Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTrickyNearly God › Vos commentaires

Tricky › Nearly God

vos commentaires

résultats 1 à 12 sur un total de 12

Tricky - Nearly God
Raven › lundi 6 juillet 2015 - 11:28  message privé !
avatar

"Poems" je décroche toujours pas. Et pourquoi faire ? Tiens, cadeau. Tu me mets ça ce soir après avoir allumé une bougie et de l'encens (ou autre), tu t'enfonces dans ton sacco, et tu te reprends toute une époque fanée depuis un bail dans les esgourdes et les mirettes... Ces gens respiraient la santé, c'est évident... Progmonster avait collé ça dans une de ses radios en 2006 ou 2007, j'ai tenté d'user le mp3 jusqu'au bout du bout, en solitaire ou en soirées (parfois glauques) et je continue à être fasciné par ce titre dans lequel je me noie et infuse comme un petit sachet de lipton, même si tout le disque n'est pas dans cette ambiance ; un des morceaux créés pour être mis en "heavy rotation" comme on dit là-bas. Oui, c'est sensuel.

Tricky - Nearly God
dimegoat › mardi 17 février 2015 - 22:13  message privé !

je l'écoute une fois tous les deux ans mais à chaque fois je kiffe. Et pour contribuer au débat, j'aime bien "Make a Change", n'ayant pas ce sentiment de roucoulade. J'écoute du Aaliyah, faut dire.

Note donnée au disque :       
Tricky - Nearly God
Seijitsu › mardi 21 janvier 2014 - 18:26  message privé !

Make a Change possède une boucle trop mortelle pour être considérée comme mauvaise. C'est plutôt I Be The Prophet qui est le maillon faible de ce disque.

Note donnée au disque :       
Tricky - Nearly God
salida › mardi 2 avril 2013 - 12:39  message privé !

Je fais confiance aux choniques de Progmonster les yeux fermés mais là je suis dubitatif...je n'arrive pas à voir Nearly God autrement que comme une collection de faces b. Un m effet, le ralentissement de la fréquence des rythmes utilisé jusqu'à l'épuisement. Et pas grand-chose d'autre pour moi d'inoubliable. Pire Make a change a tendance à me réveiller au milieu de l'album. Par contre comme tous les albums de Tricky a cet époque, un ensemble qd m original, avec plusieurs années d'avance sur le hip-hop expérimental (cannibal ox en tête).

Tricky - Nearly God
saraph › jeudi 28 mars 2013 - 11:56  message privé !

Troisième Leçon de ténèbres: Il se cache sur ma langue un dragon qui ne répand pas de sang, mais qui pourtant assassine Proverbe Mandarin

Tricky - Nearly God
Fryer › mercredi 16 novembre 2011 - 12:58  message privé !

Black coffee je trouve que c'est la meilleure de l'album. Ce ptit truc au piano là, bute.

Note donnée au disque :       
Tricky - Nearly God
No background › mercredi 16 novembre 2011 - 11:50  message privé !

Je le trouve aussi un peu inégal, les derniers titres sont un peu moins réussis que les premiers. L'ambiance dégagée est vraiment excellente, dommage que Make a change vienne tout gâcher.

Note donnée au disque :       
Tricky - Nearly God
E. Jumbo › mardi 2 décembre 2008 - 23:34  message privé !

C'est vrai que les deux premières pistes sont vraiment fantastiques ! Dommage que la suite soit moins étouffante, moins réussie... Quoique les pistes 4 et 5 sont géniales aussi ^^

Note donnée au disque :       
Tricky - Nearly God
juj › lundi 5 juin 2006 - 11:14  message privé !
inégal, vaut surtout pour les magnifiques deux premiers titres, le reste est sympathiques, bonnes sonorités et tout, mais n'est pas marquant comme le début ou comme les (3 premiers) tricky
Note donnée au disque :       
Tricky - Nearly God
mass culture › dimanche 5 septembre 2004 - 12:44  message privé !
I see the ceiling and it's just such a fucking feeling. Le meilleur album de Tricky selon moi et de loin. J'apprécie même les roucoulades d'Alison Moyet. Un disque qui scotche définitivement au sol. On peut alors regarder les murs autour de soi se déformer et nous enfermer dans une douce et morbide cellule.
Note donnée au disque :       
Tricky - Nearly God
Twilight › lundi 17 mars 2003 - 10:46  message privé !
avatar

J'adore cet album. Ce Tricky est décidéement un petit doué; j'ai pourtant tendance à préférer les atmosphères de Nearly God aux siennes, exception faite de son premier album qui est excellent. Voilà de la musique urbaine glauque, sulfureuse, moite, un régal...

Note donnée au disque :