Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMephisto Walz › Crocosmia

Mephisto Walz › Crocosmia

cd | 14 titres

  • 1 Aboriginee requiem
  • 2 Spoken word
  • 3 Eternal deep
  • 4 Trible conflicts
  • 5 Porcelain gods
  • 6 Oh fallen angel
  • 7 Painted black
  • 8 Nicole
  • 9 Der Sack
  • 10 Dear familiar phantoms
  • 11 Hunter trail
  • 12 Tangia
  • 13 Staccotto
  • 14 Aboriginee requiem (twilight version)

enregistrement

B.Orange studios, Düsseldrof, Allemagne; Film Completion services, Holywood, USA; John Deaver Studios, Burbank, USA, entre 1986 et 1992

line up

Bari-Bari (guitares, synthés, batterie, basse, cello, chant), Jorque (chant, percussions), Johann (basse, percussions), Arndt (batterie), William Faith (basse, cello), Stevyn (batterie, percussions), Christianna (chant),

chronique

Styles principaux
gothique
Styles secondaires
death rock

Sans que l’on puisse parler de groupe maudit, force est de reconnaître que Mephisto Walz n’a pas eu de chance : après près de 18 ans de carrière, de constants changements de personnel et une distribution moyenne ont fait d’eux d’éternels oubliés derrière Christian death, et plus tard Faith and the Muse (William Faith ayant d'ailleurs joué chez eux), condamnés au statut de formation culte. Ce n’est pourtant pas faute d’atouts. Né dans le sillage de Christian death et représentant de la vague death rock typique de Los Angeles, Mephisto Walz privilégie les atmosphères lourdes et les mélodies efficaces à coups de rythmique martelante, guitares sombres et grinçantes. Son histoire débute en Allemagne sous l'impulsion du multi-instrumentiste Bari-Bari qui recrute un chanteur, un bassiste et un batteur. Suite à son retour aux USA, sans le reste du groupe, il engagera alors une chanteuse et de nouveaux musiciens.Véritable rétrospective des années 1985-1991, ‘Crocosmia’ inclut donc les premiers enregistrements du groupe et témoigne de l’évolution de leur son, du rituel glauque et martial de 'Aboriginee requiem' aux atmosphères hantées de 'Hunter's trail'; du timbre désespéré de Jorgue à celui de Christianna; tout un chemin entre guitares hurlantes, basses organiques et percussions lourdes... Les compositions sont soignées, les mélodies efficaces et prenantes. Bref un album indispensable d’un groupe qui mériterait une plus large reconnaissance. (mardi 8 avril 2003)

note       

ajoutez des tags sur : "Crocosmia"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Crocosmia".

ajoutez une note sur : "Crocosmia"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Crocosmia".

ajoutez un commentaire sur : "Crocosmia"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Crocosmia".

Dorian Grey › mercredi 23 mars 2011 - 01:45  message privé !

Album magnifique qui dégage une atmosphère vraiment pesante et étouffante. Une de mes référence en terme de deathrock.

Note donnée au disque :       
cyprine › vendredi 4 juillet 2008 - 11:06  message privé !
Vraiment bon, je confirme.
Note donnée au disque :       
Slugbait › vendredi 29 juillet 2005 - 12:36  message privé !
je découvre en ce moment meme... et ça a l'air tres bien ! ... a approfondir...