Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCybotron › Implosion

Cybotron › Implosion

détail des votes

Membre Note Date
Progmonster      mercredi 30 août 2006 - 14:04

6 titres - 38:12 min

  • 1/ Eureka (6:56)
  • 2/ Implosion (8:52)
  • 3/ Suite 16/9th Floor (3:07)
  • 4/ Encounter (6:08)
  • 5/ Black Devil's Triangle (9:56)
  • 6/ We'll Be Around (3:13)

enregistrement

AAV Studios, Melbourne et Rat Manor Studios, Mt Eliza, Australie, 1979

line up

Steve Maxwell Von Braund (claviers, saxophone alto), Mark Jones (basse), Gil "Rats" Matthews (batterie, claviers, guitare)

remarques

La réédition cd de 2006 par le jeune label australien Aztec Music comprend pas moins de 6 bonus qui, à l'origine, auraient du constituer la base de leur disque suivant mais jamais publié : "Abbey Moor" (5:05), "Peter Gunn" (3:29), "Unorganization" (3:10), "Detective" (3:10), "March" (4:37), "Eureka (guitar version)" (7:32), le tout portant la durée du disque à 67:57

chronique

Styles principaux
electro
progressif
Styles personnels
old cyber kitsch

"Implosion", le bien nommé, sera le dernier disque du projet Cybotron. Pour cette nouvelle session, herr Steve Maxwell Von Braund s'encadre de nouveaux éléments en la personne de Mark Jones à la basse, et du batteur Gil Matthews, ex-Billy Thorpe & The Aztecs (si quelqu'un connaît, merci de bien vouloir se manifester). Si le saxophone n'apparaît plus aujourd'hui qu'en de trop rares endroits - en fait, il ne se fait entendre que sur "Encounter", réduisant ainsi le peu d'originalité dégagé laborieusement par le groupe en peau de chagrin - la section rythmique, elle, s'en donne à coeur joie. Pour autant, le résultat n'est pas des plus probants. Avec la volonté affichée et, osons le dire, franchement illusoire, de vouloir toucher le plus grand nombre, poussé en cela par le succès croissant que rencontrent alors un peu partout sur la planète des groupes ayant foi en un avenir dessiné par le tout électronique (Cabaret Voltaire, Human League, Yello, Yellow Magic Orchestra et j'en passe), Cybotron se perd et perd l'auditeur avec lui dans ce qui ressemble pour finir à un ersatz de disco mal fagoté. Sans tomber dans l'excès du trait caricatural que je viens de dresser ici, on est désormais plus proche de Giorgio Moroder que de Klaus Schulze. On touche le fond avec "We'll Be Around", sorte de boogie woogie cybernétique rehaussé de "vocoder" qui me donne la même impression d'incongruité que pouvait bien avoir un titre comme "Are You Ready Eddie ?" sur le "Tarkus" de Emerson Lake & Palmer. Excepté quelques rares passages isolés dans le single "Eureka" ou encore au travers des deux longues pièces, "Black Devil's Triangle" et la plage titre, il ne reste plus grand chose qui puisse encore rattacher les travaux de nos australiens à celui de leurs pères teutons. Et se servir de claviers n'est pas une fin en soi. La démarche du label Aztec Music qui tente de réhabiliter les formations les plus obscures de son pays est tout à fait admirable, mais je serais tenté de dire qu'ils auraient pu faire l'impasse sur celui-ci. (mercredi 30 août 2006)

note       

Dans le même esprit, Progmonster vous recommande...

ajoutez des tags sur : "Implosion"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Implosion".

ajoutez une note sur : "Implosion"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Implosion".

ajoutez un commentaire sur : "Implosion"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Implosion".

Moonloop › dimanche 24 août 2008 - 16:42  message privé !

J'ai cru en apercevant la pochette (par hasard) que c'était star accademy ou une connerie du genre... (eh non je ne connais pas du tout ce groupe...)

kualgretfa › jeudi 31 août 2006 - 15:47  message privé !
Ah en fait c'est de la Musique Electronique New Berlin School!