Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSkitliv › Skandinavisk misantropi

Skitliv › Skandinavisk misantropi

cd | 8 titres | 69:14 min

  • 1 Luciferon [05:21]
  • 2 Slow pain coming [07:43]
  • 3 Hollow devotion [08:39]
  • 4 Skandinavisk misantropi [06:31]
  • 5 Towards the shores of loss [10:28]
  • 6 A valley below [09:26]
  • 7 Densetsu [07:55]
  • 8 ScumDrug [13:12]

enregistrement

Enregistré aux Loco Studios en janvier 2009 ainsi qu'aux Ginnung Studios

line up

Maniac (chant, guitares), Kvarforth (guitares, chant), Ingvar (guitares), Tore Moren (basse), dag Otto Basgård (batterie)

Musiciens additionnels : Attila Csihar (chant), David Tibet (chant), Gaahl (chant), Truls Haugen (batterie), Honey Lucius (piano)

chronique

Styles principaux
ambient
metal extrême
Styles secondaires
black metal
doom metal
Styles personnels
black/doom metal à ambiances

Voilà clairement un album dont je n'attendais pas grand chose. Skitliv ("vie de merde" en suédois) est un all-star band avec Maniac (ex-Mayhem), Kvarforth (Shining) et Tore Moren (Arcturus) entre autres... Après une petite démo bien sympa et un EP bien pourri, les voilà qui nous sortent leur premier vrai album. Je voyais bien le groupe qui est là juste par son line-up à proposer une musique bien nulle, pseudo-noisy chiante. La démo m'avait agréablement surpris, ainsi que leur concert, mais le mini-album aux trois quarts live, "Amfetamin", m'avait bien refroidi. Quand j'ai vu débarquer dans les bacs ce "Skandinavisk misantropi", je l'ai pris par curiosité. Et comme ça arrive parfois dans ces cas, on est agréablement surpris. Après une intro bruitiste inutile, on se retrouve dans un univers singulier, oppressant et lourd, mélangeant black metal avec le chant si particulier de Maniac et rythmiques pesantes, suicidaire, à la Shining des débuts (pourtant, Kvarforth n'a quasiment rien composé). Les compos prennent leur temps pour bien se mettre en place et on se retrouve bien souvent à apprécier comme il se doit ces atmosphères inquiétantes et noires. Les titres issus de la démo sont ici totalement revitaminées et elles possèdent une véritable profondeur qui leur donne tout leur charme, c'est exactement cette profondeur qui leur manquait sur cette démo. Le style est tout ce qu'il y a de plus personnel, un mélange totalement improbable de black metal suicidaire et de doom metal avec des intros longues, un rythme qui se met en place doucement, lentement pour finalement totalement piéger l'auditeur qui se retrouve au milieu d'un véritable magma en fusion, une lente marche vers la mort, bordée de crasse et de puanteur. On ne peut pas véritablement dire que les riffs sont fabuleux, ce qui prime ici, c'est l'ambiance, à la fois noire et calme, avant la furie faite de rythmes lourds et pesants, surmontés de murs de guitares impénétrables. C'est là que se joue toute l'originalité et la singularité du groupe. On y retrouve aussi quelques grands noms de la scène black metal européenne, comme Gaahl de Gorgoroth/God Seed et Attila Csihar de Mayhem. C'est clair qu'il faut plusieurs écoutes pour bien rentrer dans ce disque, mais je dois avouer qu'il s'agit d'une très bonne surprise en ce qui me concerne et l'album s'avère être prenant et excellent. Maniac nous surprendra toujours avec un album d'une très grande qualité. (dimanche 7 mars 2010)

note       

ajoutez des tags sur : "Skandinavisk misantropi"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Skandinavisk misantropi".

ajoutez une note sur : "Skandinavisk misantropi"

Note moyenne :        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Skandinavisk misantropi".

ajoutez un commentaire sur : "Skandinavisk misantropi"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Skandinavisk misantropi".

Solvant › vendredi 10 mai 2013 - 21:28  message privé !

Je le sors assez souvent celui-là, depuis mon frileux achat l'hiver dernier, il tourne régulièrement.

Note donnée au disque :       
p2h › mardi 13 juillet 2010 - 17:36  message privé !

Sehnsucht tout moisi ?? qu'est ce qu'il faut pas entendre parfois...

Note donnée au disque :       
born to gulo › mercredi 23 juin 2010 - 14:18  message privé !

ouais, mais Sehnsucht c'est tout moisi

Note donnée au disque :       
sebcircus › mardi 22 juin 2010 - 13:06  message privé !

Contrairement à Bernard, je ne pense pas que les ambiances post indus soient involontaires, il suffit de jetter une oreille à toutes les collaborations de Maniac, écoutez Sehnsucht par exemple.

Note donnée au disque :       
taliesin › lundi 17 mai 2010 - 21:06  message privé !

Voilà, après 4-5 écoutes réparties sur une bonne semaine, je lui mettrais 4 boules 1/2... Presque 5 en fait, si ce n'était cette impression de longueur que l'on ressent tout de même un petit peu ;-)

Note donnée au disque :