Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAhvak › S/t

Ahvak › S/t

cd | 7 titres

  • 1 Vivisektzia [8:30]
  • 2 Bherta [8:25]
  • 3 Regaim [2:40]
  • 4 Ahvak [16:20]
  • 5 Melet [2:52]
  • 6 Hamef Ahakim [13:32]
  • 7 Pirzool [0:58]

enregistrement

Studio Ginger, Tel Aviv, Israël, 2002-2003

line up

Dave Kerman (batterie, percussions), Udi Koomran (ordinateur), Yehuda Kollon (guitare), Ishay Sommer (basse), Udi Susser (claviers, instruments à vent, chant, baglama, darbouka), Roy Yarkoni (claviers, piano)

chronique

Styles principaux
progressif
Styles personnels
avant prog > post rock in opposition

Ahvak aurait-il la prétention d'être au prog ce que Masada est au jazz ? Après deux longues années d'enregistrements, la nouvelle sensation du prog d'avant-garde sort un premier album tellement parfait qu'il en devient tout simplement déroutant. On parcourt le disqué hébété, ébahi par tant de talent, par un tel foisonnement d'idées qu'irrémédiablement on ne peut pas s'empêcher de se demander si finalement Ahvak n'en fait pas un peu trop. Car on trouve ici absolument tout ce que l'on est en droit d'attendre d'un album étiquetté post rock in opposition. Je dirais même plus ; on dirait que rien n'a été oublié pour prouver qu'il s'agit bien là d'un disque progressif d'avant-garde... Jamais effrayé à l'idée de cumuler les rôles, Dave Kerman s'engage donc ici dans un nouveau projet hors norme, et bien qu'il ne signe aucun des titres de ce recueil, on retrouve bel et bien dans la musique d'Ahvak des traits communs avec son propre univers. Un peu de U Totem, un peu de 5 UU'S aussi, et même une grosse louche de Present (et d'Univers Zero aussi tant qu'à faire), d'autant qu'il en est devenu désormais le batteur officiel. Une ambiance pesante, des temps composés en veux-tu, en voilà. Des filets mélodiques parfaitement dissonants, des couleurs moyen-orientales. Une pluie de notes qui s'emballent à un rythme effréné, jouant plus que de raison avec les répétitions, et une technicité hors du commun qui s'exprime au travers de structures impossibles à jouer sans avoir la partition sous les yeux ; c'est bien de tout cela qu'il s'agit. Et à l'image des Thinking Plague auxquels ils font immanquablement penser, il y a de fortes chances pour que la musique de Ahvak en concert véhicule autant d'émotion qu'une porte de prison... Les partitions sont tellement millimétrées qu'on se demande encore quelle part de spontanéité reste-t-il aux musiciens, quelle part de vie ? Alors oui, c'est très impressionnant, c'est même carrément monstrueux. Mais bien que je sois familier de ce genre de productions, à l'écoute de ce disque, je finis toujours par me poser la même question : Ahvak, où est ton âme ? (samedi 2 juillet 2005)

note       

ajoutez des tags sur : "S/t"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "S/t".

ajoutez une note sur : "S/t"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "S/t".

ajoutez un commentaire sur : "S/t"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "S/t".

Dun23 › jeudi 30 avril 2009 - 19:13  message privé !

Space comme truc, je vais m'y replonger.

bubble › dimanche 3 juillet 2005 - 16:59  message privé !
ben l'album je le trouve sterile , ya pas d'ame . trop lisse d'une maniere generale je n'aime pas du tout les prod d'udi koomran . il a la facheuse tendance a tout steriliser . ca passe plus ou moins avec present mais deja avec 5UU's ca ne le fait plus . la musique semblais quand meme interresszante . je suis allez les voir au triton et j'ai bien fait !! il y avais des humains sur scene !( l'album est composer sur ordi ..) . c'etait exellent mis a par le batteur trop metronomique et sans charme , heureusement kerman au percu mettait un peu de vie dans les rhytme . donc franchement c'est encore un album ou la prod tue la zic . ceci dit ca manquait encore un peu d'emotion et d'originalité mais franchement ca a gomer la mauvaise image que j'avais d'eux .
torquemada › dimanche 3 juillet 2005 - 14:29  message privé !
Ne retourne pas le couteau dans la plaie, j'ai raté Ahvak, Present et Univers Zero.
Note donnée au disque :       
Progmonster › dimanche 3 juillet 2005 - 14:28  message privé !
avatar
les échos, peut-être, mais le concert ? ;o))
Note donnée au disque :       
torquemada › dimanche 3 juillet 2005 - 13:23  message privé !
il est excellent cet album ; quant aux concerts les échos du Triton étaient très bons.
Note donnée au disque :