Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNirvana (USA) › MTV Unplugged in New York

Nirvana (USA) › MTV Unplugged in New York

  • 1994 - Geffen, GED 24727 (1 cd)

cd | 14 titres

  • 1 About a girl
  • 2 Come as you are
  • 3 Jesus doesn't want me for a sunbeam
  • 4 The man who sold the world
  • 5 Pennyroyal tea
  • 6 Dumb
  • 7 Polly
  • 8 On a plain
  • 9 Something in the way
  • 10 Plateau
  • 11 Oh me
  • 12 Lake of fire
  • 13 All apologies
  • 14 Where did you sleep last night

enregistrement

Enregistré live aux Sony Studios à New York le 18 novembre 1993 à l'occasion de l'émission d'MTV "Unplugged"

line up

Kurt Cobain (chant, guitare), Pat Smear (guitare), Krist Novoselic (basse, accordéon sur le titre 3), Dave Grohl (batterie, chant, basse sur le titre 3), Lori Goldston (violoncelle), Curt Kirkwood (guitare sur les titres 10, 11 et 12), Cris Kirkwood (guitare sur les titres 10 et 11, basse sur le titre 12, chant)

chronique

Styles principaux
rock
Styles secondaires
grunge
Styles personnels
acoustique

Le 6 avril 1994, Kurt Cobain, chanteur-guitarsite de Nirvana faut-il le rappeler, se suicide. Le groupe cesse donc toute activité à partir de là. Cependant, quelques mois avant cet événement, à la fin de l'année 1993, le quatuor (Pat Smear avait été engagé officiellement en tant que second guitariste quelques semaines plus tôt) avait participé à une soirée organisée par la chaine de télévision MTV où le groupe avait effectué un concert acoustique. C'est l'enregistrement de ce concert qui nous est proposé ici. Il est à noter que ce CD est sorti le... 1er novembre 1994, soit le jour de la fête des morts ! Sur ce live, seuls quelques tubes du groupe sont interprétés, en effet, la play-list est plus axée sur les morceaux les plus softs de leur répertoire, donc pas de "Smells like teen spirit" ou de "Rape me" ! De plus, prsè de la moitié des morceaux interprétés sont des reprises, et il faut bien admettre qu'il s'agit de la partie la plus intéressante du CD, parce que, à part les titres des Meat Puppets dont les membres sont présents sur cet enregistrement, les autres reprises sont d'un haut niveau. Leurs interprétations sont excellentes, notamment sur celle de David Bowie, "The man who sold the world" ou encore sur l'excellent final "Where did you sleep last night". A côté de cela, les morceaux de Nirvana sont inégaux. Les titres originellement acoustiques sont bon comme "Polly", "Dumb" ou "All apologies", mais en ce qui concerne ceux qui étaient électriques, c'est plutôt massacré surtout sur le pourtant génial "Pennyroyal tea". Au final, on se retrouve avec un album plaisant, mais inégal et manquant un peu de pêche (acoustique ne veut pas forcément dire mou du genou...) ! (dimanche 10 novembre 2002)

note       

ajoutez des tags sur : "MTV Unplugged in New York"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "MTV Unplugged in New York".

ajoutez une note sur : "MTV Unplugged in New York"

Note moyenne :        49 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "MTV Unplugged in New York".

ajoutez un commentaire sur : "MTV Unplugged in New York"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "MTV Unplugged in New York".

Ramon › mercredi 7 août 2013 - 20:03  message privé !

Une prestation sacrément intense qui nous a permis de découvrir les Meat Puppets, groupe obscur capable de pondre Plateau et surtout Lake of Fire.

Note donnée au disque :       
Jean Rhume › samedi 22 septembre 2012 - 22:16  message privé !

Ben justement 5 reprises, ça veut peut-être dire que les morceaux de Nirvana ne passent pas si bien que ça en acoustique. Le cliché, c'est qu'une bonne chanson noisy est supposée aussi bonne quand elle est jouée en acoustique coolos or ici, on entrevoit plutôt les limites du soi-disant "génial" songwriting de Kurt Cobain. Kurt Cobain était bourré de tics (les phrases répétées sur le même mode en guise de refrains), son écriture n'est pas aussi géniale que ça sans l'énergie, qui avouons-le, fait 60% du boulot dans les autres albums. Combien de morcifs sont basés sur les mêmes structures, les mêmes développements... Après, je peux comprendre que cet album soit une référence pour les gens que ça a touchés, moi bof. Ca trainasse et comme le dit la chro, acoustique ne veut pas dire mou.
On dirait leur Tchao Pantin (Dave Grohl tricote vaguement des balais), comme si on savait qu'il allait mourir et qu'il fallait prouver que derrière le bruit, un coeur battait.

Note donnée au disque :       
blub › samedi 22 septembre 2012 - 21:49  message privé !

Culte ne veut pas dire génial! mais bon, rien que les 5 reprises butes grave... toute façon c'qui est cool avec les albums qu'on a usé jusqu'a la moelle à l'époque trés difficile de la pré-adolescence, c'est qu'même si on les réécoute (et regarde ici en l'occurence) qu'une fois tout les 4 ans, ça fait toujours son p'tit effet! puis cette voix! rhaaah!

Note donnée au disque :       
Jean Rhume › samedi 22 septembre 2012 - 18:42  message privé !

Ennui profond.

Note donnée au disque :       
zugal21 › samedi 22 septembre 2012 - 18:36  message privé !

mouais... Tiens c'est bizarre, j'ai jamais envie de l'écouter, depuis au moins 12 ans

Note donnée au disque :