Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFlowers In Flames › Everything and nothing

Flowers In Flames › Everything and nothing

digital ep | 4 titres

  • 1 Chameleon
  • 2 Daylight
  • 3 Without pity
  • 4 White chapel

line up

Cynthia Dimitroff (chant), David Chavez (chant, guitare), Jeff Dubois (basse, clavier), Jeff Pell (batterie)

remarques

http://www.zorchfactoryrecords.com/official-releases/item/170-flowers-in-flames-everything-and-nothing-ep.html

chronique

Les albums digitaux, ce n'est franchement pas ma tasse de thé et d'habitude je refuse de les chroniquer mais je ne vais pas vous pondre un dossier sur la question car tel n'est pas mon propos. Disons qu'il y a des groupes que j'apprécie suffisamment pour faire une exception comme Flowers in Flames dont j'avais aimé le premier opus et qui nous proposent ici un EP de bonne facture. 'Chameleon' débute sur des accords évoquant 'Dark entries' de Bauhaus joués par les Chameleons mais, et c'est là, une des qualités du combo, dès l'entrée en matière du chant féminin, on oublie toute idée de référence ou de comparaison. Bien sûr, il y a des influences deathrock mais les musiciens ont leur manière à eux de les faire sonner et mélodiquement, c'est très efficace. 'Daylight' confirme d'ailleurs cette volonté de diversité en glissant vers quelque chose de plus tranquille, une espèce de dualité entre des guitares deathrock en arrière-fond et une forme de pop psychédélique au premier plan, quelque chose comme une version moderne du Jefferson Airplane. Le timbre de Cynthia Dimitroff s'adapte justement très bien à ce genre d'ambiance. Le troisième titre renoue avec quelque chose de plus torturé mais sans jamais céder totalement à la noirceur écorchée typique du deathrock, les Flowers in Flames parviennent à y injecter quelques touches shoegaze de bon aloi qui débouchent sur un équilibre musical plutôt jouissif. 'White chapel' conclut en s'engouffrant dans une voie plus post punk tout en gardant cette impression planante présente depuis le début du EP. On identifie aisément les influences mais il faut reconnaitre que le groupe a une manière unique et très personnelle de les assembler pour créer quelque chose d'unique. J'espère que ces quatre morceaux sont les éclaireurs d'un nouvel album parce que si tel est le cas, nous allons être gâtés. (lundi 25 mars 2013)

note       

ajoutez des tags sur : "Everything and nothing"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Everything and nothing".

ajoutez une note sur : "Everything and nothing"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Everything and nothing".

ajoutez un commentaire sur : "Everything and nothing"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Everything and nothing".