Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCJohn Coltrane › Ballads

John Coltrane › Ballads

  • 1962 - Impulse!, IMP 11562 (1 cd digipack)

8 titres - 32:14 min

  • 1/ Say It [over and over again] (4:18)
  • 2/ You Don't Know What Love Is (5:14)
  • 3/ Too Young to Go Steady (4:24)
  • 4/ All or Nothing at All (3:38)
  • 5/ I Wish I Knew (4:51)
  • 6/ What's New ? (3:47)
  • 7/ It's Easy to Remember (2:48)
  • 8/ Nancy [with the laughing face] (3:14)

enregistrement

Rudy Van Gelder Studio, Englewood Cliffs, New Jersey, USA, 21 décembre 1961 et 13 novembre 1962

line up

John Coltrane (saxophone ténor), Jimmy Garrison (contrebasse), Elvin Jones (batterie), Mccoy Tyner (piano)

remarques

La réédition cd inclus le titre "Vilia" (4:38), portant la durée du disque à 36:52

chronique

Styles principaux
jazz
Styles secondaires
jazz modal
Styles personnels
jazz modal

Beaucoup de choses ont été dites au sujet de "Ballads", un disque qui, avouons le, semble de prime abord pour le moins éloigné des préoccupations de notre site. Au moins, l'album ne nous trompe-t-il pas sur ses intentions de départ puisque John Coltrane aligne ici huit standards qui sentent bon le scotch whisky au coin du feu par une soirée d'hiver. Un truc pour romantique qui s'assume si vous voulez, et ce en dépit des railleries d'un entourage qui a préféré se retrancher plutôt derrière un infantilisme primaire que d'oser afficher ses sentiments profonds. Outre le choix artistique, la raison d'un tel disque est en réalité multiple. Curieuse démarche en effet pour l'Impulse! dernier né qui se revendiquait pourtant comme le lieu privilégié où le nouveau courant jazz allait trouver refuge. "Ballads", c'est un sérieux coup de rétroviseur vers ce jazz de piano bar où les âmes esseulées espèrent trouver dans l'alcool le seul moyen de s'oublier. Mais, tout paradoxal soit-il, cet album en costume trois pièces d'une rare élégance trouve aussi sa justification auprès d'un Bob Thiele qui demande à Coltrane de ménager ses ardeurs au lancement de son nouveau label, un Coltrane toujours partagé entre rage et beauté et qui se fait un point d'orgue à démontrer qu'il n'a en rien perdu de sa superbe. Plus insolite encore, il n'y a que les petits rats de bibliothèques qui relèveront que le saxophoniste a essuyé, courant 1962, de sérieux problèmes dentaires qui vont le pousser à mettre la pédale douce. Tous ces éléments réunis peuvent ainsi expliquer la naissance de ce "Ballads" un peu mièvre, mais aussi d'autres collaborations en compagnie de Johnny Hartman ou Duke Ellington dont je ne vous parlerai pas ici. Il n'empêche que ce "Ballads" transpire la beauté de la première à la dernière note, les thèmes choisis par Coltrane étant quelques uns des plus mélancoliques du genre ("Say It", "I Wish I Knew", "What's New ?"), de quoi même rivaliser avec la tétanisante splendeur de "Kind of Blue". C'est dire... (vendredi 25 novembre 2005)

note       

ajoutez des tags sur : "Ballads"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Ballads".

ajoutez une note sur : "Ballads"

Note moyenne :        12 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Ballads".

ajoutez un commentaire sur : "Ballads"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Ballads".

Coltranophile › mardi 11 mars 2008 - 11:44  message privé !
Pour ceux qui aiment Coltrane, ce disque est indispensable car il reflète une facette de l'artiste que l'on a tendance à éclipser au profit du saxophoniste de l'engagement fiévreux, etc....Mais il y avait un Coltrane (perceptible même dans la dernière partie de carrière) dont l'engagement restait total dans une approche tendre et presque apaisée. Coltrane, comme l'a dit Ayler, est un interprète hors pair de ballades. Par contre si tu t'attends à quelque chose de proche de "Kind Of Blue", cela n'a pas grand chose à voir. 'A écouter également, son interprétation phénoménale de "In A Sentimental Mood" avec Ellington, toujours sur Impulse).
Note donnée au disque :       
CeluiDuDehors › lundi 10 mars 2008 - 17:38  message privé !
Faudra que je m y essaye aussi, comme necromoon j ai toujours privelegie les albums plus aventureux et j ai du coup jamais pose l oreille sur cet album. Si c est du niveau de Kind of Blue, je veux bien prendre!
necromoonutopia666 › lundi 10 mars 2008 - 16:41  message privé !
Vouant un culte sans limites aux albums "free" de Coltrane depuis quelques années je n'avais, par principe, jamsis penser à acheter ce Ballads. J'ai franchi ce pas aujourd'hui et je ne suis pas déçu. Une sacrée réussite. Parce qu'être john Coltrane, LE saxophoniste par le quel la révolution arriva, (selon mon humble avis) et contenir toute sa verve et sa folie musicale dans le cadre bien défini de standarda, des ballades qui plus est, c'est un tour de force. Une beauté aussi feutrée merite vraiment le détour.
Note donnée au disque :       
Ayler › mardi 9 octobre 2007 - 10:02  message privé !
Est-ce que "Ballads" n'est PAS du Trane (pour reprendre l'expression de nicopojin)... ou est-ce que "Ballads" n'est pas l'album qu'un amateur de musique "sombre et expérimentale" appréciera ? Car la beauté existe aussi de l'autre côté du miroir... dirais-je en paraphrasant le sous-titre d'un forum de Guts. Coltrane n'a pas attendu les années 60 pour être un fantastique interprète de ballades : il suffit d'écouter son premier album en tant que leader pour s'en convaincre. Quant à l'idée selon laquelle "Ballads" serait un album de commande (ainsi que les albums avec Hartman ou Ellington), elle n'est pas confirmée par les biographies réputées sérieuses. Coltrane avait chez Impulse le contrôle artistique de sa production. L'album se voulait une réponse aux critiques que son groupe avec Dolphy avait rencontré, selon lesquelles Coltrane faisait de l'anti-jazz, et autres absurdités de ce genre. Mais réduire Coltrane à sa seule facette de musicien d'avant-garde est à mon sens une erreur : Coltrane n'était pas unidimensionnel.
Note donnée au disque :       
Botherhood › dimanche 21 janvier 2007 - 20:14  message privé !
C'est des ballades, quoi, on va pas en faire un gateau...
Note donnée au disque :