Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLLotus Eaters › Mind control for infants

Lotus Eaters › Mind control for infants

cd | 6 titres

  • 1 [-] [8:02]
  • 2 [-] [4:56]
  • 3 [-] [14:36]
  • 4 [-] [10:41]
  • 5 [-] [13:17]
  • 6 [-] [8:04]

enregistrement

The House of Low Culture, Boston, USA, novembre 2000 - novembre 2001

line up

Stephen O'malley (guitare, électronique), James Plotkin (basse, électronique), Aaron Turner (guitare, électronique)

chronique

Styles principaux
ambient
indus
Styles personnels
experimental

Non, mais attendez... Je rêve ???!? Moi qui croyais que le label Neurot Recordings était surveillé de très près ici au point qu'aucune publication était sensée nous échapper, je constate qu'en ce mois de novembre 2004 le nom des Lotus Eaters n'apparaît pas dans la liste des artistes signés sur leur catalogue ! Y a pas le feu au lac, je sais : après tout, ce n'est que de la musique ; mon boulot, ce n'est que de l'amour. Et qui dans ce monde, je vous le demande tout de go, a encore besoin à notre époque de l'une de ces deux choses ? N'empêche, quand vous apprendrez que derrière les Lotus Eaters se cachent Aaron Turner, James Plotkin et Stephen O'Malley, vous commencerez peut-être à comprendre, voire même à partager mon angoisse. Qui sont donc ces hommes ? Pour ceux qui ne suivent pas, car il y en a (et je ne parle même pas de ceux qui ont délibérement décidé de snober mes chroniques), James Plotkin, plus connu derrière la figure d'Atomsmasher, constitue, avec Stephen O'Malley, la moitié des controversés Khanate, O'Malley qui a dernièrement pris part à l'aventure Sunn, alors qu'Aaron Turner officie, quant à lui, au sein de Isis et Old Man Gloom. Un fameux pédigrée n'est-il pas ? Tranchons d'emblée dans le vif du sujet ; ici, il ne sera jamais question d'agression métallique envers l'auditeur. Disons que Lotus Eaters se nourrit des passages les plus ambient des projets précités pour les pousser à leur paroxysme. Quitte à rester en famille, je dirais qu'il faudra aller rechercher ce même type d'atmosphère chez Amber Asylum ou les Tribes of Neurot. Mais on le sait, avec ce type d'approche, à moins de s'investir pleinement dans le déroulement de l'expérience, l'auditeur pourrait rapidement avoir le sentiment d'être hors du coup. Cependant, contrairement à une grande quantité de groupes actuels qui misent tout sur leur (in)capacité à improviser, les Lotus Eaters, tout en se permettant des incartades expérimentales gratifiantes, parviennent à demeurer toujours outrageusement harmonique. Intéressant. (jeudi 11 novembre 2004)

note       

ajoutez des tags sur : "Mind control for infants"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Mind control for infants".

ajoutez une note sur : "Mind control for infants"

Note moyenne :        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Mind control for infants".

ajoutez un commentaire sur : "Mind control for infants"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Mind control for infants".

punksportif › jeudi 15 janvier 2009 - 13:25  message privé !

Chiant ce disque (qq rares bon passages). le suivant est carrément naze. Une bonne leçon de moral qui nous prouve eternellement que notoriété et inspiration ne font pas forcément bon ménage...

Note donnée au disque :       
cyberghost › mardi 22 mai 2007 - 17:13  message privé !
Quelques bons passages sauvent ce disque du naufrage... Reste que tout ça est quand même bien inoffensif par rapport à ce qu'on pouvait attendre d'un tel line up... Surtout qu'en matière d'ambient, le Plotkin est loin d'être un manche... Pis les passages post-rockisant-mignons-tout-plein, c'est carrément rédhibitoire
Note donnée au disque :       
merci pour le fusil... › lundi 16 avril 2007 - 23:51  message privé !  merci pour le fusil... est en ligne !
hum , ça ressemble à une certaine trilogie dénommée "loopstation" ,étrange étrange...
juj › dimanche 12 mars 2006 - 10:42  message privé !
tout pareil que la majorité ...
Note donnée au disque :       
vargounet › jeudi 5 janvier 2006 - 20:07  message privé !
Hum,tout juste sympathique et c'est bien dommage vu le line up de folie présent sur cet effort. C'est ce que j'appelle de la poudre aux yeux.
Note donnée au disque :