Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAevlord › History Of A New Mankind

Aevlord › History Of A New Mankind

cd | 12 titres

  • 1 Realm of Purity
  • 2 The Apogee
  • 3 Tears for a Lost Wisdom
  • 4 Doomed World
  • 5 A Haunted Stronghold
  • 6 Battle Hymn
  • 7 Dead Aim
  • 8 Declaration of War
  • 9 My Manor House
  • 10 On the Way to Horizon
  • 11 Because I am the Chosen One
  • 12 The Grand Phase (Apocalypse on Earth)

enregistrement

Enregistré et mixé au studio Guillaume Tell par Pierre Brien et Aevlord.

line up

Aevlord (claviers, chant), Asmodée (guitare), Oeyj (batterie), Garvaniath (chant féminin)

chronique

Styles principaux
metal extrême
Styles secondaires
black metal
Styles personnels
black sympho du pauvre

Cérémonie des oscars du black sympho le plus cheap de l'année: Aevlord, on applaudit bien fort (ou pas). Et ben c'est bien pénible tout ça, "History Of A New Mankind" est souverain au royaume de la pauvreté. Comme quoi en 2007 on est encore capable du niveau de production de "The Principle Of Evil Made Flesh" de Cradle Of Filth. Dominée "mélodiquement" (faut pas exagérer non plus) par des claviers Guitar Pro aussi agréables qu'une opération des testicules et sauvagement mis en avant, la musique d'Aevlord balargue ses guitares à la cave dès que ça s'emballe et se repose sur une section rythmique dans l'ensemble laborieuse. On s'en rend d'autant mieux compte que les compos sont vides, ne s'y promènent que de sombres ersazts de riffs clichés plus ou moins bien exécutés et assez fatiguants d'inconsistance. Les dialogues narratifs sont d'un ridicule complètement inassumable: à une voix de bande-annonce de film américaine répond une voix d'opératrice téléphonique des années 60. La voix black bien trop présente qui au passage relègue sans nul doute celle d'Enthroned au rang de guttural est presque systématiquement doublée par trois notes de chant féminin monocordes, démotivées, inlassablement bouclées et par conséquent horripilantes, que la guitare s'empresse souvent de reprendre au riff suivant. Faire des arrangements, ça ne se résume pas à échanger les instruments sur un thème, c'est malheureusement un peu plus compliqué. Et quand on a ce genre de claviers, on évite de les coller au premier plan, ça flingue la crédibilité. Ah oui j'ai failli oublier le solo magique sorti de nulle part sur "Battle Hymn" qui renseigne efficacement sur l'accordage approximatif de la guitare. Il est vraiment difficile d'écouter "History Of A New Mankind" jusqu'au bout, agacé que l'on est par l'ambiance MIDI, la répétitivité et la persistance du chant féminin, la narration kitchissime, et surtout le consternant manque de renouvellement dans les constructions des morceaux. Tous identiques, on y retrouve strictement les mêmes défauts. Pénible. Seul point positif: l'artwork de qualité. (dimanche 13 janvier 2008)

note       

ajoutez des tags sur : "History Of A New Mankind"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "History Of A New Mankind".

ajoutez une note sur : "History Of A New Mankind"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "History Of A New Mankind".

ajoutez un commentaire sur : "History Of A New Mankind"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "History Of A New Mankind".

vargounet › lundi 30 mai 2011 - 23:24  message privé !

J'aime bien la pochette !

Richter › lundi 30 mai 2011 - 18:46  message privé !

Je pensais que ça serait franchement pire que ça en lisant les commentaires...c'est pas non plus terrible, répétitif au possible avec intervention de la greluche au chant limite au même endroit dans les deux titres que je viens d'écouter. Mais il existe largement plus mauvais...

prypiat › lundi 1 décembre 2008 - 18:26  message privé !

La maison de disques s'appelle vraiment "Très Gore Records" ? Non sans blague

saïmone › lundi 7 juillet 2008 - 11:57  message privé !
avatar
Breizh ist krieg
born to gulo › dimanche 6 juillet 2008 - 23:37  message privé !
en effet, aym is dead