Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGuru Guru › UFO

Guru Guru › UFO

5 titres - 36:56 min

  • 1/ Stone In (5:43)
  • 2/ Girl Call (6:21)
  • 3/ Next Time See You At The Dalai Lhama (5:59)
  • 4/ Ufo (10:25)
  • 5/ Der LSD
  • Marsch (8: 28) — (11:23)

line up

Mani Neumeier (percussions, batterie, voix, bandes), Uli Trepte (Basse, sons), Ax Genrich (guitares)

chronique

Styles secondaires
krautrock
hard rock
Styles personnels
krautrock > heavy free acid rock > impro

Les Gourous-Gourous, quoique leur patronyme puisse laisser subodorer, ne sont pas une tribu anthropophage de Nouvelle Guinée. Quoique tout aussi sauvages et tribaux, nos trois hippies germaniques à la chevelure non civilisée forment tout simplement l’un des groupes les plus délirants, délurés, débridés et enfin désopilants de la « mouvance » choucroute. Vous savez, celle qui « te fait bouger tes fesses » sur fond de drones et de wah-wah, comme dit J.H. Peron, le leader de Faust. Le rock choucroute, les amis ! Officiant dans une veine proche du premier Ash Ra Tempel, il est donc logique que ce premier album sorte sur le même label la même année, c'est-à-dire en 70 sur OHR, label culte des débuts du krautrock. Ayant donc une liberté totale mais peu de moyens, le groupe, désigné comme étant un « Acid Trio », décide de retourner cette situation à son avantage en misant tout sur le freestyle et les pédales d’effets, toutes poussées à fond. Et ça dépote sec. Instrumental bien entendu, le trio regroupe un batteur free jazz aux capacités hallucinantes, un gratteux qui se pose comme le plus crédible successeur d’Hendrix dès sa mort, et un bassiste-bulldozer au son surgonflé et assourdissant. Bref, ces mecs savent jouer. Plus régressif que progressif, cet album n’en est pas moins imbibé de substances psychédéliques jusqu’à l’os. Zieutez les titres. Bien qu’entièrement basé sur des jams enregistrées « live and direct in your fucking face » (la mention est de moi), l’album se découpe bel et bien selon la tradition allemande : Face A heavy/hard rock improvisé, faisant la part belle au jeu « rollercoaster » du guitariste Ax Genrich (un croisement entre Genghis Khan et Hendrix, et avec une hache, quoi) et Face B plus ambient/expé, mais surtout plus bruitiste, avec festival d’effets inconnus au bataillon et de passages frisant la musique concrète a la clé. Un grand lâchage de rottweilers, défrichant les terres du freeform, là ou la face A s’aventurait sur les traces du futur Stoner. Toujours avec ce son qui fait mal aux oreilles, les gourous s’attaquent d’abord à un morceau-titre censé évoquer le bruit d’une soucoupe volante en plein décollage ! La continuité des explorations d’Hendrix en ouverture de son album « Axis Bold As Love » sous le titre « EXP ». Puis c’est la pièce de résistance avec « Der LSD March », qui, elle, met à l’honneur le jeu foisonnant du batteur et surtout du bassiste, qui envoie une ligne quasiment Jah Wobblienne sur fond de drone revanchard… Puis le légendaire Mani Neuiemaier se lâche sur ses cymbales, et c’est parti… Certains moments atteignent la transe, la magie. Bref, un album et un groupe à découvrir d’urgence, comme les différentes allusions de mister progmonter auront pu vous le suggérer… D’une rare violence dans ce style, gare à l’épilepsie. Tout du long de ce disque à classer entre MC5 et le Tangerine Dream pré-electronique, on peut entendre les cris soudains des membres du groupe résonner au loin, sans doutes captés par les micros de la batterie. Comme emportés par leurs instruments. Buzz Osbourne, qui persiste à croire que les allemands n’ont ni humour ni intérêt ferait bien d’écouter ce « UFO ». A croire que les germains sont abonnés aux 5/6… (mercredi 13 juin 2007)

note       

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

  • Pink Floyd › The piper at the gates of dawn
    Pink Floyd - The piper at the gates of dawn
    Eh oui, la piperade au lsd, encore. Si Interstellar Overdrive n’avait pas été qu’un morceau, mais un groupe, ça aurait donné Guru Guru.
  • Aluk Todolo › S/t
    Aluk Todolo - S/t
    Des petits black metalleux qui essayent de faire pareil... mais n’ont pas rougir de la comparaison (tant mieux, un blackeux qui rougit c’est gris)

ajoutez des tags sur : "UFO"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "UFO".

ajoutez une note sur : "UFO"

Note moyenne :        11 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "UFO".

ajoutez un commentaire sur : "UFO"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "UFO".

Sirius › dimanche 9 février 2014 - 23:08  message privé !

Je suis tombé par hasard sur un vinyle d'Amon Guru, groupe rassemblant des membres de Cluster, Faust, Amon Düül, Guru Guru et Die Krupps, quelqu'un sait à quoi ressemble ? Sur le papier c'est alléchant !

DesignToKill › dimanche 15 décembre 2013 - 21:08  message privé !

Je trouve ça vraiment cool ce petit cd ! Va falloir que j'écoute Känguru aussi tiens (merci Jean Rhume)

Note donnée au disque :       
Horn Abboth › dimanche 28 août 2011 - 11:08  message privé !

Mé ILé Fou!

Note donnée au disque :       
NevrOp4th › dimanche 28 août 2011 - 08:24  message privé !

Assez chiant je trouves.

Note donnée au disque :       
Jean Rhume › samedi 6 août 2011 - 17:51  message privé !

Pour faire suite à la discussion des commentaires, je dois dire que je préfère largement Känguru mais c'est vraiment une question de goût. D'une part, je trouve les ambiances plus variées sur Känguru mais surtout, on est moins dans le trip furieux solo de guitare acide ininterrompu. Känguru n'est pas vraiment comparable à UFO d'ailleurs, UFO étant beaucoup plus dense et touffu. On a l'impression que le tourbillon ne s'arrête jamais alors que sur Känguru, il y a de longs passages plus méditatifs ou disons calmes, bref je préfère... même au niveau du son d'ailleurs. Les gens s'en foutent mais bon, c'est le principe des commentaires.^^