Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAh Cama-Sotz › Epitaphe

Ah Cama-Sotz › Epitaphe

détail des votes

Membre Note Date
taliesin      lundi 22 mars 2004 - 07:38
gybe      jeudi 13 juillet 2006 - 17:32

cd | 13 titres

  • 1 Lustt
  • 2 Confession
  • 3 Istayul (live in Leipzig)
  • 4 Le Lieu Maudit
  • 5 Hecate's psy (original long version)
  • 6 Huracan
  • 7 Black mist
  • 8 Exxtrrminate
  • 9 Deo gratias
  • 10 Bewegung faktor M (live in Leipzig)
  • 11 Fear
  • 12 Anthem of war
  • 13 Empire of disease

enregistrement

Enregistré et mixé à Terra Inhibita, Belgique, avril 1995 - octobre 1996

line up

Herman Klapholz (tous instruments), Tina Bauer (voix sur 11)

remarques

Edition box cartonnée 18x18 limité et numérotée à 420 ex. : contient le cd 'Epitaphe' + 1 bonus ep 7" trois titres (réf Hands V007)

chronique

Styles principaux
ambient
indus
Styles personnels
dark-ambient industrielle et rituelle

'Epitaphe', premier album véritable de l'excellent Ah Cama-Sotz marque le style unique du belge Herman Klapholz : une dark-ambient glaciale, sortie tout droit des tréfonds sulfureux de la Terre, un soupçon de rituels oubliés et effrayants, le tout saupoudré de touches indus/electro qui loin de faire tâche accentuent a contrario le côté hypnotique et malsain. C'est d'ailleurs le cas du morceau d'introduction 'Lustt' : boucle hypnotique, rythmique tribale et nappes saturées qui vont crescendo. Sur une base analogue 'Confession' poursuit la transe rituelle qui sert finalement tout le propos d'Epitaphe'. La nouveauté par rapport à 'First Circle Of hell' est une structure électronique plus présente et des sons beaucoup plus variés. Tour à tour tribale (cf plus haut), electro froide genre Klinik ('Hecate's psy' dans une version très longue, 'Exxterrminate') ou plus technoïde ('Deo gratias'), indus ambient glauque ('le Lieu Maudit', 'Huracan'), la recette Ah Cama-Sotz est personnelle, surprenante et addictive. L'édition limitée offre trois titres supplémentaires sur un ep vinyle tout aussi réjouissant, offrant quelques surprises notamment sur le 'symphonique' 'Anthem of war'. Plusieurs écoutes sont nécessaires pour apprécier pleinement 'Epitaphe', mais au final et au risque de me répéter (trop tard...), un point de plus pour la Belgique ! (lundi 22 mars 2004)

note       

ajoutez des tags sur : "Epitaphe"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Epitaphe".

ajoutez une note sur : "Epitaphe"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Epitaphe".

ajoutez un commentaire sur : "Epitaphe"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Epitaphe".

merci pour le fusil... › mercredi 18 avril 2007 - 19:55  message privé !
Epitaphe ou l'apologie du travail.
gybe › jeudi 13 juillet 2006 - 17:32  message privé !
aie aie, Huracan et Black mist... superbes.
Note donnée au disque :