Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGFOTYVIPOTY › Vos commentaires

GFOTY › VIPOTY

vos commentaires

résultats 1 à 20 sur un total de 28 • page 1 sur 2

GFOTY - VIPOTY
(N°6) › jeudi 27 mai 2021 - 23:22 Envoyez un message privé à (N°6)...
avatar

Clairement, le terme "hyperpop" il est apparu y a 2 ans au plus tôt, c'est vraiment tout récent, ça dérive de la bubblegum-bass vraiment expé du label PC Music et SOPHIE, mais c'est plus, ben, pop quoi, tout en restant dans une esthétique hyper maximaliste. L'album de Charli XCX "How I'm Feeling Now", sorti l'an dernier (que je chroniquerais peut-être) en serait un parfait exemple. Après comme toujours quand une dénomination de genre apparait, y a des trucs qui sont désignés comme appartenant au genre rétrospectivement, comme quelques trucs de GFOTY (Call Him A Doctor notamment, avec son coté power pop très assumé). Après, encore hors-sujet mais puisqu'on parle de distribution/relation artiste-auditeur, c'est marrant de penser que Jean-Louis Murat lâchait des inédits en mp3 (gratos) via son site aussi tôt qu'à la fin des années 90 !

Note donnée au disque :       
GFOTY - VIPOTY
Giboulou › jeudi 27 mai 2021 - 21:02 Envoyez un message privé à Giboulou...

Merci, je ne savais pas que ce type de marchandisation/rémunération de la musique existait déjà. Pour le coup, c'est chouette, j'apprends plein de trucs ici (hyperpop par exemple, que je n'utilisais pas de manière péjorative, hein). J'ai l'impression d'être aussi pertinent qu'un médiéviste qui commente la chute du bitcoin. Faut peut être que je fasse une mise à jour logiciel...

Note donnée au disque :       
GFOTY - VIPOTY
(N°6) › jeudi 27 mai 2021 - 17:00 Envoyez un message privé à (N°6)...
avatar

L'hyperpop c'est un style de musique, comme le shoegaze, le black metal, la country alternative ou l'acid house, rien de moins, rien de plus. Des artistes avec des comptes Patreons ou Onlyfans, ça existe déjà et ça va bien évidemment continuer en ce sens vu comment la rénumération des artistes par les plate-formes de streaming est à peu près inexistante sauf pour une minorité (et la crise du Covid n'a fait que pousser en ce sens), mais ça n'a rien à voir avec un style musical en particulier (et c'est vraiment hors-sujet, pour le coup).

Note donnée au disque :       
GFOTY - VIPOTY
Dun23 › jeudi 27 mai 2021 - 16:13 Envoyez un message privé à Dun23...

"j'imagine bien ces artistes hyperpop nous proposer un jour des abonnements premiums à des contenus exclusifs pour la modique somme de 6€99 par mois"
Je crois qu'Obispo fait déjà ça! Est il hyperpop? C'est là la question.... ou pas.

GFOTY - VIPOTY
(N°6) › mercredi 26 mai 2021 - 21:40 Envoyez un message privé à (N°6)...
avatar

Après, et tout délire interprétatif mis à part (sur lequel chacun y voit midi à quatorze heure, je suis d'accord avec certaines choses dites plus bas, moins avec d'autre), il faudrait pas se tromper et intellectualiser à outrance (aucun rapport avec une sorte d'art conceptuel volontiers fumeux, ça reste de la musique pop, méta sans aucun doute mais de la musique pop avant tout) un truc qui, au premier degré absolu, bute sa race aussi et surtout.;)

(@Procastin : oui il y a un bug, on ne peut pas éditer les com trop long)

Note donnée au disque :       
GFOTY - VIPOTY
Procrastin › mercredi 26 mai 2021 - 21:12 Envoyez un message privé à Procrastin...

Haha, C'était bien laborieux aussi pour moi (et puis l'édit/reformulation n'a pas marché)!

Note donnée au disque :       
GFOTY - VIPOTY
Giboulou › mercredi 26 mai 2021 - 18:44 Envoyez un message privé à Giboulou...

@Procrastin. Effectivement c'était présomptueux (ça fait au moins un siècle que ça parle de dépassement / phase ultime du capitalisme). Après, en parlant de dépassement, j'imagine bien ces artistes hyperpop nous proposer un jour des abonnements premiums à des contenus exclusifs pour la modique somme de 6€99 par mois... Ce serait cohérent avec la démarche. En tout cas, tu as réussi à exprimer ce que, laborieusement, j'essaie de dire aujourd'hui. Enfin, quand on y pense, les textes de Dry Cleaning (des jeunes anglais qui font du post punk avec une chanteuse qui a bloqué sur le chant parlé de Kim Gordon dans Tunic) par exemple ne sont pas si éloignés. Et c'est dans ma "zone de confort".

Note donnée au disque :       
GFOTY - VIPOTY
Procrastin › mercredi 26 mai 2021 - 15:16 Envoyez un message privé à Procrastin...

Hors sujet mais "phase ultime" c’était présomptueux de leur part, ils arrivent toujours à aller plus loin (mcfly et carlito comme tout petit stigmate, ou taux négatif dans des questions capitalo-capitalistes).

Sinon autant Sophie j'aime pas, mais ya un truc fascinant, du travail d’orfèvre et un renversement esthétique radical, autant ici j'arrive pas à y ressentir autre chose que de l'ennui profond et de la répulsion face à de l'auto-cannibalisme mis sous projecteurs via instatwitube. C'est une sorte de renversement dans un sens, d'autant plus si on rentre dans une logique Sophie Calle. Par contre je crois que je comprend pourquoi on peut kiffer ça hein, en l'intellectualisant au vu de ce que ça implique comme réactance - et/ ou trouver de plaisant en s'y vautrant ; mais j'ai du mal à envisager ça possible sans en être soit vaguement "victime", soit dans du post-cynisme internet, résigné et misanthrope ( l'un n’exclut pas l'autre d'ailleurs, et ça induit que faut aimer s'y complaire aussi, ptet dans logique un peu maso?). En ça c'est pas si différent d'une identité sociale d'amateur de n'importe quel sous genre underground ya quelques temps, j'imagine.

Et puis bon, c'est bien evil aussi, dans ce que ça transporte de nihilisme, de décadence et de haine de soi en arrière plan ; peut être même plus parce que le matériau c'est celui de la vie de tout les jours pour les urbains (c'est pas un mythe romantique qu'on se raconte pour refouler sa médiocrité dans le réel, la rendant acceptable) mais au contraire ça ressemble à l'acceptation de celle-ci pour refaire mythe de cette médiocrité même. Haha, plus j'y pense et plus trouve que ça colle assez bien à l'idée que je me fais d'un processus satanisant... :) Mais bon musicalement ça reste chiant à mes oreilles.

Voilà, et d'un com nébuleux réac mais pas trop de plus... (Le but c'est pas un jugement, j'ai pas d'autre légitimité que celle de mes ressentis/intuition - cad peau de zob; mais comme beaucoup ici ce truc de pcmusic m'a pas mal travaillé par disruption et c'est bien l'un des intérêts des chros ; du coup merci N°6)

Note donnée au disque :       
GFOTY - VIPOTY
Giboulou › mercredi 26 mai 2021 - 13:59 Envoyez un message privé à Giboulou...

Peut-être qu'en langage managerial, j'arriverai à exprimer mon ressenti (surtout sur les trucs plus récents genre Ham chunks and wine) : c'est disruptif, ça me sort de ma zone de confort. J'ai l'impression de nager dans les fantasmes d'une millenial qui bosse dans la com' dans le playground d'une grande marque située dans une key city et qui est under pressure parce qu'elle doit faire une prez à son n+2 asap. Bref, un vide sidéral mais humain et banal quelque part. Insta, Netflix, pornfood, profil LinkedIn. Hyperpop, quoi.

Note donnée au disque :       
GFOTY - VIPOTY
Giboulou › mercredi 26 mai 2021 - 13:38 Envoyez un message privé à Giboulou...

Je trouve que son œuvre (on peut appeler ça ainsi ?) est un matériel anthropologique de premier choix. En effet, il y a une quinzaine d'années des chercheurs en sciences sociales parlaient de la phase ultime du capitalisme (qui risquait d'avenir) comme le moment où l'individu serait lui-même entrepreneur de sa propre vie et se vendrait comme une marque, un brevet ou tout autre actif incorporel. Or, on est beaucoup plus loin ici. Le pire (le plus beau/fascinant ?), c'est que derrière ce son clinquant kitsch, il y’a le vide et que, pour une fois, on se dit qu'il y a une profondeur dans ce vide. Je ne sais pas si je me fais comprendre.

Note donnée au disque :       
GFOTY - VIPOTY
(N°6) › mercredi 26 mai 2021 - 13:24 Envoyez un message privé à (N°6)...
avatar

Je pense que Polly Salmon se prend à la fois beaucoup moins au sérieux (elle est souvent dans le pastiche, avec un humour typiquement anglais) et beaucoup plus au sérieux (c'est pas fait pour être écouté ironiquement) qu'on peut le croire. Musicalement, avec A.G. Cook (et SOPHIE of course), elle aura grand ouvert les portes de ce qu'on appelle aujourd'hui (depuis quoi, deux ans ?) l'hyperpop (la pop du futur quoi, enfin celle des années 2020), en restant toujours du côté le plus barré et bizarre de cette scène bubblegum-bass des années 2010. Vertigineux en effet, rétrospectivement.

Note donnée au disque :       
GFOTY - VIPOTY
Giboulou › mercredi 26 mai 2021 - 13:09 Envoyez un message privé à Giboulou...

Pour reprendre le côté Sophie Calle (qui m'indiffere totalement), difficile de faire plus "M'as-tu vue ?" comme musique. Je n'aime pas spécialement mais en écoutant t'as l'impression de toucher du doigt l'esprit, l'âme de notre époque. Et tant pis si cette époque est constituée de vide sidéral. C'est paradoxalement ce qui est vertigineux ici. Et du coup, on a tendance à y revenir. Étrange, non ?

Note donnée au disque :       
GFOTY - VIPOTY
Klarinetthor › lundi 24 octobre 2016 - 17:37 Envoyez un message privé à Klarinetthor...

et en fait t'as completement raison c'est le point crucial de son univers : comment occuper ses journees quand tu n'est pas sur guts, tu n'aimes pas specialement le cine et que tu n'es pas un gamer. T'as interet a te trouver ton sugar boyfriend qui t'emmene en autriche acheter ta paire de pompe et ta veste en skai a 700 balles.

Note donnée au disque :       
GFOTY - VIPOTY
Klarinetthor › lundi 24 octobre 2016 - 17:34 Envoyez un message privé à Klarinetthor...

bah quel musicien de pop n'a pas dit ca; et en fait je prefere qu'elle passe pas 8 heures en studio puis 5 heures a ecouter ses vieux Stockhausen et Xena en fumant le cigare... sinon elle tue son perso et elle peut pas affronter le boss du niveau 13!

Note donnée au disque :       
GFOTY - VIPOTY
(N°6) › lundi 24 octobre 2016 - 17:30 Envoyez un message privé à (N°6)...
avatar

C'est comme si un mur Instagram avait pris une vie autonome. Sa réponse à la dernière question, ah ah.

Note donnée au disque :       
GFOTY - VIPOTY
Klarinetthor › lundi 24 octobre 2016 - 17:19 Envoyez un message privé à Klarinetthor...

"I luv my cat, he's not here. I luv my boiifriend, cos he's loaded" Ouais sacrement insupportable, la pollypocket

Note donnée au disque :       
GFOTY - VIPOTY
Klarinetthor › lundi 24 octobre 2016 - 17:17 Envoyez un message privé à Klarinetthor...

bah, desserre ton ceinturon et pete un coup; en toute courtoisie. On joue tous peu ou prou un, des roles, et la tu en joues un qui est au moins aussi prononcé que celui de Polly.

Note donnée au disque :       
GFOTY - VIPOTY
mangetout › lundi 24 octobre 2016 - 17:10 Envoyez un message privé à mangetout...

Tu parles du truc qui fait 5 minutes ? Si c'est ça, ouais je l'ai vu et rassures-toi j'ai vu "l'humour". Par contre, j'ai encore la liberté (pour combien de temps ?) de me payer le luxe de balayer d'un revers de main cette chose, le menton haut, dans un signe distinctif qui me conforte dans ma position, élevée... dans l'échelle de la connerie ambiante. Car tout ça n'est que connerie de bas étages, hein ?

GFOTY - VIPOTY
(N°6) › lundi 24 octobre 2016 - 17:03 Envoyez un message privé à (N°6)...
avatar

Alors je peux comprendre à 100% qu'on adhère pas à PC Music, la bubblegum-bass comme genre ou GFOTY en particulier. Mais après, je t'assure que tu ne peux pas balayer ça d'un revers de main en disant "soupe narcissique". D'ailleurs suffit de voir le court-métrage, en effet, pour saisir au moins le sens de l'humour (pince sans dire, "deadpan" comme ils disent) de la chose.

Note donnée au disque :       
GFOTY - VIPOTY
mangetout › lundi 24 octobre 2016 - 16:57 Envoyez un message privé à mangetout...

Ah ben ouais tu sais, je suis un peu bas de plafond, j'ai toujours eu beaucoup de mal à comprendre la création artistique contemporaine.