Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMonstrare / Wilt › Graveflowers

Monstrare / Wilt › Graveflowers

  • 2004 - Angle Rec, .A.R.05.02. - Limitée à 500 ex. (1 cd digipack)

10 titres - 62:37 min

  • MONSTRARE
  • 1/Mem na'ught
  • 2/Turye es undas urmae
  • 3/Fouen Iszir
  • 4/Qui wuen
  • 5/Kjeordiena rosicrucianae secretaes
  • 6/Turye undas fiurmae
  • WILT
  • 7/From the museum of sleep
  • 8/Hemophilic root plow
  • 9/When we had skin
  • 10/Unrest

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Composé par Cordell Klier & James P. Keeler, Usa, 2004.

line up

Cordell Klier (Monstrare) & James P. Keeler (Wilt) (tous instruments).

remarques

CD digisleeve, numéroté main.

chronique

Styles principaux
ambient
indus
Styles personnels
dark-ambient expérimentale

Deux monstres de l'ambient expé underground réunis sur un même support, voilà qui d'entrée éveille un intérêt certain. Si Monstrare s'adonne ici à des excursions plus "posées" en comparaison avec le bruitisme "glitch" des travaux sous le patronyme de Cordell Klier, il en subsiste l'âpreté de sons sortis du plus profond d'une terre marquée par le deuil. La thématique "mortuaire" se double d'une saveur ésotérique relayée par des titres de morceaux obscurs (rencontre entre vieux latin et langue des Grands Anciens ?) et donc des nappes qui s'enveniment à mesure que l'on progresse dans la track-list (la montée de "Qui wuen"). Peu d'infra-basses réellement, les structures sonores médium voire aigües se chargent de maintenir notre attention entre deux niveaux malgré la sensation de frôler l'enfoncement total. Dans la lignée de ses expérimentations technologiques à la fois rétro et moderne sur "Radio 1940", Wilt entoure deux titres agressifs ("Hemophilic..." & "When we had skin", dont les murs de "white noise" sont une véritable épreuve pour les tympans) de deux explorations dark-ambient dont le lovecraftien "From the museum of sleep" et ses horreurs tapies dans l'ombre. Une atmosphère assez particulière se dégage de cette collaboration, dérangeante car difficilement identifiable mais efficace pour peu qu'elle s'accompagne de quelque lecture adéquate. (dimanche 24 septembre 2006)

note       

Dans le même esprit, Marco vous recommande...

ajoutez des tags sur : "Graveflowers"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Graveflowers".

ajoutez une note sur : "Graveflowers"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Graveflowers".

ajoutez un commentaire sur : "Graveflowers"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Graveflowers".