Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCThe Chameleons › Script of the bridge

The Chameleons › Script of the bridge

cd | 12 titres

  • 1 Don't fall
  • 2 Here today
  • 3 Monkeyland
  • 4 Second skin
  • 5 Up the down escalator
  • 6 Less than human
  • 7 Pleasure and pain
  • 8 Thursday's child
  • 9 As high as you can go
  • 10 A person isn't safe anywhere these days
  • 11 Paper tigers
  • 12 View from a hill

line up

Mark (chant, basse), Reg (guitare), Dave (guitare), John (batterie), Alister (clavier)

chronique

Styles principaux
gothique
Styles secondaires
cold wave
post punk goth

Dégaine d'épouvantails, attitude modeste...à priori, personne n'aurait misé un penny sur eux et pourtant que seraient Nazca, Frank the Baptist, Interpol et autres sans les Chameleons ? Pour vous donner une idée, je cite Mark Burgess (chanteur et bassiste) dans le livret de ce premier cd, tout à la fin de sa présentation: 'Nous sommes les Chameleons, et voici notre premier album, peut-être en ferons-nous un autre, qui le sait ? Pas moi en tous cas...'. Le secret est là, ne pas se prendre la tête mais y mettre un maximum de sincérité. Le groupe semble avoir appliqué cette maxime et elle lui a réussi. Piochant des braises de post punk goth, les mêlant avec une new wave flamboyante à la Manic Street Preachers, U2 et autres Big Country ('Up the down escalator', 'Pleasure and the pain') et corsant le tout d'une touche de mélancolie, nos Anglais se sont forgé un son bien plus particulier qu'il n'y paraît à première vue...Des influences gothiques certes mais au niveau de l'énergie, non d'une quelconque noirceur sépulcrale, des touches de pop passionnée oui mais pas d'effet pour épater la galerie, plutôt une émotion directe toute post punk dans son feeling, de la tristesse, il en faut bien mais pas ouvertement développée, plutôt ce pincement au cœur dont on ne sait s'il fait du bien ou du mal (dur de garder les yeux secs à l'écoute du magnifique 'As high as you can go')...Les Chameleons pratiquent une musique emplie d'une passion communicative construite sur des mélodies en béton armé, des tourbillons de guitares profonds héritiers de la cold wave ('Second skin', 'Less than human', 'A person isn't safe...') et du post punk goth, et les vocaux si particuliers de Mark Burgess qui sans jamais tomber dans la noirceur de Joy Division, And Also the trees, ni même le côté plaintif du jeune Bono parvient à dégager ce même type d'émotion qui vous prend aux tripes pour ne plus vous lâcher que ce soit dans des chansons rapides ('Don't fall', 'Less than human' et son rythme puissant...ou plus intimes ('Here today')...Oui, ce sont les Chameleons et fort heureusement, ils ne se sont pas arrêté après ce premier disque qui est juste un petit chef d'œuvre... (mercredi 25 octobre 2006)

note       

ajoutez des tags sur : "Script of the bridge"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Script of the bridge".

ajoutez une note sur : "Script of the bridge"

Note moyenne :        16 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Script of the bridge".

ajoutez un commentaire sur : "Script of the bridge"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Script of the bridge".

stankey_lubrick › mardi 23 octobre 2012 - 10:00  message privé !

Billet réservé pour le concert à Toulouse, c'est Noël avant l'heure :P

Aladdin_Sane › samedi 7 juillet 2012 - 23:20  message privé !

Curieux comme la pochette comme le titre rappelle la première période de Marillion...

pokemonslaughter › dimanche 29 janvier 2012 - 17:55  message privé !
avatar

grouarf. l'incarnation de l'adolescence oubliée, ça donne envie de réenfourcher sa mob'. quelques années qu'il passe régulièrement celui-là.

play4today › dimanche 29 janvier 2012 - 17:23  message privé !

Ce disque est "intemporel" chaque chanson aurait pu servir à faire d'autres chansons. Quelles richesses de mélodies! Album cult.

No background › mercredi 6 juillet 2011 - 15:05  message privé !

Pas de quoi :)