Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCurrent 93 › Seahorse rears to oblivion

Current 93 › Seahorse rears to oblivion

  • 2003 - Pandurtro, Pandurtro 006 (1 cd digipack)

cd | 7 titres

  • 1 Seahorse rears to oblivion
  • 2 version 1
  • 3 Seahorse rears to oblivion
  • 4 version 2
  • 5 Seahorse rears to oblivion
  • 6 version 3
  • 7 Seahorse rears to oblivion (live)

enregistrement

Gary Ramon's studio, juin 1999. Version live enregistrée à New-York, le 6 mars 1999 (Tonic Club)

line up

David Tibet, Michael Cashmore

chronique

Styles principaux
ambient
folk
Styles personnels
ambient biblique mélancolique /dark folk

Pour bien comprendre ce qui va suivre, laissez-moi vous poser une question : vous est-il déjà arrivé d’enregistrer une k7 avec le même titre en boucle ? Ou de laisser votre touche de lecteur cd sur ‘repeat’ pendant une heure ? Je suis personnellement un habitué de la chose. Quel rapport avec la chronique ? ‘Seahorse rears to oblivion’ ne contient en fait que quatre versions du titre éponyme. Explication : suite à la saisie d’une version live pirate de cette chanson enregistrée à New-York en mars 1999, le groupe a décidé de la sortir lui-même. Ne trouvant nul album où l’inclure, il l’a sortie finalement seule, accompagnée de trois versions. Ce qui contient les ingrédients de l’arnaque complète (le tout étant vendu au prix d’un album) se mue avec ‘Seahorse rears to oblivion’ en une demi-heure de pure extase mélancolique qui se répète sans cesse pour le plus grand bonheur de l’auditeur. Quelques accords qui feraient pleurer les pierres et la voix poignante, quasi biblique de David Tibet qui nous livre l’une de ses visions sur le sens de l’univers, le plan de Dieu, le vieil antagonisme avec Satan, dans la plus pure tradition de Lautréamont. La deuxième version ne varie guère, exception faite de quelques nappes de claviers en arrière-fond. Même chose pour la troisième, avec cette fois quelques nappes de violon en plus qui font de l’album un véritable crescendo dans la tristesse (était-ce bien raisonnable ?). Ajoutons à cela un packaging magnifique et je ne serais pas loin de dire que ce cd constitue une pièce essentielle de la discographie de Current 93. Le pire est qu’il m’arrive volontiers de remettre l’album au début dès la fin de la quatrième version (celle en concert)…exercice déconseillé aux dépressifs. (mercredi 17 septembre 2003)

note       

ajoutez des tags sur : "Seahorse rears to oblivion"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Seahorse rears to oblivion".

ajoutez une note sur : "Seahorse rears to oblivion"

Note moyenne :        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Seahorse rears to oblivion".

ajoutez un commentaire sur : "Seahorse rears to oblivion"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Seahorse rears to oblivion".

Deadinside › lundi 24 novembre 2008 - 22:34  message privé !

http://www.youtube.com/watch?v=kayPkAevtjc puis http://www.youtube.com/watch?v=1U8DVLo-P6g

Note donnée au disque :       
Motaburn › dimanche 21 septembre 2003 - 14:44  message privé !
excellent, mais j'ai vraiment du mal à apprécier la piste 4
Note donnée au disque :       
Arch-Vile › dimanche 21 septembre 2003 - 14:11  message privé !
Fan absolu de Current j'ai acheté ça et je ne suis vraiment pas déçu. Ca s'écoute comme une déclinaison, plus on progresse, et plus les versions sont difficiles et torturées. Il y a un seul titre sur ce disque, et c'est un titre en 4 parties.
Note donnée au disque :       
taliesin › jeudi 18 septembre 2003 - 08:04  message privé !
Je ne suis pas aussi acharné que Twilight en ce qui concerne ce ep ^_^ Mais c'est vrai, ce titre est beau à pleurer...
Note donnée au disque :