Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSmashing Pumpkins › Mellon collie and the infinite sadness

Smashing Pumpkins › Mellon collie and the infinite sadness

cd1 | 15 titres | 00:00 min | dawn to dusk

  • 1 Mellon Collie and The Infinite Sadness
  • 2 Tonight
  • 3 Tonight
  • 4 Jellybelly
  • 5 Zero
  • 6 Here Is No Why
  • 7 Bullet With Butterfly Wings
  • 8 To Forgive
  • 9 Fuck You (an ode to no one)
  • 10 Love
  • 11 Cupid de Locke
  • 12 Galapogos
  • 13 Muzzle
  • 14 Porcelina of The Vast Oceans
  • 15 Take Me Down

cd1 | 14 titres | 00:00 min | twilight to starlight

  • 1 Where Boys Fear To Tread
  • 2 Bodies
  • 3 Thirty-three
  • 4 In the Arms of Sleep
  • 5 1979
  • 6 Tales of a Scorched Earth
  • 7 Thru The Eyes of Ruby
  • 8 Stumbleine
  • 9 X.Y.U.
  • 10 We Only Come Out at Night
  • 11 Beautiful
  • 12 Lily (My One and Only)
  • 13 By Starlight
  • 14 Farewell and Goodnight

enregistrement

Pumpkinland, sadlands studios, Bugg studios, Chicago recording company, The Village recorder, de mars à août 1995.

line up

Billy Corgan (guitare, piano, chant), D'Arcy (basse), James Iha (guitare), Jimmy Chamberlin (batterie)

chronique

Styles principaux
rock
pop

Les Smashing Pumpkins étaient attendus au tournant depuis le succès de "Siamese dream" en 1993. Leur nouvel album se devait donc d'être à la hauteur... Première surprise : "Mellon collie and the infinite sadness" est en réalité un double album et offre pas moins de 28 titres pour plus de 2 heures de musique ! Tout démarre par une superbe introduction d'un peu plus de 2 minutes au piano qui s'enchaine au célèbre "Tonight tonight" qui fit des ravages sur les ondes. Sur ce magnifique double album, le groupe explose son propre style, tente et réussi tout ce qu'il entreprend, créant des ambiances léchées, multipliant les effets sur les percussions, et tant sur les titres rageurs où les guitares se déchainent ("Zero", "Bullet with butterfly wings", "bodies") que sur les plus calmes et délicats ("Thru the eyes of ruby", sans doute mon morceau préféré de l'album, "We only come out at night", "By starlight", "Farewell and goodnight") il fait mouche à chaque fois. La voix nasillarde de Billy Corgan fait des miracles et donne à l'ensemble un goût exquis. Ce disque possède une très longue durée de vie, et si je ne lui mets pas la note maximale c'est uniquement en raison de quelques petites faiblesses sur la seconde moitité du premier disque. Mais peut-on vraiment reprocher quelque chose au groupe quand on voit le travail réalisé ici. J'ai donc pour ma part une préférence pour le second disque, plus raffiné, dont tous les morceaux sont vraiment excellents. L'album se termine comme il avait commencé, 2 heures plus tôt, sur un petit air de piano : la boucle est bouclée et le chef d'oeuvre du groupe est ici. Chapeau bas. (vendredi 13 septembre 2002)

note       

ajoutez des tags sur : "Mellon collie and the infinite sadness"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Mellon collie and the infinite sadness".

ajoutez une note sur : "Mellon collie and the infinite sadness"

Note moyenne :        41 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Mellon collie and the infinite sadness".

ajoutez un commentaire sur : "Mellon collie and the infinite sadness"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Mellon collie and the infinite sadness".

Aladdin_Sane › jeudi 11 juillet 2013 - 09:59  message privé !

Tiens, j' en remet une couche (de citrouilles écrasées). "The aeroplane flies high", coffret de singles de la période "Mellon Collie" va être réédité à la fin du mois avec des morceaux supplémentaires et un DVD Live d'un concert de 97.

Note donnée au disque :       
Raven › samedi 18 mai 2013 - 23:51  message privé !
avatar

rien à voir avec la pop, plutôt avec une certaine idée de l'alternatif, ici dans son versant le plus gnagnagna-maniéré (sans parler de la face de pine plus irritante que vincent lagaf qui leur sert de vocaliste)

Aladdin_Sane › samedi 18 mai 2013 - 21:41  message privé !

Dehors les grindeux ! Allez écoutez votre noise dans votre coin et laissez les popeux tranquilles...

Note donnée au disque :       
Seijitsu › samedi 18 mai 2013 - 20:14  message privé !

C'est clair que les morceaux les plus calmes ne valent pas tripette pour la plupart. Par contre, les titres les plus rock, c'est autre chose...

Note donnée au disque :       
Raven › samedi 18 mai 2013 - 20:08  message privé !
avatar

summum de cuculapralinerie, aussi (surtout)