Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHaikara › Geafar

Haikara › Geafar

cd | 9 titres | 49:21 min

  • 1 Change [8:14]
  • 2 Kun menet tarpeeksi kauas [8:13]
  • 3 Kantaatti [2:37]
  • 4 Laulu surullisesta pilvesta [4:03]
  • 5 Geafar [13:56]
  • 6 Picnic [2:30] [bonus]
  • 7 Oman onnen seppa [3:12] [bonus]
  • 8 Pilven [3:00] [bonus]
  • 9 Jumbo [3:36] [bonus]

enregistrement

Finlande, 1973

line up

Auli Lattunen (chant), Vesa Lattunen (chant, guitares, basse, piano, orgue), Harri Pystynen (flûte, saxophone ténor), Timo Vuorinen (basse), Markus Heikerö (batterie, percussions, triangle)

chronique

Styles principaux
progressif

On aurait pu s'attendre à une extrapolation de ce que le groupe avait exposé sur son premier disque. Haikara prend l'option contraire. "Change", chanté en anglais, se décline sous forme d'un rock fiévreux qui dégage une sympathique atmosphère d'after party. Huit longues minutes de chassés croisés entre guitare et saxophone sur une rythmique dynamisée par l'apport du tambourin toujours présent. Sans temps mort, c'est à peu de choses près ce qui se déroule également sur le titre suivant, "Kun Menet Tarpeeksi Kauas", de même durée, à la seconde près, où le groupe se réapproprie sa langue natale. Une bonne moitié du disque vient donc de défiler sous nos oreilles ébahies, "Geafar" ayant donc clairement pris le parti de s'ouvrir sous des auspices stylistiquement plus psychédéliques. Ce n'est pas un mal en soi. Mais cela ressemble tout de même à un pas de côté vu l'ambition affichée sur leur abum éponyme. En fin de titre, une voix féminine se laisse entendre sur une assise plus posée. Celle-ci va rapidement prendre le relais en instaurant le climat néoclassique de "Kantaatti". Piano et violoncelle renvoient à leurs pénates pour un moment guitare et saxophone et guident la marche vers le tout aussi solennel "Laulu Surullisesta Pilvesta". Avec une introduction au piano empreinte du même pathos, la plage titulaire de l'album déboule sans coup férir et sauve littéralement les meubles d'un disque qui ne semblait plus trop savoir sur quel pied danser. C'est véritablement la pièce maîtresse de l'album, si ce n'est du groupe lui-même, où ils explorent l'étendue de leur possibilités : un thème fort et diablement efficace joué à l'unisson, décliné à l'envi, tantôt tout en délicatesse, tantôt avec passion, se laissant porter dans des explosions dynamiques, sources de forts contrastes. Une musique vibrante et vivante en somme. Pour ne pas gâcher votre plaisir d'écoute, je ne saurais que trop vous recommander d'oublier volontairement les ternes titres bonus qui ont été ajouté à la version cd. (vendredi 5 février 2010)

note       

ajoutez des tags sur : "Geafar"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Geafar".

ajoutez une note sur : "Geafar"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Geafar".

ajoutez un commentaire sur : "Geafar"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Geafar".