Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThird Ear Band › Alchemy

Third Ear Band › Alchemy

  • 1969 - Harvest, TOCP-65786 (1 cd)

8 titres - 50:07 min

  • 1/ Mosaic (6:31)
  • 2/ Ghetto Raga (10:32)
  • 3/ Druid One (3:49)
  • 4/ Stone Circle (3:28)
  • 5/ Egyptain Book of the Dead (8:55)
  • 6/ Area Three (8:33)
  • 7/ Dragon Lines (5:33)
  • 8/ Lark Rise (2:46)

enregistrement

EMI Studios, St Johns Wood, Londres, Angleterre, 1969

line up

Glen Sweeney (tabla, perussions, chimes), Paul Minns (clarinette, flûte à bec), Richard Coff (violon), Mel Davis (violoncelle), Dave Tomlin (violon)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles principaux
ovni inclassable
folk
Styles personnels
psychédélique > avant garde

Quelle oreille prêter au Third Ear Band ? Ce groupe obscur - dans tous les sens du terme, c'est bien pour cela qu'il nous intéresse - qui s'éclipsa aussi vite qu'il apparût, laissant derrière lui trois disques à la forte personnalité et sans équivalent notable... Après un début ouvertement psyché sous le nom de Hydrogen Juke box, le groupe se stabilise dès 1968 autour de deux personnages à l'aura considérable ; le percussioniste Glen Sweeney et le clarinettiste Paul Minns. C'est principalement autour de ces deux forces vives que va s'articuler l'aventure Third Ear Band ; un voyage musical extraverti mais pourtant tout interiorisé, qui s'emploie à brasser toutes les cultures et toutes les époques pour créer un langage unique, une sorte de psyché folk médiéval aux consonnances hindu farouchement contemporaines, pour ne pas dire avant gardistes. Car la précision métronomique avec laquelle Sweeney fait vibrer ses peaux est considérablement plus proche d'un ragga que d'une party aux cigarettes qui font rire. Ce martèlement immuable octroie l'espace nécessaire à l'instrument à vent pour onduler autour de ce battement incessant, hypnotique, comme le cobra le ferait langoureusement autour de son charmeur attitré. Pour crisper d'avantage l'atmosphère, les violonistes et violoncellistes Richard Coff et Mel Davis vont scier leurs cordes jusqu'à ce qu'en jaillisse leur propre sang. Des ondes, comme de profondes lignes de basse qui vous emportent à vous en donner la nausée, au vibratos extatiques. Le Third Ear Band, derrière ses aspects gentillement acoustiques, n'en est pas moins aussi inclassifiable à l'époque que d'autres groupes anglo-saxons tels que AMM, gardant cependant en ligne de mire un aspect mélodieux découlant des madrigaux du Moyen-Âge. Rien de commun cependant avec Gryphon ou Gentle Giant. Plutôt une atmosphère à la Osanna... Parfois. Et qui fera des émules insoupçonnés, et ce jusqu'à nous (Biota, Current 93). En fait, sans le savoir, le Third Ear Band préfigure les mouvements progressifs avant gardistes d'où s'extraieront bientôt Henry Cow ou Univers Zéro. C'est dire si la redécouverte de ce groupe est importante. (jeudi 8 avril 2004)

note       

ajoutez des tags sur : "Alchemy"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Alchemy".

ajoutez une note sur : "Alchemy"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Alchemy".

ajoutez un commentaire sur : "Alchemy"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Alchemy".

kama › vendredi 13 juillet 2007 - 20:45  message privé !
Un des rares groupes avec Beefheart a pouvoir revendiquer l'etiquette "psychédélique".
Note donnée au disque :       
Progmonster › mardi 9 mai 2006 - 00:22  message privé !
avatar
je crois me souvenir que Beat Goes On (BGO) a du ressortir les deux premiers albums du groupe sur un double cd... normalement, ça doit pouvoir se trouver. sinon, il y a toujours les médiathèques de vos régions, hein, les gars...
Note donnée au disque :       
Tango Mago › lundi 8 mai 2006 - 22:55  message privé !
GRRRR, ce groupe me fait saliver ! Dis moi Proggy, j'imagine que c'est encore la grosse galère à trouver ?