Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeath › The sound of perseverance

Death › The sound of perseverance

9 titres - 56:07 min

  • 1/ Scavenger of human sorrow (6:53)
  • 2/ Bite the pain (4:29)
  • 3/ Spirit crusher (6:44)
  • 4/ Story to tell (6:34)
  • 5/ Flesh and the power it holds (8:25)
  • 6/ Voice of the soul (3:42)
  • 7/ To forgive is to suffer (5:55)
  • 8/ A moment of clarity (7:22)
  • 9/ Painkiller (6:03)

enregistrement

Produit par Jim Morris.

line up

Richard Christy (batterie), Chuck Schuldiner (chant, guitare), Shannon Hamm (guitare), Scott Clendenin (basse)

chronique

Styles
heavy metal
metal extrême
death metal
Styles personnels
metal mélodique

Que ce disque est difficile à chroniquer ! Et ce, pour des raisons on ne peut plus compréhensibles : critiquer un disque lorsqu'il s'agit du dernier de la vie de son auteur n'est pas des plus aisés... Surtout lorsque l'on est malheureusement forcé de dire qu'il est moins bon que son prédécesseur... Car en effet, ce "The sound of perseverance" est bon, voire même très bon, mais il n'atteint pas la perfection de certains de ses grands frères ("Symbolic" en tête). Chuck a voulu faire plus complexe encore, et je pense bien qu'il a atteint la limite du style : les titres possèdent des structures hallucinantes de diversité, des breaks innombrables, des solos ébouriffants, bref un cd fait pour durer. Le problème, c'est qu'il faut également une bonne dizaine d'écoutes pour pouvoir commencer à prétendre connaître l'album. Il y a des riffs dans tous les sens, les rythmes sont tout sauf binaires, la voix est quasiment black, les titres sont longs... Mais voilà, il manque l'accroche, celle qui caractérisait "Symbolic" ou "Human", celle qui faisait que vous vous souveniez détail par détail de chaque titre. Ici, il y en a presque trop ! Bon, arrêtons de descendre cet album, car il faut bien dire qu'il reste fichtrement bon. Juste que l'on aurait tellement aimé que, en tant qu'album ultime, il casse totalement la baraque... Ce "The sound of perseverance" contient tout de même des titres d'anthologies tels "spirit crusher", "Flesh and the power it holds", et surtout l'excellent "Voice of the soul" assurément LE meilleur titre de Chuck, tous albums confondus. Une formidable pièce où seules les guitares prennent place, où l'acoustique et l'électrique se marient à la perfection durant 4 minutes pour vous donner simplement une merveille de mélodie et d'inspiration... Je passerai sous silence la reprise de Judas Priest "Painkiller" dont la voix m'horripile. Bref, un disque magnifique une fois encore, mais qui ne surpasse pas ses prédécesseurs. Reste tout de même un bien bel épitaphe pour ce génie qu'était Chuck Schuldiner... R.I.P Chuck...

note       Publiée le samedi 20 juillet 2002

partagez 'The sound of perseverance' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The sound of perseverance"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The sound of perseverance".

ajoutez une note sur : "The sound of perseverance"

Note moyenne :        60 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The sound of perseverance".

ajoutez un commentaire sur : "The sound of perseverance"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The sound of perseverance".

Dead26 › lundi 8 août 2016 - 14:22  message privé !

Pour moi il n’en existera toujours qu’une c’est la vieille école, mais avec pas mal de sons différents et de subtilités il est vrai, le death metal originel à l’américaine, l’école suédoise et tous les trucs européens (bastard influentia) mais pas mauvais pour autant. Il reste quoi maintenant ?! Pfff vieux blasé que je suis.

Note donnée au disque :       
CeluiDuDehors › lundi 8 août 2016 - 14:14  message privé !

Un peu trop longuet celui la mais c'est du haut niveau y'a pas a dire!

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › lundi 8 août 2016 - 02:19  message privé !

mais il faut reconnaitre qu'il y a plusieurs "ecoles" death, des le debut. Entre celui qui citera Death, Morbid angel, Suffocation, Autopsy, Nile ou Bolt thrower, j'aurai toujours autant de respect mais ca traduira bien ses attentes dans le genre.

Note donnée au disque :       
Dead26 › lundi 8 août 2016 - 00:38  message privé !

Putain j’avais presque oublié l’existence de cet album, de loin celui que j’écoute le moins. C’est vrai que l’approche est un peu différente des autres groupes sus-cités quoique... pas si éloignée vu l’évolution saisissante de Death, du premier chef d’œuvre de 87 jusqu’à cet album. En tous cas je garde un immense respect pour l’œuvre de Chuck et tout ce qu’il a accompli, respect !

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › lundi 8 août 2016 - 00:24  message privé !

Pour rebondir sur le topic death metal - les gouts et les couleurs; ca par exemple ne s'adresse pas a la meme faune qu'Autopsy ou Obituary. Du Metal pour proggeux - plus que melodique, en fait. Je suis toujours un grand fan de The sound of perseverance et de sa citation de Nietzsche; meme des erreurs de jeunesse bizarres pour un dernier album.

Note donnée au disque :