Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRadiohead › In rainbows

Radiohead › In rainbows

cd | 10 titres

  • 1 15 step [3:57]
  • 2 Bodysnatchers [4:02]
  • 3 Nude [4:15]
  • 4 Weird fishes/Arpeggi [5:18]
  • 5 All I need [3:49]
  • 6 Faust arp [2:10]
  • 7 Reckoner [4:50]
  • 8 House of cards [5:28]
  • 9 Jigsaw falling into place [4:09]
  • 10 Videotape [4:40]

enregistrement

Produit par Nigel Godrich.

line up

Thom Yorke, Colin Greenwood, Jonny Greenwood, Ed O'Brien, Philip Selway

Musiciens additionnels : Everton Nelson, Sally Herbert, The Millennia Ensemble (cordes)

chronique

Styles
pop
rock
indie rock
Styles personnels
expérimental

"In Rainbows" est un formidable disque de Radiohead, à une petite nuance près, c'est que le combo d'Oxford a voulu faire un pied-de-nez aux majors de l'industrie du disque, et a donc décidé de sortir l'album d'abord gratuitement et in-extenso en mp3 sur son site officiel. Belle démarche, garçons. Rien que pour ça, je dis bravo. Bien sûr, c'est plus facile à faire quand on a déjà une reconnaissance interplanétaire ; bien sûr, ça ne les a pas empêché d'en vendre ensuite énormément, mais tout de même, ça nous les rend plus sympathiques que... que bien des groupes de merde. Bref. Reprenons. "In Rainbows" est un formidable disque de Radiohead. Un de plus. Ces garçons ont trouvé la recette de la potion magique au sortir d'un parcours passionnant : "OK Computer" fut leur "Rubber Soul", un chef-d'oeuvre rock encore "classique", avec juste ce qu'il fallait d'électronique et de mélancolie pour se démarquer de la concurrence ; et "Kid A" fut leur "Revolver", le moment où ils ont tout chamboulé. "Amnesiac" fut le disque de la synthèse et confirma, et "Hail to the Thief" confirma encore. Et "In Rainbows" confirme encore. La recette est à présent parfaitement au point. Des disques comme celui-ci, on sent qu'ils en ont encore dix sous le coude. Entendons-nous bien : ils est VRAIMENT formidable : "15 step", qui entame les hostilités avec un rythme fracassé débouchant sur une suite d'accords totalement addictive, qui va subir dix métamorphoses à la minute (ils maîtrisent parfaitement, ça), "Bodysnatchers" et son pont qui plane haut, haut... les arpèges spiralés de "Weird fishes", le final extatique de "All I need" (en fait, TOUT est extatique sur ce disque), un "Faust Arp" à la Nick Drake, les choeurs de "Reckoner", les clochettes pianistiques de "Videotape" - et plus que jamais cette tristesse qui surgit au moindre détour... C'est donc toujours un enchantement de retrouver "le nouveau Radiohead". Bien sûr, vous l'aurez compris, aucun élément nouveau ne pointe le bout de son nez. Cependant, quels groupes de rock des années 1990-2000 ont été capables de se forger une signature aussi reconnaissable ? Un monde aussi cohérent ? Ces gars-là ont opéré une fusion guitares-machines qui n'appartient qu'à eux, ils ont des harmonies et des intervalles doux-amers qui n'appartiennent qu'à eux. C'est déjà énorme. Que demande-t-on à Radiohead ? De se ré-inventer entièrement une seconde fois ou de continuer à produire d'excellents albums comme celui-ci ? Les deux à la fois, peut-être ? Ces génies en sont-ils capables ? Leur dernier disque en date est une compilation, ce qui n'est pas très bon signe.

note       Publiée le lundi 9 août 2010

Dans le même esprit, Trimalcion vous recommande...

partagez 'In rainbows' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "In rainbows"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "In rainbows".

ajoutez une note sur : "In rainbows"

Note moyenne :        18 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "In rainbows".

ajoutez un commentaire sur : "In rainbows"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "In rainbows".

Jesuis › dimanche 19 juin 2016 - 18:02  message privé !

J'ai écouté le petit dernier et j'ai définitivement perdu ce groupe depuis in rainbows

Raven › dimanche 8 mai 2016 - 05:08  message privé !
avatar

Pas mal ce Burn the Witch, addictif, et même très joli. Le deuxième morceau en revanche est parfait pour une pub de téléphonie mobile, et m'a rappelé un truc de Saez (sur God Blesse je crois) à moins que ce ne soit une piste de OK computer. En fait vu que j'attends rien d'eux, ça serait pas de refus qu'ils fassent un disque globalement dans l'ambiance du 1er titre.

Rastignac › samedi 7 mai 2016 - 20:47  message privé !
avatar

On dirait la dualité cuvette à remonter / cuvette à baisser. Dans les deux cas les efforts demandés sont à peu près égaux. Sinon Radiohead je les ai perdu précisément à ce disque.

dariev stands › samedi 7 mai 2016 - 20:03  message privé !
avatar

Nerval >> Ben c'est pourtant simple, si tu peux pas copier-coller, t'a qu'à taper l'url manuellement ! (De rien !)

Note donnée au disque :       
dimegoat › samedi 7 mai 2016 - 15:57  message privé !

On est en 2016. Mais sur Guts. Mort au tactile!