Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDead Artist Syndrome › Devils, angels and saints

Dead Artist Syndrome › Devils, angels and saints

cd | 13 titres

  • 1 Hello
  • 2 Redemption
  • 3 Fall apart
  • 4 With you
  • 5 Angeline
  • 6 California dreaming
  • 7 Alone
  • 8 Obsexed
  • 9 Beautiful world
  • 10 If the stars should fall
  • 11 Take my hand
  • 12 Devils
  • 13 angels and saints

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Neverland, USA, décembre 1991-janvier 1992

line up

Brian Healy, Michael Sauerbrey, Billy Wilde, Derald Daugherty, Sean Doty, Steven Hindalong, Michael Roe

remarques

Ce disque est en réalité sorti sous le nom de 'D.A.S./Brian Healy'

chronique

Styles principaux
gothique
Styles secondaires
gothic rock

Après un premier album en 1990, Brian Healy, pionnier du rock gothique chrétien, revient deux ans plus tard sous le nom de D.A.S. avec sous le bras une seconde galette s'inscrivant dans la même philosophie (à se demander d'ailleurs pourquoi la sortir sous une autre identité) principalement inspirée par une version soft des Sisters of Mercy seconde époque, exception faite de 'Obsexed' plutôt orienté new wave rock. Deux pièces se détachent à mon goût: la reprise du 'California Dreaming' des The Mamas & The Papas, une chanson que j'ai toujours adoré de par sa mélancolie, me demandant quand viendrait le jour où elle serait reprise par une formation goth. Si elle manque du tonus de l'original, elle dégage une certaine froideur agréable. Deuxièmement, le titre éponyme, pas forcément très original car débutant comme une version ralentie de 'Marian' avant de se personnaliser et d'exprimer tout son spleen. En dehors de ces deux pièces, nous trouvons de l'agréable comme 'Hello', 'Take my hand' mais globalement, le disque manque de relief. La voix grave de Brian Healy manque de charisme, la production d'énergie, la composition reste très lambda ('Angeline', 'Beautiful world') et l'ensemble finit par sonner bien uniforme, sans compter que les morceaux ne sont pas forcément rapides et mériteraient quelques trouvailles accrocheuses. Ce n'est pas mauvais mais voilà bien le genre de galette qui eût supporté le format EP en compilant les meilleurs moments pour abandonner le superflu hélas trop présent; bref pas trop envie d'épiloguer davantage... (mercredi 9 mars 2011)

note       

ajoutez des tags sur : "Devils, angels and saints"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Devils, angels and saints".

ajoutez une note sur : "Devils, angels and saints"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Devils, angels and saints".

ajoutez un commentaire sur : "Devils, angels and saints"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Devils, angels and saints".