Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSigillum Dei › s/t

Sigillum Dei › s/t

cd1:let the first be of silver... | 4 titres

  • 1 1/ Empty Halls
  • 2 2/ Moonlight Falls On Sightless Eyes
  • 3 3/ Those Of Shadow
  • 4 4/ As The Last Star Burns

cd2:...as the second be of ebony. | 5 titres

  • 1 5/ Risen From The Forgotten Pits
  • 2 6/ A Rotten Heart
  • 3 A Velvet Tongue
  • 4 7/ My Touch Withers Flesh
  • 5 8/ The Dead Shall Sing To Us Before This Ends

line up

Gaendaal

remarques

2xCDr, un normal et un noir, dans une pochette cartonnée particulière. disponible pour 3£ directement par l'artiste : http://www.ordo-pestilentia.co.uk/SigillumDei/info.htm

chronique

Styles principaux
ambient
Styles personnels
drone ambient

La première chose qu’impose Sigillum Dei, c’est le silence. Il ne le réclame pas : il le déploie lui-même. D’immenses vagues qui semblent venir d’un reflux abyssal parviennent jusqu’aux oreilles et souffle toutes les basses fréquences jusqu’à en faire trembler les vitres. Dans une austérité quasi-monacale, les titres s’étendent, creusent l’espace auditif pour lui faire atteindre des proportions insoupçonnées. C’est bien là la grande force du projet : la qualité et la profondeur sonore des résonances. On navigue, on flotte dans un vide que l’on ne peut que s’inventer. Imaginez Lustmord qui tenterait de chercher un nouveau cauchemar à habiter, mais qui ne ferai que sonder le vide qui les séparent. Sonde que l’on retrouvera sur ‘Risen from forgotten pits’ où les pulsations trouvent un écho dans un gouffre vertigineux. Parfois, très loin, résonne quelque chose d’autre – une vieille radio, un chant étouffé – et nous ramène aux formations ayant déjà œuvré dans ces limbes irréelles (The Caretaker en écoutant ‘Moonlight Falls on Sightless Eyes’, mais aussi Aphex Twin sur ‘Selected Ambient Works vol.II’). Je regrette juste un aspect linéaire – on plane sans oser plonger – qui fait que le voyage est glaçant mais rarement effrayant, mais qui ne tombe jamais dans l’ennui, grâce à une judicieuse séparation des titres sur deux disques et une constante mutation du son. La mise en musique des fluctuations quantiques du vide ? Abyssal et vertigineux, au risque de me répéter. (jeudi 29 novembre 2007)

note       

ajoutez des tags sur : "s/t"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "s/t".

ajoutez une note sur : "s/t"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "s/t".

ajoutez un commentaire sur : "s/t"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "s/t".