Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTangerine Dream › The Bootleg Box Set Vol. 1

Tangerine Dream › The Bootleg Box Set Vol. 1

12 titres - 374:54 min

  • CD 1
  • Sheffield
  • City Hall; le 29 Octobre 74
  • 1 Sheffield 74 43:51
  • CD 2& 3
  • Londres
  • Royal Albert Hall; le 02 Avril 75
  • 1 London 1975
  • Part One 68:51
  • 2 London 1975
  • Part Two 39:56
  • 3 London 1975
  • Part Three 13:50
  • CD 4
  • Croydon Fairfield Hall ; le 23 Octobre 75
  • 1 Croydon 1975
  • Part One 20:35
  • 2Croydon 1975
  • Part Two 30:15
  • 3Croydon 1975
  • Part Three 10:52
  • CD 5 & 6
  • Bilbao Pabellón Casilla: le 31 Janvier 76
  • 1 Bilbao 1976
  • Part One 44:26
  • 2 Bilbao 1976
  • Part Two 43:00
  • 3 Bilbao 1976
  • Part Three 17:13
  • 4 Bilbao 1976
  • Part Four 9:41
  • CD 7
  • Berlin
  • Germany; le 8 Janvier 76
  • 1 Electronic Rock At The Philharmonics31:24

enregistrement

Sheffield,City Hall; le 29 Octobre 74 Londres,Royal Albert Hall; le 02 Avril 75 Croydon Fairfield Hall ; le 23 Octobre 75 Bilbao Pabellón Casilla: le 31 Janvier 76 Berlin, Germany; le 8 Janvier 76

line up

Edgar Froese, Chris Franke, Peter Baumann & Michael Hoenig (Londres,Royal Albert Hall 75): Keyboards, synthétiseurs, mellotron, séquenceurs, guitares, percussions électroniques et effets. Edgar Froese, Chris Franke, Peter Baumann & Michael Hoenig (Londres,Royal Albert Hall 75): Keyboards, synthétiseurs, mellotron, séquenceurs, guitares, percussions électroniques et effets. Edgar Froese, Chris Franke, Peter Baumann & Michael Hoenig (Londres,Royal Albert Hall 75): Keyboards, synthétiseurs, mellotron, séquenceurs, guitares, percussions électroniques et effets.

chronique

Styles principaux
electro
Styles personnels
musique Électronique berlin school

Bienvenue dans le merveilleux monde des archives découvertes et véhiculées par les fans de Tangerine Dream. The Bootleg Box est un projet initié par Sanctuary Music qui avait déjà fait un coup d’argent en produisant une série de bootlegs d’Emerson Lake & Palmer en 2001. Sachant fort bien qu’une série de bootlegs d’excellente qualité circulait sous l’égide de Tangerine Tree, Sanctuary Music aurait mis une forme de pression afin de remasterisé 5 concerts, issus de la période Franke-Froese & Baumann, tirés de la collection Tangerine Tree. Chaque concert fut repris, dépoussiéré et remasterisé par Jerome Froese avec la technologie DQC que Tangerine Dream utilise depuis peu. Donc chaque concert est de qualité supérieur aux enregistrements du Tree, et ce même si la majorité des sources provient d’enregistrements de l’audience. De quoi faire pâmer tous les fans de Tangerine Dream, surtout ceux de la période analogue où chaque concert était une pure improvisation. Sheffield 74 est un enregistrement de l’audience paru sur Tangerine Tree Volume 2, en 2002. À l’époque, Tangerine Dream était un groupe soporifique qui faisait flotter les synthés et mellotrons dans de longues kermesses oisives. Le concert de Sheffield est très représentatif de cette période. Le remixage est très bien. On y attend à la perfection le mellotron et les nuances sonores des moogs. Et, les effets analogues, lorsque le titre verse vers les sphères psychédéliques, sont bien sentis. Un très bon remixage. London 75 est l’un des concerts mémorables de cette époque, où Michael Hoenig remplaçait Peter Baumann Pour le Tangerine Tree, il était le Volume 9 et possédait une version unique de l’enregistrement de la Radio de la BBC, avec une finale manquante que des fans dévoués avaient complétés avec les technologies d’aujourd’hui. Avant cette trouvaille, il y avait le mythique bootleg Coefficient Of Aural Expansion, Le remixage de Jerome est parfait et rehausse la qualité, qui n’était pas banale, loin de là. Musicalement, c’est un concert sombre qui explore les séquenceurs analogues sur des mouvements ondulants truffés de ligne de basse et de chœurs mellotronnés aux effluves du Dream. Un excellent complément à Rubycon et le cd 2 de ce pirate officialisé est tout simplement splendide de sauvagerie. Croydon Fairfield Hall; le 23 Octobre 75 est le Tangerine Tree Volume 7. Un excellent enregistrement de l’audience qui fut remasterisé, avant d’être dans la distribution des Tree. Sonorité presque parfaite. Les distorsions sont bien balancées et plusieurs parties de ce concert on servi pour l’enregistrement de Ricochet. Un excellent Volume 9 remasterisé encore par le système DQC que Tangerine Dream. Plus rien n’arrête le progrès. Si je me souviens bien, dans ma quête pour obtenir les bootlegs de TD, Bilbao 1976 fut l’un des plus difficile à trouver. Enregistrement de l’audience, il est celui qui a la plus mauvaise qualité, mais sa rareté, ainsi que son contenu lui a donné le Volume 6 dans le Tree. Son remastering a donné de bons résultats, si les drop outs ont disparu, Jerome a gardé les cris de foules et effets sonores intactes. Un superbe titre avec des mellotrons créateurs. Le cd 2 est très Krautrock avec de superbes guitares et percussions. Le 7ième cd est Berlin, Germany; le 8 Janvier 76 mieux connu sous Tangerine Tree Volume 8. Encore mieux connu sur le titre de l’officiel Soundmill Navigator, paru en 2000 sur TDI. Il y a eu tout un débat autour de cet enregistrement. Edgar Froese a Tangerinizé Soundmill un peu trop, lui enlevant toute nuance, subtilité et spontanéité. La version pirate de l’époque était encore meilleure La version sur le Tree fût supérieure, jusqu’à cette version remasterisé par Jerome pour Sanctuary Records. Même si j’ai les Tree, ce The Bootleg Box Set Vol.1est un incontournable. Il retrace des purs joyaux d’évolution en matière de MÉ improvisée. Ce boîtier est superbe et fort bien remasterisé par Jerome, qui est un as des studios. Par contre, les pochettes sont hideuses, cherchant à imiter les pochettes de carton des années 70. Un boîtier parfait, destiné à ceux qui s’ennuient de cette période psychélectronique analogue des années Phaedrea et Rubycon. Il en reste peu, mais il y en reste. (samedi 16 décembre 2006)

note       

ajoutez des tags sur : "The Bootleg Box Set Vol. 1"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The Bootleg Box Set Vol. 1".

ajoutez une note sur : "The Bootleg Box Set Vol. 1"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Bootleg Box Set Vol. 1".

ajoutez un commentaire sur : "The Bootleg Box Set Vol. 1"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Bootleg Box Set Vol. 1".

mangetout › dimanche 1 février 2009 - 20:03  message privé !

Pour "Ricochet", en prenant toutes les précautions, j'ai entendu dire qu'une partie venait aussi d'un concert à Bordeaux, mais je peut me tromper ! Il va falloir que je fouille dans mes Tangerine Tree qui trainent par là.

snooky › dimanche 1 février 2009 - 19:59  message privé !

Superbe coffret qui nous fait voyager dans le passé, à l'époque où TD avait encore des choses à dire.Le concert de Londres est proprement fantastique.Pour Bilbao, le son est un peu "crade".Et c'est très certainement Croydon et Bilbao qui ont servi de base à Ricochet. Par contre, c'est vrai que les pochettes sont moches. Mais qu'importe ! Ah nostalgie, quand tu nous tiens...

Note donnée au disque :       
claudeorange › dimanche 25 novembre 2007 - 17:35  message privé !
Bien que le Dream reste mon groupe de base, c 'est comme çà, les goûts les couleurs....j'ai aussi accroché pour K.S bien sûr, le Floyd, Jarre, Génésis,et d'autres. J'ai mème un vinyl de Philippe Guerre (concerto pour la mort d'un clown). Jamais vu en CD va falloir que j"essaie de le transfèrer. Oui au casque, c'est bien aussi, surtout pour les voisins. A+
Note donnée au disque :       
Phaedream › dimanche 25 novembre 2007 - 14:56  message privé !
avatar
Que c'est rafraîchissant de lire les nouveaux membres Gutsiens, amateurs de MÉ de la période analogue. Les remarques de Logosman et claudeorange sont très pertinentes et démontrent que les amateurs de MÉ ne sont pas tous cloîtrés :) Je considere qu'une bonne chaîne Hi-Fi, et|ou un très bon casque d'écoute sont essentiels pour apprécier les nuances et subtilités de la MÉ, surtout de la période analogue. Je me souviens de mes premiers albums de Schulze, Tangerine Dream et Kitaro (Oui, oui. Ses premiers albums sont divins) sur ma platine Technic et mon ampli Pionner. J'aimais bien, sauf que j'ai éclaté avec une Linn et un ampli Rotel. Depuis, je ne cesse de découvrir ce merveilleux monde avec des enceintes B&W, un ampli Cambridge et un lecteur NAD avec prise optique digitale. Les nuances et subtilités sont criantes, surtout pour des artistes tel Redshift, Brendan Pollard et Peter Tedstone qui favorisent une approche analogue. Et vive le merveilleux monde sonore...
Note donnée au disque :       
Logosman › samedi 24 novembre 2007 - 22:58  message privé !
Parfois, il suffit aussi d'un très bon casque pour rentrer dans les ambiances étranges et planantes du Dream analogue. Perso, si j'arrive à écouter tout cela en papillonant, je découvre le véritable pouvoir de cette musique au fond de mon lit, pendant que je m'endors et que je nage dans l'univers particulier du groupe. La pré-période Phaedra du groupe est à ce sens, un modèle de planant, avec le sommet Zeit.
Note donnée au disque :