Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBackworld › Holy fire

Backworld › Holy fire

cd | 11 titres

  • 1 Revolution 12
  • 2 Holy fire
  • 3 The flowers of deceit
  • 4 The angels of ashes
  • 5 Winter flies I
  • 6 Twisted circle
  • 7 The darkness of his smile
  • 8 Winter flies II
  • 9 Come with joy
  • 10 The wisdom of the flesh
  • 11 The wine that flows

enregistrement

Harbingerhouse, New-York, USA, 1996.

line up

Joseph Budenholzer (chant, guitare, clavier, samplers), Greg Shakar (clavier, batterie, clarinette, choeurs), Joan Dalin (violon), Laura Kraber (violon), Laura Rogers (flûte, choeurs), Joe McGintry (clavier additionnel)

chronique

Styles principaux
gothique
folk
Styles personnels
dark folk

'If the devil did not exist, it would be necessary to invent him. If Christ did exist, he would be destroyed again'...cette citation à l'intérieur du livret résume le propos de la philosophie des Américains de Backworld, à savoir de tendance mystique et apocalyptique, mais contraste néanmoins avec la beauté et la profondeur de la musique. En effet, si l'on retrouve les bases communes au genre, à savoir des lignes à la guitare acoustique, elles sont enrichies d'autres instruments qui confèrent aux différentes pièces diverses ambiances, ainsi vaguement orientales sur 'Holy fire', beaucoup plus froides et mélancoliques sur 'Flowers of deceit' ou 'Angels of ashes', voir carrément angoissantes sur 'Winter flies I' ou 'Darkness of his smile'. Si la musique est belle, elle est aussi torturée et désenchantée, baignée d'une cruauté douce qui n'est pas sans rappeler les albums les plus noirs de Sol Invictus et certains travaux de Death in June. Cet aspect est renforcé par un chant sombre et détaché qui pourtant trouve parfaitement sa place au milieu des violons et des guitares. Pour qui connait la carrière de Backworld, mélodiquement le groupe n'a pas encore atteint son plein potentiel; de bons titres se détachent pourtant, notamment l'excellent 'Come with joy', 'The wine that flows' ou 'Holy fire'. Un élément me semble clair au final, Backworld fait partie de ces trop rares groupes capables de porter le dark folk dans ses dimensions les plus intéréssantes, au delà du simple schéma 'bling bling à la guitare sèche, voix monocorde et froide', ce que confirmeront les albums suivants. (samedi 25 juin 2005)

note       

ajoutez des tags sur : "Holy fire"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Holy fire".

ajoutez une note sur : "Holy fire"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Holy fire".

ajoutez un commentaire sur : "Holy fire"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Holy fire".

Balder › lundi 27 juin 2005 - 09:33  message privé !
Un splendide album et mélancolique à souhait. Trés éthéré, trés cotonneux... Un délice!!!
Note donnée au disque :       
taliesin › lundi 27 juin 2005 - 07:47  message privé !
J'adooooore cet album, parangon de l'apofolk.
Note donnée au disque :       
Slugbait › samedi 25 juin 2005 - 21:55  message privé !
décidement , ils sont touchés par la main du jésus. splendide !
Serge › samedi 25 juin 2005 - 20:25  message privé !
Moins évident que le Isles of the blest sorti 2 ans plus tard, mais tout Backworld est là. A posséder dès lors qu'on se considère comme fan de dark folk !
Note donnée au disque :