Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSpectra Paris › Dead models society

Spectra Paris › Dead models society

  • 2007 - Trisol, Tri 307 cd (1 cd digipack)

cd | 11 titres

  • 1 Spectre murder show
  • 2 Mad world
  • 3 Size zero
  • 4 Glittering bullet
  • 5 Frozen night
  • 6 Homicide Boulevard theme
  • 7 Lucky city oversight
  • 8 Cheeky alien dream
  • 9 Attaque au palais Exotica
  • 10 Heartyficial
  • 11 Falsos sueños

line up

Spectralice alias Elena Fossi (chant, claviers, programmation, effets), Blue A.L.F alias Cristina Restani (guitare), White A.L.F alias Antonella Costa (basse), Red A.L.F alias Cinzia Azzali (clavier)

remarques

Présence de Victor Love et Alex Vega (Dope Stars inc.) et Pilgrim (Punto Omega)
http://www.myspace.com/spectraparis

chronique

Styles principaux
electro
pop
Styles secondaires
electroclash
Styles personnels
new wave contemporaine

Pour ma part, j'aurais plutôt craqué sur Emilia Lo Jacono mais il semblerait bien que Elena Fossi et ses interminables jambes fassent des ravages dans le public quand Kirlian Camera se produit sur scène. Etait-ce pour prendre du recul ou jouer par rapport à cette image de top model ? Toujours est-il que notre Italienne s'est crée un nouveau side-project pour une sorte d'album à thème dans lequel des mannequins se font gentiment exterminer de la plus méchante des manières (les petits dessins du livret sont très tordants) par un gang de robots. Visiblement, Helena s'est fait plaisir avec cet album truffé d'humour noir et plus léger musicalement que de coutume. L'influence de la new wave prédomine avec des accents contemporains comme 'Spectre murder show' qui n'est pas sans évoquer Goldfrapp ou plus anciens comme la reprise de 'Mad world' de Tears for Fears qui aurait pu être jouée par le Kirlian Camera des années 80. Une atmosphère synthétique mais non dénuée d'émotion et qui propose de très belles réussites comme 'Size zero' où accords mélancoliques cohabitent avec refrains pêchus; pareil pour 'Glittering bullet' qui évoque décidément beaucoup le spectre du Kirlian Camera de jadis, quant à la version de 'Mad world', si elle est loin de déclencher l'émotion de celle de Gary Jules, elle reste très correcte. Hélas pourtant, Spectra Paris n'évite pas une certaine facilité mélodique et des sonorités très dans l'air du temps (Goldfrapp, Ladytron...), pas forcément désagréable mais dont on se lasse vite. D'ailleurs si les débuts du disque sont plutôt prenants, la suite sonne vite un brin creuse. Il reste certes toujours la belle voix de Elena et quelques audaces musicales comme les samples de 'Attaque au palais'; quant à dire que cet album est mauvais, il y a un pas que je ne franchirais pas. Spectra Paris maîtrise très bien ses thèmes mais je trouve néanmoins ce 'Dead model society' trop facile d'accès, un peu vide. Mieux vaut donc l'écouter pour le simple plaisir de mélodies directes et efficaces; pour les atmosphères, elles collent plutôt au thème...l'apparence, l'artificialité, l'immédiateté... 3,5/6 (lundi 14 avril 2008)

note       

ajoutez des tags sur : "Dead models society"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Dead models society".

ajoutez une note sur : "Dead models society"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dead models society".

ajoutez un commentaire sur : "Dead models society"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dead models society".

Melodark_2_Netlog › samedi 9 août 2008 - 21:46  message privé !
J'ai aimé l'album... Un projet interessant , un peu décalé de ses habitudes. C'est différent et tout de même bien agréable... AAaaah la voix d'Elena...
Note donnée au disque :       
kama › vendredi 6 juin 2008 - 18:53  message privé !
"Hélas pourtant, Spectra Paris n'évite pas une certaine facilité mélodique et des sonorités très dans l'air du temps (Goldfrapp, Ladytron...)" Voila, La phrase a retenir.
Note donnée au disque :