Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSLes Sculpteurs De Vinyl › Memory & money

Les Sculpteurs De Vinyl › Memory & money

3 titres - 53:07 min

  • 1/ From 1 to 7 : Discorder of Memory
  • False Note
  • House Music
  • Zapping Opinion
  • Credit Dance
  • Broken Clock
  • Broken Time (21:30)
  • 2/ Lablax (2:59)
  • 3/ From 9 to 12 : Foreign Exchange Market
  • The United Nation
  • Washington Post March
  • Defacement of Memory (28:32)

enregistrement

La Friche Belle de Mai, Marseille - Festival MIMI, Arles, France, 13 - 25 juillet 1996

line up

Otomo Yoshihide (platines), Dj Rebel (platines), Dj Sky (platines), Erik M (platines), Matsubara Sachiko (sampler), Catherine Jauniaux (voix), Tom Cora (violoncelle), Tsunoda Tsuguto (platines)

chronique

Styles principaux
ovni inclassable
Styles personnels
avant garde > turntablism

Attendez deux secondes... Pfff, c'est que j'ai l'estomac tout retourné moi à force de m'envoyer des plaques pas possibles. En plus, je me les enchaîne au casque. Autant dire que si je n'en perds pas une miette, j'augmente aussi mes chances de saturer deux fois plus vite que la normale. Cette petite pause n'enlève rien aux qualités de ce projet barge et franchement recommandable. Cette initiative française, soutenue par le Minsitère de la Culture, paraît sur l'excellent label activiste Stupeur & Trompette! en 1997, distribué par Orkhêstra. De la première à la dernière chaîne de ce long maillon associatif, nous croulons sous les garanties d'un travail de qualité. Voulu comme un projet symbolique de l'action de l'AMI (Aide aux Musiques Innovatrices) à la Friche Belle de Mai de Marseille, Les Sculpteurs de Vinyl s'est donné pour objectif de rassembler des artistes chevronnés parmi lesquels Sachiko Matsubara de Ground Zero, Tom Cora de Curlew et Catherine Jauniaux, ex-Aksak Maboul, aux côtés d'un ensemble de dj's triés sur le volet (DJ Rebel, DJ Sky, Erik M), le tout supervisé par Monsieur Otomo Yoshihide ! Oui, pas besoin de vous faire un dessin, c'est extrêmement barré. Vous vous en doutez, Yoshihide va saisir cette occasion en or pour joindre l'utile à l'agréable. A savoir, associer au travail de mémoire inhérent au projet même la passion dévorante du maître de cérémonie pour tout ce qui touche aux platines. Il n'y a pas de volonté affichée de reconstruction, que ce soit à des fins commerciales comme chez 2 Many Dj's, ou plutôt experimental comme chez John Oswald, voire ce que j'ai tenté de commettre avec "Excursus" (eh oui, faut le faire, se citer dans une chronique... Rien n'arrête le Progmonster !). Transmission de connaissance, création d'une nouvelle écriture, naissance éventuelle d'un groupe, voilà quels furent les véritables moteurs de cet incroyable laboratoire. Si tous les buts fixés n'ont pas été atteints, il nous reste toujours ce témoignage exceptionnel. Bon, c'est pas tout ça... Il est temps pour moi de marquer une pause... Je vais m'écouter un petit Britney Spears... (jeudi 11 novembre 2004)

note       

ajoutez des tags sur : "Memory & money"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Memory & money".

ajoutez une note sur : "Memory & money"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Memory & money".

ajoutez un commentaire sur : "Memory & money"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Memory & money".

Wotzenknecht › vendredi 5 décembre 2008 - 01:32  message privé !

Achetu, vaguement écoutu, revendu