Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPoésie Noire › Tales of doom

Poésie Noire › Tales of doom

cd | 16 titres

  • 1 Radioactive flood
  • 2 Night of the mare
  • 3 Hidden dimension
  • 4 Verge of tears
  • 5 Lost in thought
  • 6 Ooooooh
  • 7 El Jihad
  • 8 Gardens of insanity
  • 9 Come pjutr syntax error
  • 10 Fly
  • 11 Starvation of a mind
  • 12 Soldiers of fortune
  • 13 Radioactive flood (dance version)
  • 14 Dark number
  • 15 Relentless passage
  • 16 Night of the mare (dance version)

line up

Jo Casters (chant, guitare, clavier), Herman Gillis (clavier, guitare), Marianne Valvekens (chant, clavier)

chronique

Styles principaux
electro
gothique
Styles secondaires
ebm
dark wave

Pas trop belle, hein, cette pochette ? Les effets informatiques, ça se démode rapidement (Front 242 l'a bien compris qui a relooké toutes ses vieilles pochettes); la musique par contre n'a pas pris une ride. Avec 'Tetra', l'album qui suivra, 'Tales of doom' est à mon sens la plus belle réussite de Poésie Noire. Il marque un changement brusque et assez radical par rapport aux débuts plus new wave du groupe. Pour la première fois, les Belges osent le croisement entre des guitares cold wave glauques et des influences EBM ('El Jihad'), ce qui débouche sur une forme de rock gothique électronique déséspéré. On oscille entre désenchantement ('Lost in thoughts'), noirceur (l'excellent 'Night of the mare', 'Verge of tears',...), voir un sentiment proche de l'agressivité ('Hidden dimension', 'Garden of insanity'). Le malaise est développé par l'aspect froid et triste des claviers, les touches grinçantes et rageuses de la guitare et par le chant de Jo Casters qui ne cesse d'évoluer selon les titres pour se fondre dans leur atmosphère. Le timbre se fait presque hurlé ('Gardens of insanity', 'Come pjutr syntax error'), rageur et glauque ('Starvation of a mind'), déséspéré ('Relentless passage') ou simplement froid ('Lost in thought'), habilement complété par le chant de Marianne. Les mélodies sont excellentes, étouffantes, tordues, reflet d'un univers où la lumière semble s'être fânée depuis trop longtemps. (mercredi 22 février 2006)

note       

ajoutez des tags sur : "Tales of doom"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Tales of doom".

ajoutez une note sur : "Tales of doom"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Tales of doom".

ajoutez un commentaire sur : "Tales of doom"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Tales of doom".

novy_9 › vendredi 21 mars 2014 - 22:02  message privé !

"Radioactive Flood" est un morceau d'anthologie que tous les groupe euro dance goth de maintenant devraient écouter pour comprendre la nullité de leur musique ! Poésie Noire avait une profondeur et un sens de la composition incroyable quand même, ils passaient d'une balade folk à des titres electros de toutes beautés.

Note donnée au disque :       
cimetiere › mardi 29 mai 2007 - 21:06  message privé !
Excelent album, trés sombre , ils ont vraiment le sens de la mélodie. "Soldiers of fortune " est superbe !
Note donnée au disque :       
Les.Mondes.Gothiques › jeudi 23 février 2006 - 20:54  message privé !
bIEn CLaSSE ce vIEIl alBUME !! cOmme diseNt noS aMis les BERLGeS
Note donnée au disque :       
torquemada › mercredi 22 février 2006 - 20:50  message privé !
perso, je trouve que la pochette de la réédition de "Front By Front" (la rouge pixelisée dégueulasse) est bien plus laide que l'originale, mais bon...