Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSFrankie Sparo › Welcome Crummy Mystics

Frankie Sparo › Welcome Crummy Mystics

9 titres - 37:04 min

  • 1. Hospitalville
  • 2. Sleds to Moderne
  • 3. Akzidenz Grotesk
  • 4. Back on Speed
  • 5. Bright Angel Park
  • 6. My Sistr
  • 7. Camera
  • 8. City as Might Have Been
  • 9. This Lie

line up

Nadra Moss (piano, keyboard machines, la-la)), Ian Ilavsky (drums on akzidenz), Thierry Amar (contrebass), Jessica Moss (violin,la-la, treated violin on akzidenz), Sophie Trudeau (violin), Roger Tellier (treated guitar on sleds), Jonah Fortune (drums + trompette on hospitaville), Will Eizlini (tablas), Effrin (effectron string on city). Frankie Sparo (sing and guitars, midi, percussion, electric bass,etc...)

chronique

Styles principaux
folk
rock
Styles secondaires
post rock
Styles personnels
post rock

Je suis une canaille, j'ai volé un disque de post-rock à notre ami Proggy… surtout ne lui dites pas ! Revoici donc Frankie "gai luron" Sparo, après un EP ("Arena Hostile") qui a cartonné en France l'année dernière. Bon et bien. Que va-t-il nous proposer de neuf ce cher Frankie ? Bah comme d’habitude : une musique très minimaliste, très intimiste, un post-rock calme et posé, axée sur une sensibilité à fleur de peau. De sa voix grave et posée, Frankie nous dessert des textes plus magnifiques les uns que les autres (on a même droit à une chanson chantée en français !). Pour appuyer cette voix si caractéristique, si triste, notre ami Canadien s’est entouré de musiciens inconnus et néanmoins très talentueux : j’en veux pour preuve les violons magnifiques, ce piano vicieux et langoureux, d’une tristesse à faire pleurer G.W.Bush. Les mélodies de guitare, continuellement en arpège, sont d’une lenteur et d’un pesant hors du commun, résultant de l’incroyable don de composition du Frankie. Pour ne rien gâcher, le son, très organique (avec une production à la Albini), rend merveilleusement hommage à ce disque sensationnel, poétique et assurément triste. Diable, mais comment fait-il pour faire transparaître autant d’émotion dans une musique si simple ? En ce sens, on pourrait comparer le style de notre Frankie à celui d’un Steve Von Till, même qualité d’écriture, de composition, et surtout un charisme monstrueux. N’ayant jamais vu la tête du bonhomme, et rien qu’en entendant son album, je suis déjà émerveillé par la grâce latente qui se dégage de lui. Je l’imagine fragile, doux, poète, et intelligent. Blood and Time meets old Mogwai. (samedi 5 février 2005)

note       

ajoutez des tags sur : "Welcome Crummy Mystics"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Welcome Crummy Mystics".

ajoutez une note sur : "Welcome Crummy Mystics"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Welcome Crummy Mystics".

ajoutez un commentaire sur : "Welcome Crummy Mystics"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Welcome Crummy Mystics".

necromoonutopia666 › samedi 10 mai 2008 - 16:36  message privé !
D'une froideur sans nom, cet album est une perle de désilusion et de larmes contenue. Je ne l'écoute pas souvent mais c'est un sacré bon moment de déprime à chaque fois.
Note donnée au disque :