Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThelonious MonkMisterioso › Vos commentaires

Thelonious Monk › Misterioso

vos commentaires

résultats 1 à 9 sur un total de 9

Thelonious Monk - Misterioso
gregdu62 › mercredi 8 juillet 2020 - 13:12  message privé !

Une petite boule supplémentaire, l'album tourne régulièrement :) Et pour dire qu'il y a aussi "Thelonious in action", toujours au Five Spot en août 1958, le même line-up. Préférence pour Misterioso mais ça demeure dans la même veine, of course !

Note donnée au disque :       
Thelonious Monk - Misterioso
gregdu62 › lundi 29 juin 2020 - 22:03  message privé !

Excellent album. D'abord l'écoute fut nuancée car étant à l'affût du pianiste, dans la foulée du fort sympathique "Nutty" je trouvais Monk trop discret et le saxo prenant beaucoup de place. Puis sur "Let's cool one" le saxo m'interpella positivement, puis finalement, surtout aux réécoutes, je vis sa présence comme un bon apport à l'ensemble de l'album. C'est d'abord "Let's cool one" qui m'a séduit le plus, re-passé plusieurs fois, surtout qu'il est vraiment très bien articulé à l'ambiance du bar avec ce démarrage dans le bruit ambiant, puis le saxo qui s'emballe (apparemment c'est carrément Griffin qu'on entend juste avant de se lâcher) et le public emballé fait entendre son enthousiasme, tandis que Monk revient en force - régal ! Pour le reste très bonne impression d'ensemble où certes Monk n'est pas le plus marquant par rapport à ce que j'ai pu écouté ailleurs dans sa disco mais il est bel et bien présent. Cet album risque d'être un compagnon revenant occasionnellement, surtout le soir ou la nuit. Par l'ambiance qu'il s'en dégage, il m'a aussi donné envie d'en savoir un peu plus sur le Five Spot Café et du coup j'ai lu un peu dessus (j'apprend par exemple qu'il était implanté dans le Bowery, ce quartier qui a fait l'objet de 3 films que j'ai vu : un fameux de 1956 réalisé par Rogosin, deux de Raoul Walsh dont le muet "Regeneration" de 1915). Bref, encore une bonne pioche dans la disco de Monk !

Note donnée au disque :       
Thelonious Monk - Misterioso
Dioneo › samedi 27 juin 2020 - 20:37  message privé !
avatar

Eh... Ben y'a moyen. Perso c'est comme ça que j'étais arrivé au gars - en commençant, à peu près au pif j'avoue, par le Alone In San Francisco dont on causait y'a peu. Très probable que ça m'ait facilité l'abord avec ses disques en groupes, ensuite, de m'être fait d'abord à ses drôles de phrasés, son attaque rythmique (et harmonique et mélodique) particulière sans personne autour de lui - qui comme ça m'a vite parue évidente à sa façon... Bon, pour le premier disque en groupe, passé par mes oreilles, faut dire que j'avais chopé le Thelonious Monk with John Coltrane qui d'une part n'est sans doute pas le plus "difficile" à s'envoyer sans être prévenu, et d'autre part est tombé pile au moment où j'écoutais Coltrane à longueur de temps, du coup ben ouais, c'était passé crème. (Pour autant - même si ça reste de haute volée hein - ça n'en a pas fait mon préféré, si tant était qu'il en fallait un, de l'un et de l'autre des gars dans le titre, en passant).

Note donnée au disque :       
Thelonious Monk - Misterioso
Procrastin › samedi 27 juin 2020 - 16:18  message privé !

Ya que "Just a gigolo" qui m'attrape en vol (mais bien, par contre), comme ya surtout "Crepuscule with Nellie" sur le Monk's music qui me triture. L'impression que c'est parce qu’il faut savoir être dans l'instant pour être du voyage sur le reste, et donc qu'il faut le trouver, cet instant. Quelque chose me dit que je devrais essayer d'y rentrer par le lui tout seul...

Thelonious Monk - Misterioso
gregdu62 › vendredi 26 juin 2020 - 21:14  message privé !

Ce live est parmi les priorités prochaines de mon parcours au sein de la vaste disco de Monk. En ce moment je suis "bloqué" sur "Monk himself" en écoute nocturne (dont une plage ouverture sublime "April in Paris" et un excellent dernier morceau enregistré avec Coltrane "Monk's mood"). Et puis entre temps, commençant à explorer des albums en groupe, Brilliant Corners m'a mis une grosse claque (à en bondir au plafond dès la plage titre) tandis que le Monk trio est assez barré et vraiment original. Bref, la chro' incite à aller à l'écoute de cet opus au Five Spot, et j'aime bien la mention faite du contexte bar. D'ailleurs, ayant jeté une oreille sur quelques morceaux joués avec Coltrane au Five Spot (pas encore le Carnegie Hall) j'ai bien aimé cette présence auditive du bar (les verres etc), dommage que l'enregistrement soit assez médiocre avec un Coltrane mal audible (c'est son épouse Naima apparemment qui avait enregistré un concert avec les moyens du bord). Un commentaire mentionne Sonny Rollins, les quelques enregistrements faits avec lui qui sont parvenus à mes oreilles m'ont vraiment plu : outre Brillant corners, il y a par exemple le morceau "friday the 13th" (que je trouve drôle et profond à la fois) ou encore la version de Reflections sur un album de Rollins où bon ce dernier est davantage mis en avant dans l'interprétation (plage précédée de Misterioso avec Horace Silver et Monk associés dans le même morceau). Bref, pas de boules pour le moment mais ça ne saurait tarder, et je prend donc note du "live at It Club" qui semble bien valoir le détour. En fait il y a beaucoup de live accessibles sur la toile, tant en audio qu'en video (pour le moment j'aime beaucoup le live pour la TV japonaise de 1963 dont sa version de Just a gigolo que je trouve la plus puissante à ce jour et l'image renforce l'interprétation).

Note donnée au disque :       
Thelonious Monk - Misterioso
Klarinetthor › vendredi 26 juin 2020 - 16:29  message privé !

Gros concentré de blues ici en effet, ça permet des compos plus simples que sur d'autres albums (les Epistrophy, Gallop's gallop, brillant corners par exemple). J'aime bien Monk un peu plus cadré rythmiquement (c'est assez millimétré, Haynes et Abdul-Malik), et Griffin qui déborde. Comme du Rollins débordant (je pense un peu moins à Coltrane, même si coté exubérance ça se pose aussi là). Je l'ai pas ce live, mais faudra que ça cesse. Rien que pour Misterioso, In walked budPour l'instant mon fétiche live c'est celui au it Club à la set list de dingue, puis derrière le Carnegie Hall with Coltrane, mais j'en ai encore beaucoup à écouter.

Note donnée au disque :       
Thelonious Monk - Misterioso
Dioneo › jeudi 25 juin 2020 - 21:58  message privé !
avatar

Ça fait partie des noms qui déclenchent-déroulent direct une liste mentale hallucinante, genre "wow, faut que je me trouve un Tardis ou un autre moyen de transport spacio-tempo pour y aller vérifier", oui (avec le Village Vanguard par exemple...).

Note donnée au disque :       
Thelonious Monk - Misterioso
dimegoat › jeudi 25 juin 2020 - 21:54  message privé !

Le Five Spot, ça fait tellement rêver... J'ai trouvé une photo d'un concert daté de septembre 58 avec Rollins au saxo. Monk y a aussi joué le même mois avec Coltrane. C'est ouf.