Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKThe Kovenant › Animatronic

The Kovenant › Animatronic

cd | 10 titres

  • 1 Mirrors Paradise
  • 2 New World Order
  • 3 Mannequin
  • 4 Sindrom
  • 5 Jihad
  • 6 The Human Abstract
  • 7 Prophecies Of Fire
  • 8 In The Name Of The Future
  • 9 Spaceman
  • 10 The Birth of Tragedy

line up

Lex Icon - Psy Coma - Hellhammer

remarques

Le groupe s'appelait Covenant avant de s'appeler Kovenant... voilà...

chronique

Styles principaux
electro
gothique
metal extrême
Styles secondaires
black metal
Styles personnels
dark metal cyber-symphonique fluo-tech

Attention les gars, Kovenant débarque, ça va chier ! Ah ah, nan je déconne… Vous voulez du kitsch ? Vous voulez des chœurs de femelles gogoth à faire pâlir de honte cette tarlouze déjà pâle de honte de Dani Filth ? Qu’il remballe son attirail scénique fauché au cirque Pinder ? Vous voulez du sympho dark metal cyber-mes couilles bien cucul et exagérément naze-tech, à faire passer Dimmu Borgir pour les BHL du sympho ? Hein ? Comment ça ? Ah, on me signale dans l’oreillette que le gugusse à l’origine de ce projet serait un ancien Dimmu Borgir… eh beh… Nagash qu’il s’appellerait le gars. C’est ma foi fort sympa de me prévenir, merci bien… mais attends… on s’en fout pas un peu, non ? NON ? Nan parce que moi, sans vouloir être lourd ou quoi hein (entendons-nous bien) les Dimmu, les Cradle, les parangons du black-metal symphoprout je m’en tamponne le ciboulot. Y z’en font pas assez. Y s’prennent trop au sérieux ces rigolos. Moi, le kitsch scandinave, si tu veux savoir, je le veux gainé de diodes zener, de simili-missiles en techtonite synchrozoïde lacrimocéphale (ouais ça veut rien dire, mais c’est pour le style). Moi, le sympho black dark, j’veux qu’on en fasse un truc über-kitsch parce que même s’il l’est par essence, pour moi ça suffit pas, moi le black metal j’veux qu’on en fasse du fluo-metal, t’piges mieux comme ça, Obiwan ? L’black sympho j’veux qu’on l’habille en travelo galactique, en princesse Leïla hystérique qui s’enfonce des tiges de plutonium dans le minou pour faire sa maligne devant ce gros porc de Jaba le Hutt (tiens, comme les pizzas), le black-sympho j’veux qu’on l’rende cybernétique, qu’il sente la sueur de replicant (ouais, comme dans Blade Runner – j’ai des références culturelles moi qu’est-ce tu crois), qu’on le gave de kryptonite en gélatine, de mélodies à géométrie variable, et bien pompeuses s'il vous plaît, qu’on le rende plus gaga et débile que jamais, qu’on me le bourre de petits sons technoïdes, qu'on lui injecte du LSD coupé avec des dragibus, qu’on me rajoute des violons en plastique dans tout ça, et qu’on demande aux aliens d’Independence Day de pisser dessus, histoire de rendre la chose un poil authentique. EH !!! Mais on dirait que trois lascars ont exaucé mes vœux. Bravo les gars, fallait y arriver, parce que j’demandais pas un truc commun… Kovenant qu’ils s’appellent les gars. Animatronic qu’il s’appelle le disque. Du riff bien acéré, des parties de chants d’opéra en polystyrène, des accélérations supersoniques, le parfum de Devin Townsend qui plane par instants ici et là, une reprise bien kitschouille de mon méga tube de jeunesse Spaceman (Babylon Zoo represents), ce gros zébu de Hellhammer aux fûts, un chant hystérico-gay-electronisé et crusty, moi, y’en faut pas plus pour me faire jouir du tipp-ex. Avant d’arriver à ce stade de majesté, les lascars avaient fait dans le traditionnel. Les v’là qui pètent un câble. Rien de bien méchant, mais quel pied ! L’infiltration des armées de Dark Vador au moyen-orient pour un tube speedé (« Jihad »), un autre tube plus speedé encore (« Human Abstract »), un gros pâté tout mou tout lent recouvert de kevlar humain qui fulmine et baragouine tous synthés dehors (« Mannequin »), du méga-hit de droïdes fachistes qui aiment fistfucker …and Oceans avec des mitaines (« New World Oder »), du groove, la batterie bien en avant et les petits sons electro-cybernétiques qui couinent en dessous (« Sindrom »), ça m’fait mon bonheur, je me sens fier de danser, de bouger mon cul radioactif sur les pistes martiennes baroques et futuristico-nazbrok de Kovenant. Animatronic, c’est atrocement niais et jouissif, plus grossier que n’importe quelle crotte rose bonbon de Marilyn Hanson, mais t’en as rien à battre parce que c’est trop, trop naze, trop fulminant de débilité androïde, parce que c’est débridé, que ça va dans tous les sens sur le dancefloor. C’est comme jouer au Micro-Machines en écoutant les vocalises de Marianne James et Samael passé en accéléré. C’est futuriste mais t’y crois pas, tu peux pas y croire tellement c’est con –tellement c’est bon, tellement les solos fusent façon Stratovarius en orbite autour d’une planète Saturne en pâte à modeler, tellement le space-opera sent le Gloss, tellement la voix fait n’importe quoi, braille, couine des trucs apocalyptico-neuneu dans son déformeur electronaze, tellement c’est cyberculcul et tellement ça arrache quand tu daignes te prendre au délire fluorescent de ces trois disco-kings. Voilà… rien à ajouter. Ah si : Animatronic est à Dimmu Borgir ce que Phantom of the Paradise est à West Side Story… du fun, du vrai, pas celui qui se prend au sérieux… j'lui met une note exagérative ouais, rien à secouer Ginette, enfile tes bas en titane compensé, ça va jumper, ça va crier, crier pour le fun, hurler qu'on est dans l'futur et qu'c'est FLUOOO POWER !... wiiiiiizzzz. (mardi 27 novembre 2007)

note       

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

ajoutez des tags sur : "Animatronic"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Animatronic".

ajoutez une note sur : "Animatronic"

Note moyenne :        13 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Animatronic".

ajoutez un commentaire sur : "Animatronic"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Animatronic".

Alliage › jeudi 18 février 2010 - 04:18  message privé !

Pour "Jihad", à 2:42, je pense à "Barbie Girl"... allez savoir pourquoi

Note donnée au disque :       
utumno › dimanche 25 octobre 2009 - 13:25  message privé !

Un vent de fraîcheur dans le "trve norsk arysk black metal of kvlt", je comprends que les puristes dépressifs ne le trouvent pas à leur goût...

Note donnée au disque :       
Raven › vendredi 25 septembre 2009 - 00:50  message privé !  Raven est en ligne !
avatar

c'est juste trop indus pour toi

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › jeudi 24 septembre 2009 - 16:02  message privé !

Ca faisait longtemps qu'un disque n'était pas sorti aussi vite de ma platine

Note donnée au disque :       
Alliage › dimanche 18 janvier 2009 - 05:41  message privé !

Cyber Dragibus!

Note donnée au disque :