Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCClandestine Blaze › Church of atrocity

Clandestine Blaze › Church of atrocity

6 titres - 42'46 min

  • 1.Church Of Atrocity
  • 2.Ashes Of The Eternal Wanderer
  • 3.Storm Of Purification
  • 4.Last Morning Of Old North
  • 5.Frozen Angel
  • 6.Unforgiven Acts

remarques

Les 300 premiers exemplaires de la version cd sont accompagnés d'un cd bonus comprenant deux titres: "Nation of God" et "Altar of perversion". Les mêmes titres accompagnent le ep bonus livré avec les 270 premiers exemplaires de la version lp.

chronique

Styles principaux
metal extrême
Styles secondaires
black metal
Styles personnels
black metal

Sixième album du groupe finlandais, "Church of atrocity" succède à un correct "Deliverers of faith" qui, même s'il mettait en avant quelques bons moments, n'était pas de l'acabit de "Night of the unholy flames" ou de "Fist of the Northern destroyer". Cependant, avec "Church of atrocity", Clandestine Blaze renoue certainement avec ce qu'il sait faire de mieux. Le son est toujours bien raw et sale, même si probablement un peu plus intelligible que par le passé. Les compositions quant à elle ne bougent pas d'un iota, le groupe nous assène toujours ce black metal crade, direct, vicieux et fielleux. Là où "Deliverers of faith" comprenait quelques titres de remplissage, ce "Church of atrocity" n'en présente pas selon moi. Du direct titre éponyme, en passant par un "Ashes of the eternal wanderer" qui rappelle par moments le "Winter of white death" de "Deliverers of faith" par sa lenteur et son aspect pernicieux, un "Storm of purification" extrêmement proche de ce que fait Darkthrone en ce moment jusqu'à un "Frozen angel" dans la plus pure tradition Clandestine Blaze, tout sur ce nouvel opus est très bon. Je n'oublie bien entendu pas ce qui est selon moi le meilleur titre de l'oeuvre, "Last morning of old North": un riff de début monstrueux et un titre qui se développe remarquablement bien. Notons que les 300 premiers exemplaires de la version cd viennent avec un mini cd bonus comprenant deux titres, "Nation Of God" et "Altar of perversion", tous deux tirés de la tape de 2001 "There comes the day". Il en est de même pour les 270 premiers exemplaires de la version lp accompagnés d'un bonus 7" ep avec les mêmes titres. Ce nouvel assault ichoreux du combo finlandais est donc bien de la même trempe que les deux meilleurs opus du groupe et c'est avec délectation que l'on retrouve un Clandestine Blaze au meilleur de sa forme. Excellent disque d'art noir et blasphématoire. (dimanche 19 novembre 2006)

note       

ajoutez des tags sur : "Church of atrocity"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Church of atrocity".

ajoutez une note sur : "Church of atrocity"

Note moyenne :        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Church of atrocity".

ajoutez un commentaire sur : "Church of atrocity"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Church of atrocity".

Iormungand Thrazar › dimanche 19 novembre 2006 - 17:16  message privé !
Je vois bcp de personnes critiquant "Storm of purification". Certes, ce n'est pas orginal pour un sou, ca sonne très darkthrone, mais c'est putain d'efficace je trouve, il reste dans la tête après l'avoir écouté.
Note donnée au disque :       
vargounet › dimanche 19 novembre 2006 - 15:29  message privé !
Ouaip, je l'ai ecouté qu'une seule fois pour l'instant mais "Storm Of Purification" a directement fait un peu tâche. Ceci dit je peux déjà affirmer que "Church Of Atrocity" & "Frozen Angel" font partie des meilleurs titres de CB à mon sens. Avis plus fouillé à venir !
Note donnée au disque :       
cantusbestiae › dimanche 19 novembre 2006 - 14:26  message privé !
4/6 pour l'instant. Un disque trompeur, où l'excellent cotoie le très mauvais. J'en veux pour preuve cet infâme "Storm of Purification", où le simplisme ne rime pas avec qualité mais plutôt avec foutage de gueule. Du sous HELLHAMMER/DARKTHRONE, digne d'une improvisation sur le thème "comment faire cliché et abandonner toute originalité". Et à côté de ça, on a "Frozen Angel" (qui n'aurait pas fait tâche sur "Fist...") ou "Unforgiven Acts" qui défoncent tout. Trop ambivalent pour durer, meilleur que "Deliverers..." tout de même.
Note donnée au disque :