Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDie Krupps › 91-81 past forward

Die Krupps › 91-81 past forward

cd | 11 titres

  • 1 Germaniac
  • 2 The machineries of joy
  • 3 Gladiators
  • 4 Risk (operatic intro)
  • 5 Your voice
  • 6 Goldfinger
  • 7 2 Herzen 1 rythmus
  • 8 Tod und Teufel
  • 9 Wahre Arbeit
  • 10 wahrer Lohn
  • 11 Stahlwerksymphony

line up

Jürgen Engler, Bernward Malaka, Ralf Dörper, Frank Köllges, Eva-Maria Gössling, Rüdiger Esch, Chris Lietz, Walter Jaeger, Christina Schnekenburger

chronique

Styles principaux
electro
indus
Styles personnels
ebm

Marco vous avait présenté dans sa chronique de 'I' ce qu'on pourrait qualifier de nouveau Die Krupps lorsque ces derniers ont décidé d'orienter leur son vers un mélange d'indus et de metal. J'ai décidé de vous parler de ce qui s'est passé avant et quoi de mieux pour ce faire qu'une bonne petite rétrospective que le groupe a décidé d'orienter à reculons ? C'est donc avec 'Stahlwerksymphony' qu'il faudrait débuter, une pièce instrumentale très rock indus, d'une lourdeur proche des Swans mais axée sur le son grinçante des guitares plus que de quelconques rythmes tribaux, du moins au début puisque après près de onze minutes, voilà qu'apparaissent des renforts de roulements de percussion métalliques. Cette orientation ne durera pas, dès l'année 1982 et leur second single, c'est vers quelque chose de plus EBM que se tournent Die Krupps. Un peu à l'instar de Nitzer Ebb ('Machineries of joy') et DAF, les Allemands privilégient des constructions épurées construites sur la rythmique mais avec des atmosphères froides inspirées de la minimal wave. 'Wahre Arbeit, wahre Lohn' en témoigne, suivi d'une série de morceaux tous plus efficaces les uns que les autres, que ce soit 'Tod und Teufel', l'excellent et très minimal wave '2 Herzen 1 rythmus', le non moins bon 'Goldfinger' (qui devrait ravir les fans de DAF); à l'écoute de 'Gladiators', on devine l'influence des Krupps sur des formations de la seconde génération telles que And one. Bref, une compilation sans faiblesse, qui démontre la créativité du groupe et son habileté à se renouveler sans dévier forcément de son axe philosophique. (lundi 15 décembre 2008)

note       

ajoutez des tags sur : "91-81 past forward"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "91-81 past forward".

ajoutez une note sur : "91-81 past forward"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "91-81 past forward".

ajoutez un commentaire sur : "91-81 past forward"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "91-81 past forward".

Solvant › dimanche 15 août 2010 - 19:12  message privé !

Pour ma part j'avais bien aimé la reprise d'Arthur Brown "Fire" présente sur Paradise Now.

E. Jumbo › dimanche 15 août 2010 - 00:40  message privé !

Je réécoute Stahlwerksynfonie qui est en fait un EP... Bah c'est vraiment très bon, une sorte de jam de krautrock industriel hypnotique avec une basse obsédante... Par contre ça sonne pas très inédit, ça rappelle un peu le premier D.A.F., ou encore des passages de l'OST de Lost Highway (oui bizarre), mais encore autre chose mais je sais pas trop bien quoi... En tout cas c'est un groupe très sympathique même s'ils n'ont rien sorti de vraiment exceptionnel, même si le tube "To the Hilt" déboîte méchamment.

mangetout › jeudi 9 avril 2009 - 16:05  message privé !

Non ça c'est la seconde partie de leur carrière dans les années 90 après leur reformation avec un coté metal (on sent que Metallica les a marqué) plutôt ridicule comme tu le dis, mais leurs premiers albums sont intéressants surtout "Stahlwerksinfonie" bien industriel et noisy ou "Volle Kraft Voraus" avec le hit très DAFien "Wahre Arbeit, Wahrer Lohn".

prypiat › jeudi 9 avril 2009 - 15:59  message privé !

Le seul truc que j'aie écouté de Die Krupps, c'est une reprise d'AC/DC ultraridicule... Et si toutes leurs chansons y ressemblent, ca doit être bien nul comme groupe...

E. Jumbo › lundi 26 janvier 2009 - 15:21  message privé !

Les chroniques des albums des années 80 sont-elles prévues ? J'adore les mélodies limite médiévales au synthé sur Volle Kraft Voraus !