Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHenry Cow › Unrest

Henry Cow › Unrest

cd | 11 titres | 51:06 min

  • 1 Bittern Storm over Ulm [02:17]
  • 2 Half Asleep
  • 3 Half Awake [08:01]
  • 4 Ruins [12:11]
  • 5 Solemn Music [01:11]
  • 6 Linguaphonie [05:32]
  • 7 Upon Entering the Hotel Adlon [03:06]
  • 8 Arcades [01:57]
  • 9 Deluge [05:29]
  • 10 The Glove [06:31]
  • 11 Torchfire [04:51]

enregistrement

Manor Studios, Angleterre, février - mars 1974

line up

Lindsay Cooper (basson, hautbois, flûte à bec, voix), Chris Cutler (batterie), Fred Frith (guitare, violon, xylophone, piano), John Greaves (basse, piano, voix), Tim Hoddgkinson (orgue, saxophone alto, clarinette, piano)

remarques

Il existe deux éditions ; la première avec une dynamique anormalement faible, et la seconde qui restaure le disque à un niveau sonore respectable. C'est hélas la première version qui est l'objet de la présente chronique.

chronique

Styles principaux
jazz
progressif
Styles secondaires
rock in opposition
Styles personnels
rock in opposition

L'hésitation qui flottait encore dans les airs pour "Leg End" a disparue. Plus de pudeur ici ; Henry Cow se lâche complètement et nous livre son album le plus noir. Mis à part la présence des instruments à vents joués par Hodginkson et Lindsay Cooper (hautbois et basson, qui a pour effet d'accentuer le parallélisme de leur démarche à celle de Ian Underwood au sein des Mothers), plus rien ne rappelle le style de Soft Machine. Même Fred Frith s'essaye au xylophone sur sa composition la plus complexe, "Ruins", comme pour corroborer cette approche en définitive Zappaesque. Mais si la structure des morceaux, d'une ingéniosité redoutable, rivalise sans peine avec celle du maître guitariste, aucun des titres n'ont ce caractère enjoué qui rendait l'œuvre de Zappa si paradoxale. Ni faciles, ni agréables, les ambiances sont hyper travaillées, résultant d'improvisations brutes en studio ("The Glove" et "Torchfire"), ou collées, réédités et remontées à leur convenance, pleines de bruits, de couacs et d'interférences (de "Linguaphonie" à "Deluge"). En réalité, seuls les quatres premiers titres sont de réelles compositions, même si là encore, avec un tel enchevêtrement de thèmes, on a du mal à repérer les balises. Cette balance entre compositions et pure improvisation , King Crimson l'avait lui aussi essayé sur le mal aimé "Starless and Bible Black", mais Henry Cow ne pratique pas la musique avec la même violence et la même intensité, et ce même si Fred Frith se montre ici, d'un point de vue guitaristique, très en verve. "Unrest" est vraiment à prendre au premier sens du terme ; inquiétude, troubles, agitation. Un album parfait en tant que bande son de votre plus mauvais cauchemar. Difficile d'accès de prime abord, il deviendra pourtant vite un de vos plus incontournables albums de chevet une fois que vous aurez été envoûté à votre tour par cette lumière blafarde qui en émane, au bout de nombreuses écoutes répétées et studieuses . Il est cependant à déplorer l'exécrable dynamique de l'édition East Side Digital, une des plus mauvaises à ma connaissance, au point de gâcher considérablement le plaisir d'écoute, cruciale pourtant pour un album aussi introverti que celui-ci, mais corrigée depuis par la version Recommended (tronquant toutefois au passage la pochette originale). (jeudi 25 juillet 2002)

note       

ajoutez des tags sur : "Unrest"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Unrest".

ajoutez une note sur : "Unrest"

Note moyenne :        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Unrest".

ajoutez un commentaire sur : "Unrest"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Unrest".

boumbastik › dimanche 31 mars 2013 - 23:05  message privé !

Les 2 font la paire.

Botherhood › mardi 14 novembre 2006 - 22:21  message privé !
Magnifique !
Note donnée au disque :       
gregdu62 › mercredi 5 juillet 2006 - 18:14  message privé !
"the glove " est époustouflant !
Note donnée au disque :       
bubble › jeudi 22 juin 2006 - 11:35  message privé !
ah oui c'etait pas pour tango mago ma remarque mais pour l'autre pignouf là .. ;-)
bubble › jeudi 22 juin 2006 - 11:29  message privé !

...