Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGorefest › False

Gorefest › False

9 titres - 46:03 min

  • 1/ The glorious dead
  • 2/ State of mind
  • 3/ Reality
  • when you die
  • 4/ Get a life
  • 5/ False
  • 6/ Second face
  • 7/ Infamous existence
  • 8/ From ignorance to oblivion
  • 9/ The mass insanity

enregistrement

Non Koningd studio, Pays-bas, juillet 1992, par Colin Richardson.

line up

Jan-Chris De Koyer (basse, chant), Frank Haarthoorn (guitare), Boudewynb Bonebakker (guitare), Ed Warby (batterie)

chronique

Styles principaux
metal extrême
Styles personnels
death metal

Ah le début des années 90, quel bonheur furent ces années pour l'amateur de death metal ! Bien des formations y connurent le succès avec ce style pourtant sévèrement critiqué : Carcass, Napalm Death, Entombed, Cannibal Corpse... et Gorefest ! En effet, cette formation fut elle aussi l'un des pionniers du death, de par son origine géographique (la hollande) et surtout par les perles qu'elle sut sortir. Ce "False" restant certainement son chef-d'oeuvre ! Alors que la majorité des formations tentaient de faire le maximum de bruit possible (qui a dit Cannibal Corpse ?), Gorefest avait déjà compris qu'il fallait d'abord s'atteler à écrire des chansons. Des chansons accrocheuses, construites, mélodiques, tout en conservant la violence extrême du death brutal. Et c'est sur ce "False" que le groupe atteint son apogée de créativité ! Excepté le très chiant "State of mind", tout les titres sont de véritables hits, tantôt mélodiques et heavy, tantôt rapides comme l'éclair et violent comme jamais. en attestent les formidables "The glorious dead" (certainement un des plus gros hymnes death des 90's), "Reality-when you die" (au départ très heavy et au final complètement apocalyptique), "Get a life" (très heavy dans sa rythmique), "Infamous existence" (très inquiètant et... explosif !). Notons également la grande maîtrise technique, ainsi que le chant ultra agressif de Jan-Chris. Un chan ultra guttural, tout en restant hurlé, qui n'a jusque là jamais été égalé. Outre le son, très clair et puissant, et la qualité des compostions, vous devez posséder cet album également par son statut culte. Un album qui fit parler de lui et qui continue toujours... Dommage que le groupe ait splitté... (mercredi 8 mai 2002)

note       

ajoutez des tags sur : "False"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "False".

ajoutez une note sur : "False"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "False".

ajoutez un commentaire sur : "False"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "False".

Møjo › dimanche 22 mai 2011 - 12:37  message privé !

Repassé ce dimanche matin au réveil, en slip avec des crakers et du frometon : l'eucharistie, rien de tel.

Note donnée au disque :       
noar › lundi 2 janvier 2006 - 19:49  message privé !
Me le suis remis samedi soir en route pour le réveillon. quelle profondeur, bcp de feeling, excellent sens du ryhtme! Bombastic...
Note donnée au disque :       
noar › mardi 17 août 2004 - 14:52  message privé !
C'est vrai que cet album démarre sur les chapeaux de roues avec l'ultra puissant et accrocheur "the glorious dead". Tout y est: brutalité, rapidité, break, mélodies accrocheuses de guitares, solos tonitruants... Le reste oscille entre death dans la plus grande classe de la période, et morceaux un peu plus personnels plus portés sur les ambiances comme second face et from ignorance to oblivion. Ce qui frappe sur ce disque c'est d'abord le son particulièrement profond et grave (même pour du death) avec un grain de guitares très marqué. Et bien sûr la voix de De Koyer particulèrement profonde et vindicative. Les influences sont parfois heavy, le groupe n'hésite pas à ralentir le tempo et à apesantir les climats; on pense parfois à des groupes comme bolt thrower voir death (periode human) pour certines rythmiques mais ca n'ira pas plus loin. L'évolution est légère par rapport à Mindloss qui lui faisait penser légèrement à carcass et à Asphyx pour ce côté pesant et doom; assez paradoxal! Enfin, un album qui vaut le coup, particulièrement pour les nostalgiques du death du début des 90'.
Note donnée au disque :       
pokemonslaughter › lundi 20 octobre 2003 - 09:48  message privé !
avatar
wow "False" au réveil, quel bonheur ! The glorious dead est vraiment un morceau bon à se jeter contre les murs ! quelle perle ce morceau ! Assurément l'un des 10 meilleurs skeuds de death de la décennie passée.
Le_Vieux_Con › mercredi 8 mai 2002 - 15:49  message privé !
vi vi :)