Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCurrent 93 › Swastikas for Goddy

Current 93 › Swastikas for Goddy

  • 1993 - Durtro, Durtro 017 CD (1 cd)

cd | 17 titres

  • 1 Benediction
  • 2 Blessing
  • 3 North
  • 4 Black sun bloody moon
  • 5 Oh coal black smith
  • 6 Panzer rune
  • 7 Black flowers please
  • 8 The final church
  • 9 The summer of love [reprise du Blue Öyster Cult]
  • 10 (Hey ho) the goddy (oh)
  • 11 Beausoleil
  • 12 Scarlet woman
  • 13 The stair song
  • 14 Angel
  • 15 Since yesterday
  • 16 Valediction
  • 17 Malediction

line up

Boyd Rice (spoken worf), David Tibet (chant), Douglas P.(guitare, percussions, chant), John Balance (guitare, choeurs), Rose McDowall (guitare, chant, choeurs), Steven Stapleton (harmonium, violoncelle), HOH (harpischord), Freya Aeswynn (incantations,chant), Ian Read (vocaux), Gary Carey (clavier)

remarques

Paru à l'origine sous le nom de 'Swastikas for Noddy' en 1987 sur le label Laylah.

chronique

Styles principaux
folk
indus
ovni inclassable

'Noddy était l'incarnation absolue de l'enfance innocente. Quel serait le cadeau le plus déplacé que l'on pourrait faire à Noddy ? Probablement des croix gammées...' . De la bouche même de David Tibet, l'explication de la signification du titre (et cette fascination pour Oui-Oui) prend ici tout son sens pour un album qui pour la première fois conduit Current 93 dans les voies du dark folk. Beaucoup de références aux magies runiques (la présence de la prêtresse païenne Freya Aeswynn n'a donc rien d'un hasard), notamment sur les incantatoires 'Blessing', 'Panzer rune' (construit sur son chant mystique sur fond de roulements de percussions et de collages de samples); n'oublions pas non plus le titre d'introduction, 'Benediction', et le final, 'Valediction', récités par Ian Read (Fire and Ice). Autre élément notable dans cette approche, la guitare acoustique de Douglas Pearce (le final de 'Black flowers please', 'The final church' qui évoque d'ailleurs fortement Death in June et que dire de 'Angel' repris sous le nom de 'Hullo angel'). On pourrait faussement croire à un album de dark folk, ce serait négliger l'aspect purement déjanté de ce disque. Outre les références à Noddy en tant que divinité, les interludes sous forme de comptines cruelles et morbides ('(Hey ho) the Goddy (oh)') généralement chantés par Rose McDowell abondent, sans oublier un chant aussi étrange que 'Beausoleil' dédié à Bobby Beausoleil (musicien psychédélique des 60's proche de l'entourage de Manson dont certaines paroles sont d'ailleurs utilisées comme samples). Si les compositions de Current 93 ont définitivement perdu leur aspect saturé (encore que 'Imperium nous y avait préparé), la manière de travailler s'inscrit dans la lignée des premiers travaux, notamment les collages en arrière-fond, les différents jeux de voix, les intonations presque diaboliques. 'Swastikas for Goddy' est album audacieux, vraiment prenant entre folk païen, cartoons, miettes industrielles, délires psychédéliques, un choc entre l'innocence et le morbide, le tout truffé de références (la reprise de 'Summer of love' de Blue Oyster Cult, des textes de Boyd Rice, des allusions à la culture scandinave, sans oublier 'Since yesterday' de Strawberry Switchblade et différentes paroles d'autres albums), et puis, nous trouvons ici une version splendide du non moins génial 'Oh coal black smith', preuve que cet enregistrement n'est pas juste un trip hallucinogène. La version ici chroniquée a été rebaptisée 'Swastikas for Goddy' en 1993 pour des raisons de copyright. (lundi 8 juin 2009)

note       

ajoutez des tags sur : "Swastikas for Goddy"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Swastikas for Goddy".

ajoutez une note sur : "Swastikas for Goddy"

Note moyenne :        12 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Swastikas for Goddy".

ajoutez un commentaire sur : "Swastikas for Goddy"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Swastikas for Goddy".

zugal21 › jeudi 12 septembre 2013 - 18:48  message privé !

Freya Aswynn, qui tient très fort à ses croyances et à sa pratique de la magie runique, a reconnu sur le tard s'être faite embarquer par toute cette bande de lurons et y perdre de sa crédibilité et de son sérieux, que l'on retrouve plutôt sur ses travaux avec Sixth Comm. Il est vrai que ses incantations sur celui-ci sont (je trouve) souvent d'un ridicule achevé. Cela dit, dans son bouquin "les feuilles d'Yggdrasil", très sérieux , elle recommande d'envelopper mentalement votre moto dans la rune dagaz (en forme de noeud pap) si vous n'avez pas d'antivol, ça marche très bien, d'ailleurs un de ses amis fait ça sur ses conseils avisés, et ça marche.

Note donnée au disque :       
zugal21 › jeudi 31 mars 2011 - 20:02  message privé !

Le mien était niqué par le discrot made by PDO. Reçu un nickel ce jour. Ce truc contient quelques morceaux bien hallucinatoires propices à la prise de substances pour renforcer encore l'effet

Note donnée au disque :       
Solvant › lundi 17 août 2009 - 21:22  message privé !

oui.

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › jeudi 18 juin 2009 - 17:09  message privé !  Wotzenknecht est en ligne !

Beausoleil & Oh Coal Black Smith sont meilleurs sur "Crooked Crosses..." amha, plus fluides, plus tendres. Il aurait fallu les mettres en lieu et place des versions sur l'original et on aurait eu une seule version parfaite

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › mardi 9 juin 2009 - 18:24  message privé !  Wotzenknecht est en ligne !

tout a été parfaitement expliqué dans la chronique. J'ajouterai juste que très personnellement je pense que l'apport d'Aeswynn est plus intéressant d'un point de vue conceptuel que musicalement, d'ailleurs pour 'Panzer Rune' on lui préfèrera bien aisément 'Panzer Ruin', la version rock & roll qu'on retrouve sur plusieurs disques lui succédant. J'ai aussi beaucoup de mal avec le bizarrissime 'Beausoleil". Mention aux deux reprises, aux comptines détournées et évidemment à "Oh Coal Black Smith"...

Note donnée au disque :