Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPolytrauma › Digital rock'n'roll

Polytrauma › Digital rock'n'roll

10 titres - 45:38 min

  • 1/ Betty
  • 2/ Godsavestherock.com
  • 3/ Cum on
  • 4/ My teen
  • 5/ Let's goth
  • 6/ Uncle Sam
  • 7/ We are not
  • 8/ Deathlove
  • 9/ WSPP
  • 10/ Imaginaleptik

enregistrement

XTA Studio, Cheerleader69 Studio, France. Produit par VX69

line up

Iwits (chant), XTA (guitare, programmation, vocaux), Mr.Dred (basse)

chronique

Styles principaux
electro
indus
rock

Du kitsch, de l'éléctronique, du rock...à priori, tout est dans le titre de l'album. Reprenant une recette qui semble déjà prendre la poussière, le trio de Polytrauma poursuit dans la voie de Punish Yourself (il faut dire que VX69 assure la production), Lt-No et dans une certaine mesure, Sheep on Drugs (peut-être les réels précurseurs de cette vague mais c'est avis personnel) en tentant d'apporter sa pierre à l'édifice. Arborant des maquillages à la Kiss volontairement mal faits (l'humour n'est d'ailleurs pas la moindre de leurs qualités), nos lascars envoient la sauce à coup de beats ultra rapides (le rythme le plus lent se situant à 135 bpm) et dansants, de bidouillages éléctro, le tout enrobé de riffs de guitare puissants qui fleurent bon les influences KMFDM ou Ministry. Vocalement, on songe bien sûr à Punish yourself ou Lt-No mais Polytrauma aime à brouiller les pistes de par l'utilisation de divers effets selon les morceaux. D'ailleurs en règle générale, pas de temps mort, les musiciens se débrouillent plutôt bien dans leur créneau; le problème selon moi est que tout ça sonne très conventionnel et creux. Musicalement, voilà plus de dix ans que Cubanate et KMFDM ont défriché le terrain de l'électro-indus bourrin et quelques temps déjà que Punish Yourself et Lt-No ont apporté au genre une touche d'humour sulfureuse; qui est plus est au niveau du chant, pas de mélodie particulièrement efficace qui marquerait la différence. Du coup, Polytrauma arrive bien tardivement sur le devant de la scène en profitant certes d'une mode très hédoniste ('Hé, faut pas se prendre la tête, on est là pour s'éclater !'). Nul doute que ceux qui adorent se trémousser le booty version techno bondage rapide vont adorer; personnellement, ce genre de musique m'ennuie et 'Digital rock'n'roll' a tous les ingrédients du disque de consommation jetable à volonté. 2,5/6 (mercredi 4 juillet 2007)

note       

ajoutez des tags sur : "Digital rock'n'roll"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Digital rock'n'roll".

ajoutez une note sur : "Digital rock'n'roll"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Digital rock'n'roll".

ajoutez un commentaire sur : "Digital rock'n'roll"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Digital rock'n'roll".

empreznor › lundi 20 août 2007 - 22:11  message privé !
Franchement classe la pochette; mettre un ibook "coquillage" en couv d'un album en 2007, si c'est pas de la nostalgie snobinarde!