazz-fusion, je suis une des dernières personnes à consulter, clairement.

Note donnée au disque :       
Gong - Gazeuse !
Rastignac › mercredi 6 janvier 2021 - 12:10  message privé !
avatar

Oui, faut aimer les percussions sur celui-ci. Je l'ai délaissé petit à petit cet album...

Gong - Gazeuse !
Dioneo › mercredi 6 janvier 2021 - 11:46  message privé !
avatar

Ben encore une fois la différence avec le tout-venant du jazz fusion, ici, c'est qu'il y a des compos, qui ne sont pas simplement des prétextes à faire briller les solistes. Je ne trouve pas que ça se "raccroche" aux vibraphone/marimbas comme si ça devait "rattraper un manque" par ailleurs... J'entends plus ça comme un véritable parti-pris d'écriture, un angle.

A la rigueur le seul passage qui me fasse bailler, maintenant, c'est le relativement long solo de batterie de Percolation 2 mais sinon non, pas d'impression de kitsch encombrant jazzrock pouet de mon côté, depuis que je me suis mis a écouter ça comme tout à fait autre chose que le Gong Allen-Smyth... Et je ne dis pas, hein : ça a été un cap à passer ! (Je comprends aussi que le jeu d'Holdsworth puisse laisser indifférent, en passant mais là je le trouve assez subtil, nuancé, finalement assez personnel sous la première impression d'un truc très technico-velouté. Je crois que pour moi c'est un peu comme Terje Rypdal, par exemple, avec lui : selon les disques, les gens avec qui il joue, je vais trouver ce qu'il fait très cool et "pertinent" ou décrocher très vite... Et là donc, c'est l'un de ceux où ça ne me tombe pas de l'oreille).

Note donnée au disque :       
Gong - Gazeuse !
Coltranophile › mercredi 6 janvier 2021 - 10:11  message privé !

Jamais trop adhéré à celui-là. Pas parce que "Gong" implique une musique posée en un point donné. Mais il s'agit d'un autre groupe, en effet. Et pour le le coup assez peu singulier, finalement. La musique s'accroche vraiment au vibraphone/marimba pour se départir d'un jazz-rock à la croisée de Mahavishnu dans les bons moments, de Return to Forever période Di Meola (donc du sous-Mahavishnu kitschouille) dans les mauvais et de quelques touches à la Weather Report (période neutre) en rythme de croisière. La deuxième partie du disque est plus convaincante ("Percolations" flirte par instants avec le Festival du Cirque International de Monaco présentant le Cirque de Pékin, ce dont je me serais bien passé). Quand Malherbe intervient, ça reste du nanan. Mais Holdsworth a un effet soporifique sur moi. Un vrai remède contre l'insomnie, que ce soit ici ou avec Soft Machine, en solo ou avec UK. Rien à faire. Une forme d'allergie mais qui induit l'absence de réaction. Bizarre.

Note donnée au disque :       
Gong - Gazeuse !
Dioneo › mardi 5 janvier 2021 - 23:30  message privé !
avatar

Disons que le groupe était "une histoire française", à sa (disons) genèse. Sans doute pour ça qu'il est référencé comme ça - ici et pas exclusivement... (Ceci-dit d'un autre côté, s'il y a UN groupe qui puisse/ait pu se déclarer "citoyen du monde (et par-delà les mondes connus)" sans que ça sonne tarte c'est bien celui-là ! ... Pour ça que j'ai référencé Planet Gong en "international". "Euh, un Australien et une Britannique basés à Majorque qui montent un trucs avec des Londoniens qui ont pris des pseudos en français bizarre, je fous quoi sur le passeport, à nationalité ?").

Note donnée au disque :       
Gong - Gazeuse !
boumbastik › mardi 5 janvier 2021 - 22:40  message privé !

Gazeuse ? Cool. Gong groupe français ? Super cool !

Note donnée au disque :